flechePublicité

Test Jack Keane (PC) : 7/10 sur JeuxVideo.fr

Sortie le 18 Octobre 2007 sur PC

Les +

  • Situation rocambolesques
  • Des énigmes tordues à souhait
  • Bonne durée de vie
  • Ambiance dessin animé réussie

Les -

  • Quelques soucis techniques
  • Des animations un peu limitées
  • Doublage (en anglais) perfectible
La note de jeuxvideo.fr
7.0
bon
La note des internautes
7.7

(3 votes)
Donner votre avis
Publiée le 23/10/2007 à 10:10, par Nerces

Partager ce test

Jack Keane : l'aventure contre vents et marées

Un an après leur dernière production, Ankh 2 : Le Cœur D'Osiris, les Allemands de Deck13 reviennent plus en forme que jamais pour une aventure toute voiles dehors.

Jack Keane
Directement impliqués dans le renouveau du point & click, les Allemands de Deck13 Interactive se sont fait un nom avec Ankh, une aventure cartoon très réussie. En fin d'année dernière, ils ont quelque peu cédé à la facilité avec Ankh 2 : Le Coeur D'Osiris, une suite moins convaincante, mais nous reviennent aujourd'hui plus inspirés. Jack Keane, leur dernière production, vient effectivement de sortir en France sous la houlette de Focus : une aventure qui conserve l'aspect cartoon de son prédécesseur, les couleurs chatoyantes, mais change radicalement d'univers en troquant l'Égypte ancienne pour l'Océan Indien et l'espionnage au service de Sa Majesté !

Jack Keane, un vaurien qui se la joue « Solo »


Les aventures de Jack Keane débutent alors que notre futur meilleur ami est en fâcheuse posture aux prises avec les brutes de son précédent employeur. Célèbre pour ses prouesses en haute-mer, Jack Keane a effectivement été dans l'obligation de jeter sa dernière cargaison par dessus bord. Évidemment, pareil coup d'éclat n'a pas fait plaisir à son commanditaire qui cherche à le lui faire payer de sa vie. Toute ressemblance avec un « gentil vaurien » du grand écran ne serait évidemment que pure coïncidence ! Les brutes envoyées pour lui régler son compte ne sont heureusement pas bien vives d'esprit et le brave peut très rapidement se sortir de cette situation qui tient surtout lieu de didacticiel : le débutant apprenant ici les bases du genre.

Jack Keane
Jack Keane
Jack Keane

Les habitués du point & click retrouveront leurs marques en moins d'une minute

Dans sa forme, Jack Keane est effectivement conforme aux canons auxquels nous sommes bien habitués : l'interface est minimaliste et les contrôles se font à la souris. La gestion de l'inventaire est simple et les dialogues proposent de choisir parmi une liste de réponses celle qui semble la plus appropriée. S'ils ne constituent pas l'essentiel de l'aventure, les dialogues justement sont pour une bonne part dans l'ambiance comique qui se dégage du jeu. Une fois n'est pas coutume, le jeu n'a pas été doublé en français et Focus nous propose donc la version anglaise évidemment sous-titrée dans notre langue. Le résultat est très correct et si certaines voix auraient pu être mieux choisies, l'incongruité des situations et la qualité de la traduction compensent largement.

Jack Keane
Mais revenons-en au scénario du jeu. Tout juste évadé de la Tour de Londres où deux brutes voulaient donc lui faire sa fête, Jack Keane est contacté par un agent des services secrets : à l'abri dans son repaire de Tooth Island, un certain Docteur T projette de détruire les plantations de thé indiennes, menaçant du coup l'équilibre de l'Empire Britannique ! Il faut agir vite et la couronne a donc décidé d'envoyer un certain Montgomery sur place. Il s'agit de l'agent secret le plus efficace du royaume et Jack Keane est embauché pour lui servir de « chauffeur ». Après un rapide passage dans la ville du Cap où notre héros doit récupérer son précieux passager et accessoirement convaincre son équipage d'aller plus loin, direction Tooth Island !

Tooth Island : l'inspiration em- « Mêlée » ?


À partir de là, l'aventure débute réellement. Au départ « simple chauffeur », Jack Keane découvre rapidement qu'il est comme qui dirait lié à cette mystérieuse île. Le scénario prend alors une tournure inattendue et le joueur se retrouve à plus ou moins chercher les origines du pauvre bougre qui lui sert d'alter ego. Sans entrer dans les détails de l'histoire, disons simplement que l'aventure est mouvementée, riche en rebondissements et que les développeurs s'en sont donné à coeur joie. Histoire de renouveler les choses, ils nous proposent même de jouer durant un court moment un Jack Keane encore tout gamin ou d'incarner la jolie Amanda, une Américaine qui ne mâche ni ses mots... ni ses gestes !

Jack Keane
Jack Keane
Jack Keane

Les (rares) erreurs de sous-titres ne gâchent pas une aventure enlevée

Tout n'est cependant pas parfait sur Tooth Island. Si le scénario est dans l'ensemble de qualité, il n'évite pas les raccourcis un peu faciles ou, au contraire, les énigmes franchement tordues. À ce sujet et si en elle-même la durée de vie est dans la moyenne (treize chapitres au total), la difficulté monte assez rapidement : les habitués seront ravis, mais les débutants risquent rapidement de foncer sur les forums pour qu'on les sorte du pétrin ! Les liens entre certains objets ne sont franchement pas évidents et les points d'accès aux autres lieux ne sont pas toujours très visibles. En outre, il nous faut également signaler quelques petits soucis dans le déplacement du héros ou dans la gestuelle des personnages secondaires.

Rien de catastrophique, mais déplacer Jack d'un point à un autre nécessitera parfois plusieurs tentatives. Au niveau des animations, le plus gênant est qu'en fait, nous rencontrons les mêmes défauts que sur les deux Ankh : avec des personnages qui manquent un peu de souplesse dans leurs mouvements. Cela dit, ces défauts ne doivent pas nous faire oublier l'essentiel : Jack Kean est un bon jeu d'aventure, le scénario réserve de bonnes surprises avec des passages étonnants que ne renierait pas un certain Guybrush Threepwood. L'ensemble manque d'homogénéité, mais Deck13 se rapproche encore un peu plus des fameux LucasArts : une bonne surprise qui demande tout de même une configuration correcte pour tourner (processeur à 2,8 GHz, 1 Go de mémoire, carte graphique 128 Mo).

Vidéo exclu #2 - Quelques énigmes...

Notre vidéo dévoile des passages de la première moitié du jeu, visionnez-la en connaissance de cause


Conclusion


Après Ankh et sa suite, Deck13 enfonce donc le clou avec Jack Keane. Une aventure qui conserve les atouts de ses prédécesseurs, mais qui en garde également les défauts. Les animations des personnages semblent parfois un peu sommaires, les énigmes ne sont pas toujours très logiques (bien au contraire même) et de petits problèmes techniques gênent un peu la progression du joueur. Une progression qui se fait toutefois avec beaucoup de plaisir tant les qualités de cette aventure sont nombreuses. Avec son atmosphère qui n'est pas sans rappeler un certain Monkey Island et une galerie de personnages hauts en couleurs, Jack Keane devrait ravir tous les amateurs de jeux d'aventure un tant soit peu délirants... Il faut dire qu'en dehors du tout récent Sam & Max, le point & click complètement barré n'était guère à l'ordre du jour chez nos amis les développeurs : le vent serait-il en train de tourner ?



Ce jeu vous intéresse ? Retrouvez-le dans le
gif : petite Flèche orange
Comparer les prix de Jack Keane

Jack Keane
Jack Keane
Jack Keane
Jack Keane
Jack Keane
Jack Keane
Jack Keane
Jack Keane
Jack Keane
Jack Keane
Jack Keane
Jack Keane
Jack Keane
Jack Keane
Jack Keane
Jack Keane
Jack Keane
Jack Keane
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )
flechePublicité

Idées cadeaux JV

Partenaires Jeuxvideo.fr

Tests

Trials Frontier

Trials Frontier

Pour tous joueurs | iPad , iPhone

Partenaires Jeuxvideo.fr

flechePublicité

Micromania

>Les meilleures offres jeux vidéo

flechePublicité