flechePublicité
Publiée le 23/12/2010 à 00:12, par Ensis

Partager cette actu

Top 10 des jeux cultes des années 90

Après avoir fait le tour des grands jeux des années 80 au travers d’un premier top 10, nous allons tenter aujourd’hui de reproduire l’expérience et proposer un classement des 10 jeux cultes de 1990 à 1999. Un challenge de taille tant les grands jeux se sont accumulés autour des 3 générations de consoles accueillies par cette décennie. Il est important de noter que pour éviter les répétitions, nous tenterons autant que possible d’éviter de prendre deux jeux d’une même licence, et nous essayerons aussi de faire le tour des différentes plateformes de l’époque. Quels sont donc ces 10 jeux qui ont marqué cet âge d’or du jeu vidéo ? Screens récupérés sur le site Mobygames.com

10: Donkey Kong Country (SuperNes)Retour au sommaire
10-donkey-kong-country-supernes
image 1
10-donkey-kong-country-supernes
image 2
10-donkey-kong-country-supernes
image 3
Développé par Rare pour la SuperNes et sorti en 1994, Donkey Kong Country est un jeu de plateforme mettant en scène Donkey et son ami Diddy Kong. A une époque où l’ère du 16 bit s’achevait doucement et où les constructeurs songeaient déjà au 32bit, Rare a décidé de faire une transition en proposant certes un jeu en scrolling horizontal 2D, mais avec des personnages et décors entièrement en image de synthèse, le tout additionné à quelques effets graphiques propres à la console (pluie, brume…). Soutenu par un univers comique (Donkey partant à la recherche de ses bananes volées) et un gameplay solide, le jeu est devenu très populaire et reste aujourd’hui le plus beau titre de la console. Il marque aussi le grand retour du personnage de Donkey Kong, et dispose de plusieurs suites, dont la dernière sortie cette année sur Wii : Donkey Kong Country Returns.



Vidéo : Stage 3 – 4 : Temple Tempest





9: Super Mario Kart (SuperNes)Retour au sommaire
9-super-mario-kart-supernes
image 1
9-super-mario-kart-supernes
image 2
9-super-mario-kart-supernes
image 3
Classé comme l’un des meilleurs jeux de tous les temps par moult organismes, Super Mario Kart est un jeu de course mettant en scène 8 personnages de l’univers Mario. Tirant parti intelligemment du mode 7, il proposait des courses déjantées dans lesquels divers bonus peuvent être amassés pour gêner la progression des autres joueurs. 20 courses réparties en 4 coupes et étalées sur 3 modes de difficultés étaient présents et doublé de quelques modes de jeux supplémentaires. Sorti en 1993 en Europe, le titre est devenu une référence sur la console (sa troisième meilleure vente avec 8 millions de cartouches écoulées) et est à l’origine d’une saga qui continue aujourd’hui.



Vidéo : Coupe Spéciale, 150cc





8: Street Fighter 2 (SuperNes)Retour au sommaire
8-street-fighter-2-supernes
image 1
8-street-fighter-2-supernes
image 2
8-street-fighter-2-supernes
image 3
Référence absolue du jeu de combat sur SuperNes, Street Fighter 2 a fait une apparition très remarqué en Europe en Septembre 1992. Véritable révolution sur chaque point, de par son aspect travaillé et varié, son gameplay novateur proposant 8 personnages aux styles différents, le jeu a permit de vendre des millions de consoles. En tout, ce sont près de 12 millions de cartouches qui se sont écoulées à travers le monde, alors que son prix en magasin était le plus cher pour un jeu de consoles de salon (un peu moins de 700 francs, soit 105€). Véritable pionnier du jeu de combat, il proposait un nombre de coups conséquent donnant un côté stratégique aux parties, que ce soit face à l’IA ou à un adversaire humain.



Vidéo : Ryu vs. Guile





7: Pokemon bleu/rouge (Game Boy)Retour au sommaire
7-pokemon-bleu-rouge-game-boy
image 1
7-pokemon-bleu-rouge-game-boy
image 2
7-pokemon-bleu-rouge-game-boy
image 3
Y a-t-il vraiment besoin de présenter le phénomène de société qui a déferlé sur le monde en 1996 ? Pokemon version Rouge et Bleu (plus une verte sortie uniquement au Japon) marquent le début d’une longue série de RPG d’anthologie sortis dans un premier temps sur Game Boy. Proposant de capturer et de faire grimper les niveaux des 151 Pokemons de l’époque, le titre permettait d’explorer la région de Kantô (la même que dans la série télé) et d’affronter les différents champions d’arènes. Il était en outre impossible d’obtenir les 151 Pokemon seuls, et l’échange de Pokemon entre amis étaient une des fonctions multijoueur possibles, en plus du traditionnel duel par consoles interposées. Précisons enfin que ces jeux se sont vendus à près de 30 millions d’exemplaires à travers le monde, ce qui en fait une des plus grosses ventes de l’histoire.



Vidéo : Héros contre son rival – finale du championnat Pokemon





6: Resident Evil (Playstation)Retour au sommaire
6-resident-evil-playstation
image 1
6-resident-evil-playstation
image 2
6-resident-evil-playstation
image 3
Monument du Survival Horror signé Shinji Mikami, Resident Evil reste incontestablement la référence du genre. Sorti dans un premier temps sur Playstation en 1996 puis plus tard sur Saturn et PC, il s’agissait d’un jeu d’action qui mettait l’accent sur une ambiance sombre et effrayante. Du simple couteau au lance-roquette, il fallait user de tout ce qui était disponible pour vaincre les zombis et autres cadavres mutants qui rôdaient dans le manoir. Il fallait se montrer très prudent car le personnage ne pouvait pas tirer rapidement. Il était en effet nécessaire de d’abord lever son arme avant de pouvoir viser et tirer, ce qui a toujours été la marque de fabrique des Resident Evil depuis ce premier opus jusqu’à aujourd’hui.



Vidéo : début de la campagne de Jill Valentine





5: Super Mario 64 (Nintendo 64)Retour au sommaire
5-super-mario-64-nintendo-64
image 1
5-super-mario-64-nintendo-64
image 2
5-super-mario-64-nintendo-64
image 3
Il est de coutume qu’une saga déjà culte en 2D qui réussit son passage à la 3D est assurée de produire un titre d’exception. Le plombier moustachu fait sans aucun doute partie de ceux-là, puisque ce Super Mario 64, appartenant au line-up de lancement de la Nintendo 64, est considéré comme l’un des meilleurs opus de la série. Le gameplay revisité pour le passage à la 3D a été fait avec amour pour un résultat surprenant de qualité et le contenu du jeu n’a pas été ignoré. Mario disposait dans ce jeu de 28 mouvements variés, ce qui était énorme pour l’époque. Le jeu, vendu à plus de 11 millions d’exemplaire reste une référence du jeu vidéo 3D, considéré comme l’instigateur de la plateforme 3D.



Vidéo : quelques niveaux du début de Super Mario 64





4: Final Fantasy 7 (Playstation)Retour au sommaire
4-final-fantasy-7-playstation
image 1
4-final-fantasy-7-playstation
image 2
4-final-fantasy-7-playstation
image 3
Parmi chaque excellent opus de Final Fantasy sortis lors de cette glorieuse décennie, difficile de retenir un seul nom. Encore plus difficile car les sixième et septième opus s’approchent tous les deux de l’excellence pour les RPG de l’époque, et même d’aujourd’hui. Mais le passage à la 3D a permit à FF7 de devenir le titre le plus populaire de la franchise de Square. Qui ne connait pas Cloud Strife (dit « la mèche folle ») et Séphiroth l’Œdipien au katana géant ? De par son gameplay solide, sa mise en scène laissant la concurrence sur le carreau et son scénario mature, Final Fantasy 7 s’est assuré d’entrer au panthéon des jeux de rôles de la Playstation. Le titre a d’ailleurs été garnit de préquelles et suites depuis 2004, réunies sous le nom de « Compilation of Final Fantasy VII ».



Vidéo : Cloud, Yuffie et Vincent face à l’Arme Diamant





3: Half-Life (PC)Retour au sommaire
3-half-life-pc
image 1
3-half-life-pc
image 2
3-half-life-pc
image 3
Avec l’apparition de la 3D, un nouveau genre de jeux avait l’occasion de s’étendre et de dominer le monde : le FPS. Parmi les titres sortis cette décennie, il en est un qui marqua les esprits, peut être encore plus que Wolfenstein 3D, il s’agit bien sur de Half-Life. Le jeu débarquant en 1998 sur nos PC a été salué par la critique pour sa scénarisation extrêmement poussée pour l’époque et a énormément influencé les jeux de tirs en vue subjective. Il est même considéré comme l’un des jeux les plus populaires en 1999 et 2000, et est aujourd’hui le FPS le plus vendu de tous les temps avec plus de 8 millions d’exemplaires. L’histoire de ce jeu mythique continue aujourd’hui avec les différentes parties du second opus (dont la dernière se fait toujours attendre).




Vidéo : Blast Pit – Boss





2: The Legend of Zelda: Ocarina of Time (Nintendo 64)Retour au sommaire
2-legend-of-zelda-ocarina-of-time-nintendo-64
image 1
2-legend-of-zelda-ocarina-of-time-nintendo-64
image 2
2-legend-of-zelda-ocarina-of-time-nintendo-64
image 3
Autre grande licence à avoir parfaitement réussit le passage à la 3D, The Legend of Zelda signe avec Ocarina of Time son opus le plus populaire et l’un des meilleurs. Ce titre, le quatrième de la franchise, est selon la chronologie Zelda la toute première aventure de Link dans laquelle notre héros vert traverse le temps pour sauver Hyrule et sa princesse. Il était en effet possible, une fois Excalibur obtenue, de rester un enfant dans le présent ou de découvrir un monde dévasté par Ganondorf 7 ans plus tard. Autre référence du jeu de plateforme 3D après Super Mario 64, le titre est le seul de la saga Zelda à posséder une suite directe, Majora’s Mask, conséquence de son immense succès. Prévu à l’origine pour le 64DD de Nintendo, le titre est finalement sorti sur une cartouche standard.



Vidéo : Link contre Volvagia (boss)





1: Sonic (MegaDrive)Retour au sommaire
1-sonic-megadrive
image 1
1-sonic-megadrive
image 2
1-sonic-megadrive
image 3
Dans cette décennie, deux dieux vidéoludiques tenaient les rennes du monde et se menaient une guerre acharnée. D’un côté, un plombier moustachu. De l’autre, un hérisson bleu capable de franchir le mur du son. A une époque où Sega tentait de survivre à Nintendo et se cherchait une mascotte plus charismatique qu’Alex Kidd pour contrer Mario, Sonic a vu le jour et s’est fait sans problème une place au sommet, tenant tête au plombier pendant de longues années. Jeu de plateforme pur et dur se concentrant sur la vitesse, le titre, premier d’une longue série, a réussit à venir au monde grâce au talent de Yuji Naka, qui a réussit à accélérer le scrolling de la Megadrive. Ceci permettait au Hérisson d’atteindre une vitesse inégalée à l’époque et de proposer un fun toujours d’actualité.



Vidéo : Spring Yard Zone



flechePublicité

Idées cadeaux JV

Partenaires Jeuxvideo.fr

Partenaires Jeuxvideo.fr

flechePublicité

Micromania

>Les meilleures offres jeux vidéo

flechePublicité