flechePublicité
Publiée le 20/07/2006 à 00:07, par Cubbe

Test de la souris pour gamers Logitech G3

Logitech, marque reconnue dans les périphériques informatiques, tient à s’affirmer dans le domaine en vogue des périphériques pour joueurs. C’est ce qui amène le constructeur suisse à étoffer encore sa gamme « G » dédiée - comme tâche de l'indiquer son nom - aux gamers. Cette souris reprend les technologies employées par ses sœurs, les G5 et G7, déja testées dans nos colonnes.

N/A
image 1
Toute dernière souris de la gamme « G », la Logitech G3 n’est pas encore disponible dans le commence à l’heure où nous écrivons ces lignes. Elle reprend les (très bonnes) bases de la G5 et de la G7. Mais penchons-nous sur les ajouts dont elle bénéficie et sur ce qui la différencie, afin de déterminer si elle retiendra notre attention par rapport à la concurrence mais aussi par rapport à ses illustres ainées.

Une technologie éprouvée, fiable et performanteRetour au sommaire
une-technologie-eprouvee-fiable-performante
La G3 est ambidextre. On voit ici tous ses boutons.
une-technologie-eprouvee-fiable-performante
La largeur des boutons de la G3 et de la Copperhead.
une-technologie-eprouvee-fiable-performante
Le capteur laser, et les patins au teflon.
La G3 utilise les mêmes technologies que ses grandes sœurs : elle reprend en effet leur capteur laser d’une précision de 2000 dpi, le bus USB cadencé à 500 Hz, les patins en téflon… Cette souris ne pouvait donc pas nous décevoir de ce côté-là, puisque nous avions apprécié ces points chez la G5 et G7. Pas de révolution en vue, donc, mais bien plutôt de légères évolutions.

Nous avons ainsi remarqué que la glisse de la souris a été améliorée. Cela saute aux yeux dès la première prise en main. Ainsi, même si nos tests ont été effectués sur un tapis Nova MP.I, la glisse également très bonne sur une surface basique comme un bureau.

Logitech a maintenu la possibilité de changer la précision de la souris à la volée grâce à un petit bouton, mais celui-ci a perdu son indicateur par LED : il n'est donc pas possible de connaître d'un seul coup d'oeil la palier sur lequel on se trouve parmi les cinq possibles. En effet, via les drivers livrés avec la bestiole, on peut définir des paliers de précision (jusqu'à cinq différents) allant de 400 à 2000 dpi. Précisons au passage que ces drivers sont sans surprise les mêmes que ceux de la G5 et la G7, et s'avèrent toujours aussi clairs, jolis et intuitifs. La possibilité de changer la résolution à la volée est au final une fonctionnalité intéressante mais ici mal exploitée, car sans afficheur par LED et avec un seul bouton, il est difficile de naviguer entre les paliers.

En revanche, les ingénieurs de Logitech ont ajouté sur la G3 quelque chose qui manquait à ses aînées : un bouton supplémentaire sur la tranche. En effet, le scrolling horizontal se montrant inutile dans la plupart des jeux, et la souris manquait donc cruellement de boutons supplémentaires, par exemple sur sa tranche. Certes, ce changement fait disparaître la possibilité d'un déplacement horizontal via la roulette, agréable en bureautique, mais on gagne en contrepartie un bouton supplémentaire sur le côté droit du mulot, bien plus utile dans les jeux. Logitech a donc pensé différemment cette souris pour l’orienter d'avantage vers le jeu. Certains affirmeront d'ailleurs qu'il était logique que ce bouton existe pour la symétrie de la souris, puisque celle-ci est ambidextre. Serait-ce là une volonté de concurrencer la Razer Copperhead ?

Un design et une conception presque parfaiteRetour au sommaire
un-design-conception-presque-parfaite
image 1
Du point de vue de la forme, la G3 a été pensée par Logitech pour être ambidextre, et fait donc preuve d'une symétrie parfaite. De plus, comparativement à ses aînées, elle est beaucoup plus fine, moins galbée et donc plus petite, et aussi plus légère. Elle peut donc être tenue normalement (en pausant sa paume sur la souris) ou bien du bout des doigts, comme le font certains gamers.

Les boutons, au nombre de cinq, ne sont pas exempts de reproches. Si les deux boutons latéraux paraissaient petits à première vue, l'utilisation montre que leur placement idéal empêche cette taille limitée d'être un handicap. Reste le problème des deux boutons principaux. En effet, ces derniers souffrent cruellement d'une largeur insuffisante : la souris étant assez fine, il aurait été de bon ton de créer des boutons assez larges pour aller jusqu’aux bords de l'engin. Ainsi, il nous est plusieurs fois arrivé d’appuyer sur les rebords de la souris et non sur les boutons eux même. Inutile de vous expliquer en détails combien cela peut être lourd en conséquences lors d'une partie acharnée de FPS... Heureusement, ce phénomène se produisait surtout au début du test : avec l’habitude, on finit par s'habituer.

Pour ce qui est du revêtement de la souris, celle-ci utilise le « Logitech DryGrip™ » pour sa partie basse, (également à l'oeuvre sur la G5), et des textures sans nom particulier sur le reste de la souris, qui s'avèrent tout à fait agréables. Le grip est confortable, permettant de maintenir efficacement la souris en toutes circonstances. Il accroche bien et ne fait pas transpirer. Ce dernier point est indiscutable compte tenu de la période à laquelle sont écrites ces lignées et a été effectué le test :-)

Une très bonne sourisRetour au sommaire
Après la G5 et la G7, Logitech a su penser différemment son concept de souris pour gamers, et c'est ainsi qu'est née la G3. Elle restera dans les mémoires comme une excellente souris, sa précision, son design et son poids offrent des prestations de haut niveau, et parviennent à faire oublier ses quelques petits défauts.

Quant à savoir quand il vous sera possible d'acquérir cette petite merveille, Logitech prévoit de commercialiser sa G3 au début du mois d’août 2006, pour un prix de 59.99€, qui la situe entre la G5 et la G7 en la matière. Mais si la G3 est un produit de qualité, elle n'a rien qui mérite de la vendre à un prix plus élevé que ses concurrentes : si Logitech espère vraiment tenir tête à la Razer Copperhead avec ce nouveau produit, il lui faudra faire un effort à ce niveau.
flechePublicité

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

flechePublicité
flechePublicité