flechePublicité

Test Riven [Myst 2] (PC) : 9/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie Octobre 1999 sur PC

Les +

  • Scénario riche et cohérent.
  • Prise en main et maniabilité aisées.
  • Ambiance visuelle et sonore remarquables de réalisme.
  • Musique enchanteresse.
  • Excellente immersion.
  • Durée de jeu très satisfaisante.
  • Neurones et synapses en redemandent.
  • Aucun

Les -

  • Difficulté globale du jeu.
La note de jeuxvideo.fr
9.0
tres bon
Niveau d'attente
des lecteurs de Jeuxvideo.fr
Elevé
(Attendu par 100% des lecteurs)
(10 votes)
Attendez-vous ce jeu ?
Voulez-vous discuter de Riven [Myst 2] sur le forum ?
Il vous suffit juste de cliquez sur le bouton ci-dessous pour créer votre sujet !
Publiée le 06/05/2006 à 00:05, par Godsword

Partager ce test

Test de Riven [Myst 2]

Sorti en 1997, Riven est la suite du célèbre jeu Myst, paru quatre années plus tôt. Celui-ci fut à l’origine d’un genre nouveau, à mi-chemin entre les jeux d’aventure et ceux dits de réflexion : le Myst-like. Ce concept novateur connut un succès phénoménal, puisque le jeu a longtemps détenu le titre du jeu le plus vendu de tous les temps. Il va sans dire que cette suite, tant attendue, porte sur ses frêles épaules le poids titanesque des espérances de millions de fans…

Histoire de famille… histoire sans finRetour au sommaire
Dans Myst, vous incarniez un personnage pour le moins énigmatique, surnommé l’Etranger. Entré en possession d’un livre mystérieux, il put se téléporter sur l’île de Myst. Ce « livre de liaison » constitue l’héritage des D’ni, une culture séculaire qui éleva les techniques d’écriture au rang d’Art suprême. Plusieurs exemplaires sont disséminés en divers endroits comme autant de passerelles reliant différentes îles (NDLR : appelées également Ages).

Très vite, vous faisiez la connaissance d’Artus, qui vous mettait en garde contre les machinations de ses deux fils, Sirrus et Aquenar…

Riven reprend là où Myst s’achève : à K’veer, là où Artus avait été fait prisonnier. Vous êtes de nouveau l’Etranger, et cette fois vous avez la lourde tâche de ramener Catherine, l’épouse d’Artus, captive sur Riven. Riven, un Age instable voué à sa destruction car né des folles aspirations d’un seul homme, Gehn, le père d’Artus.
Sans autre cérémonie, Artus vous envoie à Riven muni du journal qu’il a tenu durant toutes ces années de détention, ainsi que d’un faux livre de liaison, un « livre-prison » destiné à la capture de Gehn.

La simplicité – toute relative – de ce scénario cache une richesse et une profondeur peu commune à l’univers vidéoludique, et que l’on rencontre plus volontiers dans les œuvres littéraires. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si le Livre, dans son acception transcendantale, soit au centre de l’intrigue. Riven – cela vaut pour l’ensemble de la série –, c’est une fenêtre de découverte qui donne sur un monde de connaissance à la fois atypique et étrangement familier. L’influence qu’a eu Jules Verne sur les frères Rand et Robyn Miller, les deux concepteurs du jeu, a peut-être quelque chose à voir avec cela (NDLR : Myst tire son nom de "L’Ile Mystérieuse", écrit par Jules Verne).

Tu point ou tu click ?Retour au sommaire
Vous évoluez dans le jeu en vue subjective. Autrement dit, vous adoptez le même point de vue que le personnage que vous incarnez. Tout ce que vous avez à faire, c’est de placer le curseur de votre souris sur une partie de l’image pour vous y rendre : curseur au centre pour aller tout droit, sur la droite pour aller à droite, sur la gauche pour aller à gauche… Lorsqu’une autre action est possible, comme par exemple actionner un levier (ce n’est pas cela qui manque sur Riven), le curseur change de forme pour vous l’indiquer aussitôt : c’est le principe du « point & click ».

Autant dire que la prise en main est quasi instantanée. En réalité, la difficulté est de toute autre nature. En effet, la série des Myst jouit d’une solide réputation de « casse-tête-hypocapilarisant» : en l'occurence, avec Riven, on atteint des sommets ! Ce n’est pas que les énigmes manquent de logique – loin de là –, c’est juste qu’elles sont diaboliquement complexes ! Soyez donc prévenus : il faudra vous armer d’une bonne dose de patience – à force de faire trente allers-retours, on finit quand même par trouver – et d’un sacré sens de l’observation si vous souhaitez voir le bout de ce tunnel… pas si mal éclairé, cela dit !

Oh label bleu !Retour au sommaire
Depuis sa fondation en 1987 par les frères Miller, Cyan Worlds n’a eu de cesse de créer des environnements interactifs et immersifs toujours plus beaux. Et Riven ne déroge pas à la règle : c’est tout simplement fascinant ! Même si des années se sont écoulées depuis sa conception, le jeu continue d’exercer ce charme indicible qui agit sur votre sensibilité profonde. On trouve de tout sur Riven : des forets luxuriantes, des lagons bleus, des horizons lointains… et même des plésiosaures échoués sur une plage ! Tout cela avec un rendu des plus réalistes.
En revanche, s’il y a bien une chose qui fait cruellement défaut à l’île, c’est une chaleureuse présence humaine. Il y a bien les natifs… quand ils ne vous mettent pas en cage ou s’obstinent à vous fuir tel un pestiféré… Vous l’aurez compris, il fait bon être agoraphobe sur Riven !

En lieu et place des bruits agaçants de voisins gênants, vous pourrez vous délecter d’une ambiance sonore riche et travaillée : des sons provoqués par le déclenchement des différents mécanismes aux hululements de nos amis les bêtes, c’est comme si vous y étiez ! La musique, accompagnant harmonieusement le tout, est un véritable enchantement.

Et il dure combien de temps, ce jeu interminable ?Retour au sommaire
On ne le dira jamais assez, Riven est un jeu difficile, et ceci a une conséquence directe sur sa durée de vie. Vous pouvez vous amuser à le finir en quelques heures, voire quelques minutes, mais il faudra que vous l’ayez achevé une première fois… Ce qui, même pour les plus doués, peut prendre plusieurs semaines !

Riven est doté d’une intrigue captivante, d’effets visuels et sonores somptueux et au réalisme époustouflant. Toutefois, sa difficulté peut être source de frustration pour les « non-initiés ». Un passage par Myst peut s’avérer nécessaire…
flechePublicité

NEWSLETTER

Reçois gratuitement les news par mail !

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

flechePublicité
flechePublicité