flechePublicité

Test MotoGP'07 (PC) : 0/10 sur JeuxVideo.fr PC Xbox 360

Sortie le 28 Septembre 2007 sur PC Sortie le 24 Août 2007 sur Xbox 360

Les +

  • Saison 2007 de MotoGP
  • Réalisation de bonne facture
  • Quelques courses sous la pluie
  • Modélisation des motos
  • Nombreux modes multijoueurs (Live, Link, etc.)

Les -

  • Quelques ralentissements
  • Cinématiques de mauvaises factures
  • Sans réelles nouveautés
La note de jeuxvideo.fr
-
La note des internautes
10.0

(1 votes)
Donner votre avis
Publiée le 15/10/2007 à 00:10, par Kom23

Partager ce test

Test de Moto GP '07

Après deux ans d'attente, et l'absence du portage de Moto GP 06, voici enfin le remplacant de Moto GP Ultimate Racing Technology 3, le jeu de moto préféré des habitués du genre. Moto GP 07 arrive à l'heure où Climax se fait racheter par Disney et ne pourra plus travailler sur la licence Moto GP détenue par THQ. Les développeurs auraient pu tenter de marquer les esprits des joueurs avec un titre d'exception, ce n'était malheureusement pas une ambition à l'ordre du jour. Les joueurs risquent d'être déçus.

Le contenu de la licence est mis à jour…Retour au sommaire
contenu-licence-est-mis-jour
Les fans de Stoner vont être contents
Moto GP’07 est un titre schizophrénique partagé entre une partie Grand Prix reprenant le championnat du monde orientée simulation et une partie Extrême proposant des courses imaginaires, orientée arcade. Le mode Grand Prix regroupe les 18 courses officielles, du circuit de Losail au Qatar au circuit de Valencia en Espagne. Seules les motos du championnat sont présentes, soit 7 motos dont 2 seulement disponibles en début de jeu. Pour les pilotes, c’est la même chose. On retrouve les 21 coureurs en jeu cette année dont Stoner, Rossi et Pedrosa. Les plus chauvins pourront également jouer avec nos trois français: Olivier Jacque, Randy de Puniet et Sylvain Guintoli. A l’opposé de ce réalisme poussé, le mode Extrême regroupe 17 pistes imaginaires de Tokyo à Copa Cabana. Plus larges, ces circuits donnent plus de liberté dans les dépassements, des vitesses accrues et se montrent moins techniques que les officiels. Dessus, les 20 motards inventés pourront piloter une vingtaine d’engins chimériques aux performances variées.
Depuis le menu, il est possible de se lancer directement dans une course unique ou chronométrée, puis viennent les modes championnat et carrière conçus pour être joués sur la durée. Là où le mode championnat permet de prendre en main un pilote connu jusqu’à la victoire de fin de saison, le mode carrière nous propose de créer notre propre pilote. Classiquement celui-ci débutera ignare et devra progresser jusqu’à devenir champion du monde. Course après course, quelques points gagnés devront être répartis dans des jauges de Stabilité, Freinage, Vitesse et Accélération afin d’améliorer les caractéristiques du pilote. Au début 99e mondial, notre motard aura besoin de plus d’une saison pour se hisser aux premières places. Plus on évolue et plus les bonus se débloquent : circuit inversés, motos officielles, pilotes et mode très difficile. Rien de bien innovant par rapport à l’épisode précédent.

…mais le gameplay est rigoureusement identiqueRetour au sommaire
mais-gameplay-est-rigoureusement-identique
Jusque ici tout va bien...
Ce n’est pas au niveau du gameplay que l’innovation se fera sentir. Moto GP’07 s’enferme dans le gameplay de la série sans chercher à innover. En un sens c’était prévisible : le studio Climax, racheté par Disney ne continuera pas à développer la licence de THQ et n’a donc rien à pérenniser avec cet épisode. Espérons que THQ exploite la licence avec un studio plus ambitieux pour la prochaine mouture de la série.
On retrouve donc le gameplay de Moto GP : Ultimate Racing Technology 3, précis, vif et plein de challenge sans trop donner dans le technique. Le jeu se joue à la manette en raison de commandes trop rigides au clavier pour être réellement jouable. La prise en main est intuitive, mais répond à une courbe d'apprentissage assez longue pour les joueurs qui ne connaissent pas la série et davantage pour ceux qui pratiquent les jeux de voiture. Les distances de freinage sont plus importantes et les mouvements du pilote ainsi que les différences d’utilisation entre frein avant et frein arrière nécessitent un certain apprentissage. Cette dernière option n’est pas obligatoire et peut se régler dans le menu, tout comme le niveau de simulation du soft qui influe sur le comportement des deux-roues. Toujours est-il que même réglé à zéro, le soft demandera une certaine précision. Pas question de s’aider des murs ou des concurrents pour effectuer un virage. Ce n’est pas dans le tutorial aussi famélique que dispensable que l’on apprendra à jouer mais bel et bien en course, roue contre roue. Et là l’IA montre quelques faiblesses comme sur le précédent titre de la série avec des concurrents clairement privilégiés. Que l’on rentre dans un motard ou que ce soit l’inverse, le résultat est le même, on tombe seul ou parfois avec l’autre, perdant ainsi cinq gigantesques secondes. Pour tenter d’échapper à ces adversaires trop solides sur leurs roues, il est possible de configurer la moto : types de pneumatiques, boîte de vitesse, dureté des suspensions. Des options malheureusement aussi peu étoffées que dans le précédent opus mais qui permettent toujours de faire la différence dans les modes les plus difficiles.
Poue ce qui est du multijoueur, celui-ci semble toujours aussi fouillé que celui de Moto GP : Ultimate Racing Technology 3. En plus du traditionnel mode en écran partagé en deux ou en quatre, on retrouve un mode en ligne jusqu’à 16 joueurs. Les modes de jeux proposés n’innovent malheureusement pas. On retrouve les classiques Courses Rapides, Tags, Cascades, etc…

Graphiquement en dessous des poncifs du genreRetour au sommaire
graphiquement-dessous-poncifs-genre
N'approche pas tes mains carrées de ma moto. Et toi la babe, t'es moche !
Pas vilain graphiquement, le jeu n’innove pas énormément par rapport à la version précédente. On retrouve des motos assez bien modélisées mais qui manquent un peu de finesse et montrent un aliasing excessif. De leur côté, les motards ont des mouvements aussi précis que multiples. Si les animations et le design général sont de qualité correcte, c’est loin d’être le cas pour tout ce qui se trouve en dehors de la piste. Les circuits officiels, sans vie, dépouillés et sans saveur, rivalisent d’austérité et de laideur. La possibilité de jouer sous la pluie (malheureusement réservé à quelques circuits uniquement) permet toutefois de rehausser l’intérêt graphique pour ces courses. Seuls quelques circuits extrêmes comme Andalucia proposent quelques extérieurs au dessus du lot avec de nombreux détails. On remarquera pourtant qu’il n’y a encore aucune interaction avec le terrain, les murs de mousse restent d’une solidité à toute épreuve.
Au rayon des nouveautés, on constatera l’apparition de cinématiques d’avant et après courses qui présentent la moto dans le hangar et sur le départ aux côtés des mécaniciens et babes peuplant ces univers de motards. Ignobles, ces séquences sont tout simplement honteuses pour un jeu de 2007. Heureusement, les séquences replays, dotées de nombreux types de caméras, sont superbes et nous autorisent, elles, à relâcher la manette un instant pour contempler notre motard en action. Au niveau sonore, la bouillie musicale à base de punk californien est en inadéquation totale avec le rythme et l’univers du jeu. Même si on eu apprécié un effort plus conséquent sur la playlist, on se contentera des sons de moteurs déjà plus probants.

Vidéo du TestRetour au sommaire
[S][S][S][S][S]



Avec Moto GP’07, la licence de THQ reste l'un des meilleurs jeu de moto du moment sur PC. Son gameplay accessible mais également pointu passionnera la majorité des joueurs d'arcade comme les moins pointilleux des joueurs de simulation. Pourtant hormis la mise à jour du contenu de la licence (joueurs, circuits), on ne note aucune innovation de la série jusque dans ses points faibles qui se font de plus en plus pesants comme l’IA des concurrents ou la fadeur des circuits officiels. Seuls les inconditionnels et ceux qui ne possèdent pas les opus précédents tenteront l'expérience.
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Hyrule Warriors

Hyrule Warriors

Joueurs confirmés | Wii U
flechePublicité
flechePublicité