flechePublicité

Preview EVE : Valkyrie (PC, PS4) : sur JeuxVideo.fr



Sortie 2014 sur PC, PS4

Preview

  • Si les constructeurs (Oculus, HTC, Sony...) rivalisent d'annonces ces dernières semaines, c'est que l'industrie toute entière croit à l'avènement de la réalité virtuelle, et que chacun espère tirer son épingle du jeu. Le rachat d'Oculus par Facebook il y a tout juste un an a certes entraîné une levée de boucliers de la part de certains joueurs, mais il a visiblement envoyé un signe fort au...
La note des internautes
8.0

(26 votes)
Publiée le 20/03/2015 à 17:03, par Maxence

Preview de Eve Valkyrie : Star Wars comme si vous y étiez

Présenté à l'occasion du Fanfest 2015, EVE Valkyrie s'est laissé approcher, casque VR à l'appui !

Si les constructeurs (Oculus, HTC, Sony...) rivalisent d'annonces ces dernières semaines, c'est que l'industrie toute entière croit à l'avènement de la réalité virtuelle, et que chacun espère tirer son épingle du jeu. Le rachat d'Oculus par Facebook il y a tout juste un an a certes entraîné une levée de boucliers de la part de certains joueurs, mais il a visiblement envoyé un signe fort au marché : la VR ne se cantonnera pas à quelques geeks avides de gadgets. On attend les premières versions commerciales des casques pour fin 2015, mais jusqu'à présent le nombre de vrais projets ludiques restait relativement limité. Il y a ceux qui planchent sur de passionnants concepts, ceux qui adaptent leurs titres s'y prêtant aux dispositifs disponibles en kit de développement, et ceux qui en parlent sans jamais rien montrer. Derrière sa machine de guerre EVE Online, CCP ne s'en laisse pas compter, et profite de l'emballement général pour montrer une nouvelle fois le prometteur EVE Valkyrie lors de son Fanfest.

VR your friendsRetour au sommaire
EVE : Valkyrie
EVE Valkyrie est un jeu de shoot spatial en 5 contre 5. Le jeu n'a rien de spécialement original au départ, puisqu'il propose simplement des dogfights galactiques en arène. Sa principale vocation, c'est d'être l'un des premiers jeux complets et compétitifs du marché lors de l'arrivée des casques en boutiques. Pas nécessairement lié contractuellement avec Oculus, CCP développe néanmoins depuis deux ans (le projet s'appelait EVE VR au départ) son shooter sur le dispositif de Facebook, tout en laissant la porte ouverte aux autres constructeurs. Le portage vers d'autres matériels ne poserait, selon le développeur, pas tellement de problème, comme par exemple le Morpheus de la Playstation 4, sur lequel Valkyrie est annoncé. Ne pas se fermer des portes inutilement, voilà une attitude somme tout logique à la veille d'une guerre à l'issue très incertaine.

Valkyrie, c'est un peu un rêve de gosse qui se réalise : qui n'a pas imaginé se glisser dans le cockpit d'un X-Wing en plein milieu de la Guerre des Etoiles. Le trailer présenté lors de ce Fanfest rend d'ailleurs bien cette idée de guerre galactique totale, où une simple mission d'escorte se transforme en échauffourée spatiale de grande ampleur. Au final, Valkyrie proposera trois missions à jouer seul, servant d'introduction à l'univers, au scénario (détaillé dans des comics à paraître) et à la prise en main du jeu. Une sorte de tutoriel avancé qui sert de base au cœur du titre, le multijoueur. La partie compétitive reprendra le contexte de ces trois missions initiales, ne offrant donc que trois cartes à sa sortie.

Gameplay Fanfest 2015



C'est un peu faible, mais rien n'empêchera CCP de produire de nouvelles maps en cas de succès de son titre. Pour le moment, le studio se concentre sur la prise en main et l'équilibre du jeu, et sur l'effet « wahou » de la réalité virtuelle. Les premières secondes sont à ce titre assez éloquentes : la modélisation du cockpit, avec ses manettes et ses boutons, se dévore des yeux pendant la quarantaine de secondes qui nous sépare de l'action. Le « body awarness » est troublant (se projeter dans le corps d'un avatar du sexe opposé est assez étrange) et efficace, mais le temps ne nous est pas laissé de philosopher : nous voici déjà projeté à grande vitesse dans le tunnel nous menant au combat.

Valkyrie, yeux qui pleurent ?Retour au sommaire
EVE : Valkyrie
On ne peut y résister : les premières secondes sont passées à bouger la tête dans tous les sens. Le joueur doit s'approprier ce nouvel espace d’interaction, et donc en cerner les limites. Regarder derrière son épaule, tout en pressant le stick analogique de la manette dans la même direction, c'est s'exposer à l'un des plus grands plaisirs physiques relatifs au fait de jouer à un jeu vidéo. L'impression de l'immensité spatiale, grâce aux limites invisibles de l'arène, se marie parfaitement avec la possibilité d'en scanner naturellement les contours, ce qui constitue à dire vrai le coeur de l'expérience EVE Valkyrie. Le head tracking rendu possible par la caméra placée devant nous, nous permet même d'avancer la tête pour contourner les limites opaques du cockpit, et profiter parfaitement de la vue panoramique du "pare-brise".

C'est un confort supplémentaire en jeu, puisque l'on peut réellement suivre du regard la trajectoire d'un ennemi sans nécessairement dévier de sa course, mais surtout un petit bonheur qui ne s'est pas émoussé après plusieurs sessions. Concernant le gameplay, Valkyrie n'a finalement rien de spécialement original. La vitesse du vaisseau est volontairement limitée pour éviter tout motion sickness, ce qui empêche de facto le rythme d'être spécialement enlevé. Le vaisseau de base à des missiles à locker par paquets de cinq et une mitrailleuse peu efficace mais véloce. Le second véhicule disponible est plus lourd et plus lent, mais dispose de meilleures protections, de roquettes puissantes (dotées d'un tir alternatif EMP) et de la possibilité de passer en hyper-vitesse pendant quelques secondes (effet garanti).

EVE : Valkyrie
Il faut alors faire attention à sa trajectoire, pour éviter de heurter les gros bâtiments qui jonchent l'espace de jeu, mais la feature peut apporter un certain avantage tactique en cas d'attaque combinée et planifiée entre plusieurs vaisseaux de ce type. Un aspect teamplay que l'on retrouve dans le mode de jeu essayé - provisoirement nommé Capture - dans lequel il faut prendre le contrôle de trois points. Contrairement à un mode Domination classique dans un FPS, où l'on s'arrête quelques secondes pour marquer sa position, il faut cette fois lâcher l'unique drone de son vaisseau à proximité de l'un de ces points pour espérer le capturer, graduellement. Il est important de se mettre d'accord avec son équipe pour que tous les drones ne se retrouvent pas sur le même point, tout en gardant un œil sur ceux des adversaires, pour être sûr d'avoir la majorité sur deux d'entre eux.

EVE : Valkyrie


Moins spectaculaire en multiRetour au sommaire
EVE : Valkyrie
Il est évidemment possible de détruire un drone adverse, et l'on récupère son propre engin à chaque respawn. Voilà donc comment évolue une partie de Eve Valkyrie. En fonction de qui contrôle quoi et à quelle vitesse (plusieurs drones sur un point, c'est l'assurance de le prendre plus rapidement), il faut ainsi prendre des décisions collectives rapides. Ce qui est pour le moment un peu décevant - quoique compréhensible - à plusieurs, c'est le manque relatif d'interventions extérieures. Dans la démo présentée, on constate de nombreux micro-évènements ne concernant pas nécessairement le joueur (vaisseaux qui passent et explosent par exemple) mais qui renforcent grandement le côté spectaculaire de l'action.

Rien de tout ça en multi, CCP privilégiant pour le moment la lisibilité de l'action. On nous assure travailler sur le sujet, même si aucune décision n'a été prise pour le moment quant au résultat final. Pour le reste, le trailer n'a rien de mensonger : Valkyrie est très beau tout en gardant une certaine cohérence avec Eve Online, qui partage le même univers. Notons également qu'Oculus a mis à disposition la version Crescent Bay (un prototype d'un éventuel DK3) de son casque de réalité virtuelle. Meilleur framerate (90 images par seconde contre 75 pour le DK2), meilleure gestion software du son, avec spatialisation en 3D très appréciable en réalité virtuelle et meilleure résolution sont au menu. Hormis les attaches d'écouteurs intégrés qui semblent être de qualité douteuse, la réactivité du dispositif et son confort d'affichage nous ont semblé un cran au dessus du DK2. De bonne augure pour la suite de la carrière du casque de Facebook, et pour celle d'Eve Valkyrie.

Il est désormais possible de s'inscrire pour la pre-alpha de Eve Walkyrie, sans que CCP n'ait communiqué de date pour le moment.

EVE Valkyrie
EVE Valkyrie

EVE Valkyrie

Tous les commentaires

  • Max*
    24/03/2015 18:56:56

    J'ai réencodé la vidéo de gameplay. Have fun :)

  • Earth_quake
    23/03/2015 07:47:52

    3 missions en solo, 3 maps multi, ça ressemble plus à une démo technique de la VR qu'a un vrai jeu pour le coup. C'était le seul jeu qui aurait pu me pousser à prendre un casque, maintenant je dois avouer que j'hésite. Je devrai peut-être attendre la sortie de Star Citizen pour me lancer.

  • PapounetUT
    22/03/2015 20:18:00

    G-LOC  Le meilleur étant le combat, c'est quand même mieux de voir la vidéo en entier.

  • Skaeryon
    22/03/2015 01:26:11

    G-LOC J'me suis fait la même réflexion. Je pense que leur lecteur a mangé une partie de la vidéo.

  • Tux88
    21/03/2015 18:50:57

    inu Surement pas ! on pilote pas un vsx de plusieurs kilometres avec un joystick et un cockpit... eve est basé sur des skills et des actions.. pas dess relexes, si tu veux du fps spatial il y a star citizen mais j'espere que eve ne deviendra jamais Valkyrie mais s'est pas la voie de ccp et heureusement.

flechePublicité

LES OFFRES

Playlist EVE : Valkyrie

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité