flechePublicité

Test Harry Potter Et Les Reliques De La Mort - Deuxième Partie (PC) : 3/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 13 Juillet 2011 , PC , Plus de tests sur PS3 , Nintendo Wii , Xbox 360

Les +

  • Pas trop mal réalisé
  • Bonne bande-son

Les -

  • Linéaire
  • Répétitif
  • Ennuyeux
  • Court
  • Histoire très mal racontée
  • Doublages irritants
La note de jeuxvideo.fr
3.0
bof
La note des internautes
9.0

(5 votes)
Publiée le 22/07/2011 à 00:07, par HaruGlory

Test de Harry Potter et les Reliques de la Mort - Deuxième Partie

Dix ans après la sortie du premier film, la saga Harry Potter touche à sa fin avec Harry Potter et les Reliques de la Mort - Deuxième Partie. Un huitième et dernier long-métrage qui se voit décliné, comme le veut la coutume, en jeu vidéo. Or, ces derniers s’étant toujours révélés être particulièrement médiocres, c’est à la fois avec appréhension et soulagement que l’on voit débarquer cette ultime aventure sur PC et consoles, avec au moins l’espoir qu’il ne devrait plus jamais y en avoir d’autres.

Gears of PoudlardRetour au sommaire
gears-of-poudlard
image 1
Harry Potter et les Reliques de la Mort - Deuxième Partie succède donc directement aux Reliques de la Mort - Première Partie, ce qui est somme toute assez logique. Après être devenu un fugitif notoire et avoir cherché des Horcruxes aux quatre coins du Royaume-Uni, le célèbre sorcier et ses amis Ron et Hermione doivent trouver les ultimes reliques de Voldemort, lesquelles sont au plus profond de Poudlard. Potter se voit donc contraint à retourner à son école de magie où l’ultime bataille contre le Seigneur des Ténèbres l’attend. Les abominables phases d’infiltration de l’opus précédent passent donc à la trappe, le jeu se concentrant dès lors sur les séquences d’action à la troisième personne. Tout en conservant le même moteur, EA Bright Light a visiblement cherché à améliorer les mécaniques de son jeu, ce qui n’est pas un mal. Le titre se présente comme n’importe quel TPS comme il en sort chaque mois, à savoir, un personnage décalé sur le côté gauche de l’écran, un système de couverture derrière n’importe quel élément de décor, la possibilité de canarder depuis sa planque ou d’épauler pour viser avec précision.

N/A
image 1
Durant les douze chapitres très linéaires qui composent l’aventure (c'est-à-dire quatre heures de jeu en difficulté normal), il faut donc canarder l’armée de Voldemort qui pourchasse notre héros et assiège l’école de magie. Le gameplay est plus nerveux que dans l’épisode précédent, grâce à des décors plus étroits offrant des affrontements plus intenses. Pour autant, le challenge reste désespérément faible, la faute à des ennemis à l’intelligence artificielle peu réactive et à la résistance à toute épreuve des personnages. Entre les nombreux spots de couverture, le sort de protection magique Protego et la vie qui se régénère toute seule en quelques instants, on ne meurt pas souvent, à moins que l’on ait oublié de mettre son jeu en pause pendant qu’on était parti faire un tour aux toilettes. Facile et peu varié, le titre déçoit également par le traitement expéditif du scénario. Comme toujours dans la série, les ellipses scénaristiques sont légion : on passe d’un endroit à un autre en un éclair, les cinématiques (mal encodées) essayant comme elles peuvent de combler des trous béants dans l’histoire. C’est d’autant plus choquant que le titre nous propose, cette fois, de jouer différents personnages : Hermione, Ron, le professeur McGonagall et quelques autres pourront donner de la baguette. La jouabilité reste strictement la même mais l’idée est, sur le papier, intéressante.

N/A
image 1
En matière de réalisation, Harry Potter et les Reliques de la Mort - Deuxième Partie surprend dans le bon sens. Les graphismes du jeu s’avèrent plutôt soignés et agréables, à défaut de mettre une vraie claque. L’univers magique des films est bien retranscrit, les personnages sont bien modélisés et animés. Les environnements, plus étroits, sont plus agréables à l’œil que ceux du précédent opus, où ils étaient particulièrement vides et laids. Seul vrai bémol, les effets spéciaux des sorts, certaines rafales étant si lumineuses qu’on se croirait parfois dans un shooter spatial. Pour ce qui est du doublage, on retrouve les mêmes voix françaises que pour les longs métrages : cependant, vu les problèmes de scénario, on les oublie vite. Les musiques, tirées des films, sont par contre parfaitement raccord avec ce qui se passe à l’écran et aussi agréables qu’au cinéma.

Harry Potter et les Reliques de la Mort - Deuxième Partie relève le niveau par rapport à son prédécesseur, qui avait, il faut bien le dire, fixé la barre très bas. Plus soigné graphiquement, plus nerveux à jouer, le jeu ne reste pas moins qu’une copie des ténors des TPS. Très facile, très court, pas déplaisant mais loin d’être vraiment divertissant, le titre se traverse en une demi-journée puis s’oublie. Aucune rejouabilité n’est prévue, si ce n’est un mode time attack. Léger, bien trop léger pour un jeu vendu 50€ sur PC et 70€ sur consoles. Le sorcier de J.K. Rowling n’aura donc jamais connu la gloire en jeu vidéo.
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité