flechePublicité
Publiée le 30/07/2010 à 00:07, par NatasFH

Partager cette actu

The Lapins Crétins Retour vers le Passé

Le succès des Lapins Crétins ne se dément pas et chacune de leurs nouvelles aventures suscitent l’intérêt chez les joueurs avides de jeux simples et drôles. The Lapins Crétins : Retour vers le Passé ne déroge pas à la règle et propulse cette fois les petits animaux débiles à travers le temps et l’espace. Pour le plus grand bonheur de nos zygomatiques, bien sûr.

La machine à laver le tempsRetour au sommaire
machine-laver-temps
image 1
Dans ce nouvel opus exclusif à la Wii, les Lapins se sont mis en tête d’envahir l’humanité en modifiant son Histoire. C’est en atterrissant dans un musée qu’ils tombent sur la machine à laver le temps et qu’ils fomentent leur nouveau plan. Grâce à cette machine, ils peuvent atteindre des points clés de l’Histoire de l’humanité comme la découverte du feu, le nez cassé du sphinx, le premier pas sur la Lune, le roi Arthur extrayant Excalibur de son rocher, Léonard de Vinci peignant la Joconde ou encore le krach boursier de 1929. Le musée est le lieu central du jeu dans lequel les joueurs (jusqu’à 4 simultanément) ont accès à diverses salles offrant des mini-jeux et des gameplays différents. Mais c’est aussi l’endroit idéal pour rigoler entre potes. Des jeux facultatifs et comiques sont disséminés dans la grande bâtisse comme la chorale. Ici, les lapins choisissent une chanson comme Smoke on the Water ou le Danube Bleu et les interprètent à leur manière : à grands renforts de bwaaaaaark. On enfonçant une touche de la WiiMote, il faut suivre l’une des quatre pistes de note qui défilent sur le mur à la manière d’un Guitar Hero. Si vous parvenez à entrer correctement les notes affichées, on reconnaît tout de suite la chanson interprétée tout comme on ne peut s’empêcher de rire à l’écoute de ces sonorités loufoques.

N/A
image 1
Le musée permet également de récolter des objets collectibles, comme les étoiles, ou encore de réussir quelques achievements au travers des autres mini-jeux. On peut également choisir un costume à ses héros. Pharaon, Napoléon, cow-boy, indien, légionnaire romain... Il existe plus de trente accoutrements disposant chacun d’animations différentes pour les lapins. Encore un point juste bon à faire rire le joueur et c’est plutôt réussi. Passons maintenant au cœur du gameplay : les voyages dans le temps. Nous avons pu tester deux épreuves lors de l’événement organisé par Ubisoft. Le premier nous envoie en 1929, en pleine crise financière. Les lapins se retrouvent sur une place de la bourse et ont pour missions de récupérer des caisses pour marquer des points. Ici, on s’affronte par équipes de deux, chaque participant étant relié à son équipier par un rouleau de papier toilettes. Il va falloir agir en coopération pour remporter la victoire en ramenant à bon port des caisses aux différentes valeurs. Le terrain de jeu offre des plateformes inaccessibles pour un seul lapin. Il faut donc monter sur la tête de son coéquipier pour prendre de la hauteur. Ensuite, le lapin du dessous balance son congénère sur la plateforme voulue et, en avançant simplement, il tracte son allié avec le PQ qui les lie. Notez enfin que l’on peut parfaitement mettre de grands coups de boule à ses adversaires pour récupérer sournoisement leurs caisses et les empêcher de marquer des points. Un mini-jeu déjà bien optimisé, dont le split-screen en temps réel est efficace même si quelques bugs de caméra viennent encore empiéter sur l’expérience de jeu. Rien de grave toutefois, l’ensemble est parfaitement jouable.

Lapins volantRetour au sommaire
lapins-volant
image 1
Ensuite, les développeurs nous ont embarqués pour une aventure planante. Ici, les lapins crétins rendent visite à Léonard de Vinci alors en pleine œuvre d’art face à la Joconde. Qui fait la gueule pendant qu’elle pose... Ca, c’est pour la petite séquence d’intro à la course volante qui nous attend. Ici, les lapins crétins enfilent des ailes et un moteur à hélice pour s’affronter lors d’une course dans les airs qui n’est pas sans rappeler Mario Kart, avec ses bonus mettant à mal vos concurrents. La maniabilité est plus délicate que dans le mini-jeu précédent. Il faut enfoncer une touche pour faire démarrer votre moteur et ensuite battre des ailes pour décoller, faire un vol stationnaire mais aussi pencher les deux contrôleurs pour les virages ainsi que la hausse ou la baisse d’altitude. Il faut un temps d’adaptation, pas trop long heureusement, et il faut ensuite apprendre à être précis car certains passages sont étriqués mais bénéfiques avec leurs cadeaux et turbos. On dénombre cinq types de gameplays bien distincts dans ce retour vers le Passé mais il faudra attendre pour en découvrir plus.

N/A
image 1
Sachez tout de même que le jeu prend en compte le WiiMotion+, qu’il offre plus d’une vingtaine de mini-jeux différents à travers le temps et que, pour la première fois, un mode en ligne est prévu. Vous pourrez ainsi affronter vos amis sans avoir à les inviter dans votre salon, partager vos scores et trophées etc. Vos victoires ne sont pas sans conséquences puisque, à chaque épreuve, le lapin le plus fort se voit représenté sur une fresque célèbre, comme la Joconde par exemple, pour faire baver ses petits camarades. La version que nous avons pu approcher n’est pas finale bien entendu. Mais, malgré les quelques bugs rencontrés (freezes, sursauts de caméra) le jeu répond bien à nos sollicitations et le moteur graphique est toujours aussi poilant avec les mimiques de ces héros adorables qui n’ont pas fini de tenter de conquérir le monde avec leurs méthodes improbables.
flechePublicité

Idées cadeaux JV

Partenaires Jeuxvideo.fr

Partenaires Jeuxvideo.fr

flechePublicité

Micromania

>Les meilleures offres jeux vidéo

flechePublicité