flechePublicité
Publiée le 04/10/2005 à 00:10, par joce

Partager cette actu

Présentation de The Movies

Quand le créateur de Theme Park se met à se passionner pour le cinéma, ça donne… The Movies. Ce titre original, édité par Activision et attendu pour novembre, après plus de 3 ans de développement et l’implication de 70 personnes, repose en effet sur un concept assez original, puisqu’il place entre vos mains la destinée d’un studio de cinéma. Nous avons pu en savoir plus sur le jeu et nous y essayer un peu au cours d’une présentation effectuée par Activision dans… un cinéma, justement ! Petit tour d'horizon du nouveau titre de Peter Molyneux, et premières remarques et observations...

Le concept et l’objectifRetour au sommaire
Telle que l’explique Peter Molyneux, le très médiatique fondateur de Lionhead Studios, l’idée située à la base de The Movies est simple : créer un jeu sur les films et le cinéma, permettant au joueur de gérer son propre studio, et de se plonger dans une simulation où il sera amené à créer des films.

Avec un objectif ambitieux : faire en sorte que quelqu’un qui n’a jamais joué auparavant à un jeu vidéo soit en mesure de prendre en main le produit. Les lessons de Dungeon Keeper et consorts ont portées leur fruit, c’est pourquoi l’interface de jeu est claire, sobre, dépouillée. Le gameplay repose donc en bonnee partie sur le "drag and drop" (ou glisser-déposer).





Le destin des plus grandes stars d’Hollywood est entre vos mainsRetour au sommaire
Vous aurez donc à gérer la vie des héros… et des personnes de plus bas rang, dont vous pourrez changer le destin en un coup de baguette magique… ou plus précisément en un "drag and drop". Rien ne vous interdit en effet de prendre un agent d’entretien pour en faire un figurant… voire même un scénariste, après la période de formation nécessaire à cette fin.

Attention toutefois, comme pour tout bon manager qui se respecte, des problèmes de gestion des ressources humaines se poseront vite à vous. En effet, chaque star compte une vingtaine d’attributs et de mentalité différentes. N’espérez pas décrocher le gros lot avec une équipe aux caractéristiques complètement antinomiques !

Cela dit, il reste possible d’éditer les caractéristiques de chacune des stars du jeu ainsi que son apparence, et ce dans les moindres détails. En combinant les diverses possibilités offertes en la matière, on en arrive rapidement à des milliers de combinaisons possibles. Mais, compte tenu des spécificités de chacun, il y a fort à parier que seule une petite partie de celle ci sera en mesure de lui convenir. Attention donc à ne pas vous mettre à dos une partie de vos effectifs, en les affublant de tenues / rôles qui leur font horreur. Attention aussi à ne pas chouchouter une star au détriment des autres, car ces dernières auraient alors vite fait de vous faire connaître leur mécontentement.
Et cela n’est pas sans conséquences, car une star remontée contre vous est bien évidemment beaucoup moins performante : ne vous étonnez donc pas dans ce cas de la voir plonger au classement des stars mondiales.

En cas de rupture nette et irréparable, il vous sera bien évidemment possible de licencier du jour au lendemain la personne en question.

En plus du classement des stars, existe également un classement des films et des studios, dans lequel vous aurez évidemment à cœur de progresser pour atteindre la place la plus haute. Au terme d’un parcours certainement semé de multiples embûches, puisque ce sont plus de 150 paramètres qui entrent en ligne de compte pour déterminer la réussite ou non d’un nouveau film. Ces derniers sont en effet notés en étoiles (0 à 5 étoiles) sur différents critères, très proches de ceux que vous pourrez retrouver dans n’importe quel titre de presse spécialisée Cinéma.

Quant aux interactions avec les autres acteurs du marché, elles seront inexistantes, puisque vous ne pourrez pas être amené à entrer en contact d’une façon ou d’une autre avec les studios concurrents. Pas d’OPA hostile au menu, donc.




Devenez le Peter Jackson de demainRetour au sommaire
Recréer un Seigneur des Anneaux à votre goût, un vieux rêve d’enfance ?
The Movies devrait combler vos envies, puisqu’il offre en effet deux façons de créer des films.

La première modalité, qui sera sûrement celle privilégiée au début, consiste simplement à faire plancher un ou plusieurs scénaristes sur la création d’une histoire dont vous aurez préalablement choisi le genre (horreur, science-fiction, comédie…). Une fois cette étape relativement longue parvenue à son terme, c’est l’heure de passer au casting, et de sélectionner parmi votre « personnel » disponible, c’est-à-dire qui n’est pas déjà employé sur un autre projet, un réalisateur, les acteurs principaux, les acteurs secondaires, ainsi que les figurants nécessaires. Dernier point à ne pas négliger : vous assurer que les décors requis par le projet en question existent tous et, dans le cas contraire, lancer leur fabrication.
Une fois que vous avez le projet, l’équipe et les décors, c’est parti pour le tournage.

Rien ne vous interdit pour autant de renoncer à un scénario qui vous semble trop incertain : il est alors possible de revendre ce dernier. Cependant, cette fonctionnalité est on ne peut plus simple et s’avèrera donc dans la pratique d’un intérêt limité (pas de négociations, d’allers-retours, etc).

La seconde modalité de création d’un film vous offre nettement plus de liberté créative, puisqu’elle vous permet carrément de réécrire l’intégralité de l’histoire, quitte à repartir carrément de zéro si le cœur vous en dit. Concrètement, vous pourrez en personnaliser le nom et surtout en changer chaque scène : les personnages présents, leur apparence, leur attitude, la nature et la rapidité de l’action, l’heure du jour ou de la nuit, etc.

Sans oublier la possibilité, une fois la partie visuelle entièrement créée, de prendre votre micro pour enregistrer vous-même les voix des personnages. Avec à la clef un système de "lipsynch" (synchronisation des lèvres au rythme des phrases)

Toujours en ce qui concerne l’aspect sonore, il vous sera également possible d’importer n’importe quel piste audio (son ou musique) dans le jeu.

L’objectif, au final : faire qu’une véritable communauté de fans se constitue rapidement et que les gens prennent goût à échanger leurs films via la plate-forme créée à cet effet sur le site officiel du jeu. D’ailleurs, afin de favoriser l’apparition et le développement d’une telle communauté, les films créés pourront être exportés au format Mpeg, WMA et dans un format interne pour les nevoyer par mail.

Un grand concours a en outre été prévu, permettant aux 10 meilleurs films créés via The Movies d’être tournés pour de vrai. Avec à la clef un budget de 1 million de dollars pour le projet le plus prometteur.

Cela dit, il ne faut pas non plus s’attendre à des miracles en ce qui concerne la création de films par vos soins. D’abord, la création entièrement personnalisée de vos films ressemble à une sacrée usine à gaz, pas forcément très accessible au premier venu. Ensuite et surtout, les « films » que vous créez ressemblent plus à un petit empilement de 4-6 saynètes de 5 à 10 secondes chacune qu’à un véritable film à proprement parler.





Après Theme Hospital, Theme StudioRetour au sommaire
Comme vous vous en rendrez rapidement compte, un grand studio est une véritable ville dans la ville, avec ses rues, ses bâtiments, etc.

Justement, concernant les bâtiments, vous aurez à en bâtir de deux types :
- d’une part, les bâtiments liés au film en lui-même : ceux dans lesquels vous logez vos stars, les bars, les lieux de recrutement de nouvelles stars, les salles austères où les scénaristes auront à vous pondre un scénario génial, etc.
- les décors, de la Terra à la Lune, tout y est. Cependant de nombreux décors uniques seront disponibles bientôt, mais Chuuuuut ! il faut bien garder quelques surprises.

Au fur et à mesure que le temps passera, vous verrez apparaître de nouvelles possibilités en la matière. En effet, la partie démarre en 1920, c’est-à-dire au tout début du cinéma comme produit de grande consommation. En plus d’une expérience de gestion, le titre prétend donc vous transporter dans l’histoire du cinéma sur pratiquement un siècle, ce qui ne sera pas sans attirer les passionnés, excités par exemple à l’idée de vivre de l’intérieur la mutation vécue par le film d’horreur dans les années 80. Reste à voir cependant ce sur quoi reposera précisément et concrètement cette dimension « Découverte ».





Au final, on peut s’interroger sur le côté paradoxal d’un jeu qui prétend s’adresser au public le plus large, à des gens qui n’ont jamais vraiment joué à un jeu vidéo, tout en proposant des possibilités de personnalisation très avancées au niveau de la création de films. Sachant en plus que le mode de création de film automatisé risque de vite conduire à un sentiment de répétition et de lassitude.

Reste qu’en cas de succès, Activision tiendra là son Sims à lui, puisque l’ambition sera alors de lancer un nouvel add-on tous les 4 à 6 mois, afin de faire de The Movies ce qu’on appelle simplement une « vache à lait ». Une première extension officielle est d’ailleurs dès à présent en cours de développement du côté des anglais de Lionhead Studios. Autant dire qu’il y en a qui ne perdent pas de temps !





Liens associésRetour au sommaire
- Interview de Peter Molyneux
- Interview de Sam Van Tilburgh, Head of Communities chez Lionhead Studios


- Fiche de The Movies
- Forum Jeux de gestion


- Pré-commander le jeu chez différents cybermarchands :
flechePublicité

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

flechePublicité
flechePublicité