flechePublicité

Test XCOM : Enemy Unknown (PC) : 8/10 sur JeuxVideo.fr

Sortie le 12 Octobre 2012 sur PC, Xbox 360, PS3

Les +

  • Mélange gestion / action tour par tour
  • Missions tactiques passionnantes
  • Rejouabilité au rendez-vous
  • Intelligence artificielle réussie

Les -

  • Caméra pas toujours parfaite
  • Débuts de parties un peu long
La note de jeuxvideo.fr
8.0
tres bon
La note des internautes
8.2

(111 votes)
Donner votre avis
Publiée le 08/10/2012 à 14:10, par Nerces

Partager ce test

Test de XCOM Enemy Unknown : boutons les aliens !

Refonte complète d'un titre vieux de presque 15 ans, XCOM Enemy Unknown est une franche réussite qui donne de l'espoir pour les prochains revivals.

Surfant sur la mode du revival, 2K Games a entrepris de ressusciter une franchise vieille de plus de dix ans, la saga XCOM. Une résurrection en deux temps puisque d'un côté nous avons 2K Marin qui bosse sur un jeu d'action pure et de l'autre Firaxis qui fait davantage honneur aux racines de la licence. Son projet XCOM : Enemy Unknown ne se contente pas de copier le titre du pionnier de la série, il en reprend aussi le concept d'affrontements tactiques au tour par tour sur fond d'invasion extraterrestre... Vraiment, du tour par tour en 2012 ?

« Protéger la terre contre la racaille de l'univers »Retour au sommaire
XCOM : Enemy Unknown
Particulièrement fidèle au jeu de Microprose (1994), XCOM : Enemy Unknown s'ouvre sur les mêmes témoignages d'étranges phénomènes « extra-terrestres ». Une dizaine de pays prennent la menace très au sérieux et se regroupent pour fonder une organisation de protection, le XCOM. Son but est d'enquêter, mais aussi et surtout de trouver une réponse adéquate alors que la plupart des témoignages font état du comportement pour le moins belliqueux des extra-terrestres rencontrés. Le XCOM est d'entrée placée sous la responsabilité du joueur qui agit sur deux terrains bien différents : la gestion de sa base d'opérations et l'action « sur zone ».

La gestion de la base d'opération repose sur un écran finalement assez simple représentant - en coupe - le quartier général du XCOM. Au lancement du jeu, on décide de l'emplacement de ce QG, ce qui a pour effet d'accorder un bonus ici militaire (Amérique du Nord) et là scientifique (Europe), mais d'autres continents seront débloqués pour les prochaines parties. Sur l'écran de la base, on doit principalement faire dans la gestion du temps, de l'argent et des ressources afin de préparer au mieux la défense terrienne. Cela passe par de nombreux départements et il faut bien sûr constamment faire des choix : priorité aux sciences, à l'équipement des hommes, à la couverture satellite...

Gameplay #5 - Nos premiers pas sur PC


Stratégie de l'endiguement ?Retour au sommaire
Vous pouvez le voir sur l'image ci-dessous, la base d'opérations repose sur un canevas assez simple de zones que l'on creuse de plus en plus profond. Au fur et à mesure des besoins, mais aussi en fonction de notre budget, on agrandit la base afin de bâtir de nouveaux centres de recherche, ateliers, générateurs, terminaux de liaison... L'idée est bien sûr de développer notre réponse à l'invasion et cela passe par la mise en place de satellites pour prévenir l'arrivée de vaisseaux aliens ou la construction d'intercepteurs pour les éliminer une fois repérés. On développe également les armes de nos agents, leur équipement et on essaye d'améliorer nos connaissances de l'ennemi.

XCOM : Enemy Unknown
Ces deux derniers aspects sont à relier aux « opérations sur le terrain » alors que des aliens sont régulièrement repérés par la population : certains se crashent sur Terre, descendus par nos intercepteurs, mais d'autres parviennent à passer entre les mailles de notre filet. Il faut alors intervenir « sur site » et cela constitue la seconde partie du jeu. En fonction des informations que l'on a pu obtenir, on doit décider de l'équipe à envoyer sur place et de son équipement. Doit-on partir simplement pour exterminer les ennemis ? Est-ce que l'on souhaite capturer un alien ou au moins récupérer des armes extraterrestres ? Est-ce qu'il faut protéger des civils ou inspecter un OVNI ?

Deux actions par tourRetour au sommaire
XCOM : Enemy Unknown
Les multiples questions que l'on peut se poser avant une mission trouvent en partie leur réponse dans le minuscule briefing qui précède le déploiement des forces, mais il reste des zones d'ombre. En ce sens, chaque mission est unique et on doit souvent faire avec les moyens du bord pour répondre à une situation qui n'était pas forcément prévue. Une fois les soldats du XCOM déployés, on se retrouve face à un jeu d'action tactique au tour par tour. Chaque agent dispose de deux actions sachant qu'une action dite de tir interrompt forcément le tour de jeu de l'unité en question. On peut donc faire une action tir, une action mouvement puis une action tir ou deux actions mouvement.

Bien sûr, en fonction de l'équipement des soldats et des conditions de la mission, d'autres actions sont possibles : désamorcer une bombe, lancer une grenade, électrocuter un alien... et même l'action de tir dispose d'options de plus en plus nombreuses à mesure que l'on fait progresser ses troupes. En effet, les soldats du XCOM gagnent de l'expérience et débloquent ainsi des compétences. Compétences qui dépendant de la classe à laquelle le soldat appartient. Hélas, ce dernier point est établi - au hasard - au moment de la première promotion d'une unité : de fait, le joueur n'a aucun contrôle dessus.

XCOM : Enemy Unknown
XCOM : Enemy Unknown
XCOM : Enemy Unknown

Lance-roquettes, vigilance et grenades sont d'excellents atours côté humains

De la progression des troupesRetour au sommaire
Sniper, Commando, Sapeur et Grenadier sont les quatre classes accessibles. Elles parlent d'elles-mêmes, mais méritent tout de même quelques précisions. Ainsi, le Sniper peut débloquer une compétence double-coup permettant d'enchaîner deux tirs de précision sur une même action alors que le Commando peut s'entraîner en fusillade afin de tirer même après deux actions déplacement. Le Sapeur tire le meilleur des médikits quand le Grenadier est un expert en démolition. Une dizaine de compétences par classe sont à débloquer via six promotions et elles sont l'occasion d'enrichir considérablement les options sur le terrain avec des tirs de suppression, des actions de vigilance...

XCOM : Enemy Unknown
Scientifiques et ingénieurs de la base servent à rendre les opérations plus simples en apportant quelques connaissances sur les aliens (après dissection ou interrogatoire après capture de spécimens vivants), mais surtout grâce à du matériel toujours plus efficace. Les aliens sont très avancées technologiquement, mais les humains apprennent vite et on peut ainsi débloquer des armes lasers d'abord puis plasmiques et même apprendre à maîtriser les pouvoirs psioniques alors que la robotique fait des progrès notables avec de véritables petits assistants de combat qui ne craignent pas le contrôle psychique ou les attaques empoisonnées de certains extra-terrestres.

Missions sans cesse renouveléesRetour au sommaire
XCOM : Enemy Unknown
Toutes ces nouveautés (compétences, matériel) se débloquent petit à petit afin que le joueur ne soit pas noyé sous les options et les développeurs ont réalisé un excellent travail côté progressivité. Ainsi, les premières missions sont très faciles - en normal - mais les choses se corsent sensiblement avec l'arrivée du gros des forces aliens. Le concept du tour par tour se maîtrise en douceur et les débutants domptent assez vite les combos possibles, mais même après de nombreuses heures de jeu, on reste frappé par l'inventivité des développeurs. Malgré un nombre finalement restreint de types et d'environnements de missions, aucune lassitude ne s'installe.

Grâce au système du tour par tour, Firaxis maintient constamment le joueur sous pression et distille une ambiance certes moins nerveuse qu'un jeu en temps réel, mais largement plus pesante. On hésite à envoyer un soldat en reconnaissance de peur de signaler sa présence à des aliens qui font preuve d'une certaine intelligence dans leurs déplacements. Certains foncent dans le tas, mais d'autres préfèrent contourner nos troupes, se regrouper pour lancer un assaut d'envergure ou bien encore nous prennent en tenaille... Ne parlons même pas des fins de partie où les aliens volants / les armures évoluées démultiplient les options des extra-terrestres et des soldats du XCOM.

Bande-annonce #5 - Vidéo de lancement


Un zest de multijoueurRetour au sommaire
L'imbrication des deux aspects (gestion / tactique) du jeu est une réussite remarquable et même si la gestion d'une seule base (il y en avait plusieurs dans le jeu de 1994) peut apparaître comme une régression, il n'en est finalement rien. Ce que l'on perd en quantité, on le gagne en qualité et pour être tout à fait honnête, nous ne trouvons que deux choses à redire sur le jeu : quelques problèmes de caméra rendent les choses pas toujours évidente à appréhender durant les combats alors que la progressivité du jeu - un atout sur les premières parties - rend le début des suivantes un peu longuet... On a envie d'en découdre au plus vite avec l'envahisseur !

XCOM : Enemy Unknown
Ces défauts restent bien mineurs par rapport aux qualité d'un jeu qui pousse le joueur à se torturer les méninges pour se sortir au mieux de chaque mission et qui se permet même d'innover au travers d'un mode multijoueur, certes gadget, mais vraiment sympa. Il s'agit ici d'opposer deux joueurs dans un « match à mort ». On détermine d'abord quelques règles simples, on choisit la carte du combat et on détermine surtout un pécule que chacun utilisera pour monter une escouade de maximum six unités. On peut mélanger humains et aliens, opter pour de nombreuses améliorations et équipements, mais tout cela a coût de plus en plus élevé à mesure que l'on se dirige vers les options les plus dévastatrices.

Ensuite, la partie peut être lancée et on se retrouve alors comme dans une mission de la campagne solo, à deux détails près : plus question d'objectifs précis - on doit buter l'ennemi - et il faut faire avec les décisions arbitraires d'un adversaire fait de chair et de sang. On essaye d'anticiper les réactions de l'autre, on tente d'utiliser au mieux les atouts de notre escouade et on peste parce qu'on a mal envisagé la sélection de l'autre ou parce que notre tir avait « 85% de chances de toucher, quand même mince ! »... Difficile de savoir si le public va adhérer à ce mode de jeu, mais nous avons trouvé la variation bien agréable alors que la campagne solo n'a visiblement pas souffert de ce mode multi.

XCOM : Enemy Unknown est un remake de toute beauté et si tous les revival pouvaient être de cette qualité, nous serions sans doute moins enclins à critiquer les décisions de certains studios. Le mélange gestion de base / action tactique au tour par tour est un bonheur de tous les instants, et ce, que l'on choisisse de jouer sur PC ou sur console. Le contrôle clavier / souris est un peu plus rapide que la manette, mais l'interface a été parfaitement pensée pour les deux options. Esthétiquement, c'est à vous de voir, mais l'aspect technique est une réussite et seule la gestion de la caméra est parfois critiquable. Avec des campagnes qui durent environ 20 heures, une bonne rejouabilité et un mode multi appréciable, XCOM : Enemy Unknown devrait vous tenir... au moins jusqu'à l'annonce de Terror From The Deep : il nous tarde déjà !


Test PC réalisé sur une machine à base de Core i7 3,6 GHz, 6 Go de mémoire vive et GeForce GTX 680. Le jeu semble à son aise à partir d'un processeur double-cœur 3 GHz, épaulé par 2 Go de mémoire vive et une GeForce 9800 GTX.

XCOM : Enemy Unknown
XCOM : Enemy Unknown
XCOM : Enemy Unknown
XCOM : Enemy Unknown
XCOM : Enemy Unknown
XCOM : Enemy Unknown
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.2
1 BONNE RAISON DE NE PAS Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Bof
Bof bof bof Un jeu moins que moyen qui est à la hauteur des tactical d'il y a dix ans. Pas vilain il n'en ait pas spécialement beau et se laissera regarder sans mal. Niveau jouabilité la configuration est juste horrible et l'on se retrouve à recharger 50 fois la même partie à cause d'un mouvement de caméra foireux qui a fait déplacer un personnage la case à côté de celle désiré suite ...
Cet avis vous a-t-il été utile ? oui / non (1)
flechePublicité

Idées cadeaux JV

Partenaires Jeuxvideo.fr

Tests

Trials Frontier

Trials Frontier

Pour tous joueurs | iPad , iPhone

Partenaires Jeuxvideo.fr

flechePublicité

Micromania

>Les meilleures offres jeux vidéo

flechePublicité