flechePublicité

Test Runes Of Magic (PC) : 0/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 19 Mars 2009 , PC
Publiée le 16/01/2009 à 00:01, par NatasFH

Test de Runes of Magic

Le jeu vidéo sur PC ne cesse d’être taxé de marché en berne voire mourant pour certains. Pourtant, il est un genre fleurissant qui ne tourne quasiment que sur nos machines de bureaux : les MMORPG. Les titres, gratuits ou non, se multiplient et touchent toujours plus de joueurs en rivalisant d’ingéniosité et en multipliant les univers. Il en est pourtant certains qui choisissent de rester dans le carcan traditionnel de l’héroïque-fantaisie à l’image du Runes of Magic de Runewaker et Frogster sans pour autant sombrer dans la médiocrité.

Le livre de la créationRetour au sommaire
livre-creation
Dès le début on nous donne accès à une monture disponible pendant 24 heures ainsi qu'aux activités de récolte.
Le monde de Runes of Magic n’existerait pas sans le livre sacré qu’est Taborea. Ayvenas, le dieu de l’histoire, a créé ce livre ainsi que tout ce qu’il contient. Chaque dessin prend vie sous sa plume. Mais Aveynas perd le contrôle et les espèces intelligentes entrent rapidement en conflit. Les âges se suivent et se ressemblent tristement. Guerre après guerre, massacre après massacre, une période de paix et de renouveau s’installe. Les hommes laissant derrière eux un passé bien lourd que le temps les aide à oublier. Jusqu’au jour où l’être humain reprend du poil de la bête et découvre sa capacité à manipuler la magie de mystérieuses runes ou encore son habileté à la mise au point de machines utiles dans bien des domaines.

Son intelligence lui permet alors d’atteindre des lieux inconnus, vierges de tout passage. Ou presque… Les hommes mettent la main sur des vestiges anciens, datant de temps immémoriaux. D’étranges peuples barbares sont rencontrés. La soif de savoir ne cesse de croître. L’ère des découvertes commence. Et nos aventures avec elle. Tout un univers s’étale sous nos yeux, près à être révélé aux yeux de tous. Tous ceux qui seront assez forts pour traverser les dangers qui obstruent le chemin de la connaissance.

Runewaker vous fait la totale gratis !Retour au sommaire
runewaker-vous-fait-totale-gratis
Une petite instance publique rapelant le village des Schtroumpfs !
Rien de bien palpitant dans ce scénario tellement réchauffé qu’il a fait brûler le fond de la casserole. Nous ne nous attarderons pas non plus sur les diverses factions du jeu qui n’ont (pour le moment) pas de réelle fonction semble-t-il. Runes of Magic est basé sur le modèle Free to Play et peut donc être joué sans débourser le moindre centime. Un premier bon point pour un MMO mais nombre des titres surfant sur cette vague de gratuité n’offre pas la finition des grands du genre (payants ceux là). Pourtant, le titre qui nous intéresse ici pourrait en intéresser plus d’un grâce à la multitude de fonctionnalités présentes. Runes of Magic est presque exhaustif et propose quasiment tout ce que l’on peut trouver chez la concurrence : housing, montures, PvP (duels, arènes et guerre de guildes), crafting, système de double classe, donjons instanciés et ouverts, amélioration d’objets grâce aux runes, combinaisons d’objets, hôtel des ventes, loterie ( !),… La liste est longue et le monde qui s’ouvre à nous se révèle bien assez grand pour nous occuper de longues heures.


Une pléthore d’activités qui comportent toutefois deux gros défauts : leur classicisme et les méandres qu’elles peuvent créés. Un joueur mal organisé se noiera rapidement dans ce marasme. Prenons pour exemple l’artisanat. Quatre métiers de récolte (en comptant le démantèlement d’objets) et cinq professions de confections composent le panel proposé. Un seul personnage peut s’adonner à toutes ces joyeusetés mais il lui faudra une patience énorme pour atteindre les hauts niveaux dans chaque activité. Il faut de plus compter avec le système d’amélioration des armes grâce aux runes. Des runes qui peuvent elles-mêmes être améliorées ou fusionnées entre elles, notamment via le arcane transmuter. Un objet qui permet de nombreuses expériences pour augmenter les caractéristiques de son équipement. C’est sans doute le seul point typique qui appartienne à Runes of Magic. Un système profond et aux possibilités quasi illimitées.


Runes of Magic compte beaucoup sur ses classes, au nombre de six au choix (Mage, Prêtre, Guerrier, Chevalier, Voleur et Chasseur), que l’on couple à une seconde. Ce système de double classe, accessible au niveau 10, pourrait en effrayer plus d’un également. Seule la classe principale évolue lors de nos pérégrinations. La classe secondaire attend patiemment que le joueur daigne inverser les deux pour augmenter. Pour ce faire il suffit de se rendre à son domicile pour s’adresser au PNJ adéquat et interchanger ses classes principale et secondaire. Pourtant, Runewaker a bien travaillé cet aspect majeur du jeu et de très nombreuses quêtes répétitives permettent à toute classe, quel que soit son niveau, d’évoluer sans forcément éradiquer sans but le moindre animal passant à portée de sa lame. Des quêtes comme on en voit sur tous les serveurs de MMO depuis Ultima Online (facteur, tuer des sangliers, ramener des queues de singe…). On trouve bien entendu des instances dans Runes of Magic. Qu’elles soient privées ou publiques, on en trouve certaines qui se démarquent des donjons classiques. Rien qui chamboule réellement les habitudes mais on trouve des instances à tous les niveaux, petites et grandes et dont certaines surprendront plus d’un groupe de joueurs. Comment ? En plaçant aléatoirement les monstres et trésors dans le niveau. Impossible donc d’établir une stratégie valable pour chacune de vos visites. On se choisit donc un plan d’évolution, une ligne directrice, dans ses domaines de prédilection et l’on se lance dans cette aventure aux qualités graphiques indéniables.


Techniquement parlant, Runes of Magic n’a pas à rougir de ses aînés à abonnement. Le moteur est stable, fluide, coloré et agréable à l’œil. Le design général souffre, lui aussi, d’un manque flagrant d’originalité. Dans la droite ligne indéniablement choisie par les développeurs : classique mais efficace. Seules quelques animations hachées ou manquantes ou de rares murs invisibles sont à signaler. Le jeu pêche plutôt du côté de l’audio avec beaucoup de bruitages manquants (ou ne se déclenchant pas) et des musiques d’ambiance si agréables qu’elles sont bien trop rares. Rien de bien méchant donc si ce n’est quelques crashs intempestifs du jeu. Runewaker réussit donc son pari technique mais le gameplay et les astuces vous guidant vers la boutique vont-elles plaire au plus grand monde ?

Le tentation guette à tous les étagesRetour au sommaire
tentation-guette-tous-etages
Le GPS de Runes of Magic est le plus pointu jamais vu dans un MMO (affichage des cibles sur la minimap, direction d'un lieu, de monstres ou d'un personnage, recherche avacée...)
Nous l’avons déjà dit mais on ne peut que le répéter, tout dans Runes of Magic est du déjà vu. Qui fonctionne bien, certes. Et il est des joueurs, à n’en pas douter, qui sauront l’apprécier à sa juste valeur grâce à cela. Pourtant, cette impression de déjà-vu risque d’affliger les joueurs en mal de nouveautés. La progression se fait comme dans nombre de titres existants depuis des années : on glane de l’XP et des points de compétences à dépenser dans ses divers sorts et techniques de combat. Un arbre de compétences qui s’étoffent de nouvelles possibilités tous les deux niveaux. On regrette que le système de double classe ne soit, finalement, qu’une possibilité de changer de classe en bénéficiant de quelques compétences de sa classe secondaire. Heureusement, à haut niveaux, des compétences maîtres font leur apparition et l’on devrait trouver de véritables capacités spécifiques au mélange de deux archétypes.

On remarque également que les espaces de stockage sont vite pleins (banque, inventaire et coffre de la maison). Pour s’offrir de plus grands sacs et autres, il faudra en passer par l’achat de diamants contre de vrais euros pour payer la location (si, si) de sacs supplémentaires ou de rangements à la banque. Et de très (trop) nombreuses possibilités du jeu ne sont accessibles qu’en usant de cette monnaie virtuelle finalement bien réelle. Heureusement, le gameplay et la progression ne sont que très peu affectés par les objets vendus en boutique. Reste que Runes of Magic n’a rien d’une arnaque. On peut très bien y jouer sans mettre la main à la poche et l’essayer est souvent l’adopter puisque les serveurs sont d’ores et déjà bien fréquentés par des joueurs de tous horizons et par ses premiers gold farmers spammant les canaux généraux...

Joli, complet, peuplé, Runes of Magic a tout pour plaire. Mais on ne peut s’empêcher de reprocher le manque d’inventivité des développeurs qui, bien qu’exhaustifs, n’ont pas pris de risque pour le lancement de leur titre. Un jeu qui promet d’évoluer tous les trois mois avec des add-on gratuits ajoutant du contenu à tous les niveaux (zones, objets, quêtes…). Ceci étant dit, un jeu gratuit de cette qualité ne court pas les rues et ce serait un tort que de s’en priver en ces temps de pingrerie vitale.

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 7.6
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Bon
Pourquoi pas, il y a le chapitre 5. Pour un jeu free to play (l'ancienne beta de WoW racheté par la branche allemande de l'agence frogster puis revendu à Gameforge pour le 5ème opus de Runes Of Magic) Fire Of ShadowForge. Je conseille ce MMORPG aux joueurs n'ayant pas trop d'argent à investir dans les jeux et ayant un bon PC. Très beau jeu Ultra (ou en Jet pour les x32) bien evidemment. Ne mettez pas de suite ...
1 BONNE RAISON DE NE PAS Y JOUER
L'avis de : Anonyme
A éviter
a eviter Aucun ban vis a vis de la quantité astronomique de cheater,botteur et autre userbug... un guilde vs guilde toujours en beta depuis 4 ans pour ne pas avoir a s'occuper des trés nombreux bugs et autres cheat... un univers interressant avec des instances correctes mais bourrés de bugs sur des quetes sur des textures sur des bugs divers et innombrables... tout tourne aut suite ...
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité