flechePublicité

Preview Might & Magic Heroes 7 (PC) : sur JeuxVideo.fr



Sortie 2015 sur PC

Preview

  • Au risque de passer pour un « vieux con », je garde souvenir ému des heures passées sur Heroes of Might & Magic 3. Sorti en 1999, l'épisode est pour l'immense majorité des fans, le meilleur de la franchise. La sortie de nouveaux opus en 2002, 2006 et 2011 n'a jamais éclipsé ce titre majeur et Ubisoft caresse l'ambition de lui proposer enfin une suite digne de ce nom grâce à sa...
La note des internautes
-
Publiée le 30/03/2015 à 16:03, par Nerces

Preview Might & Magic Heroes 7 : les Heroes ne meurent jamais

Depuis la reprise de la franchise Heroes of Might & Magic par Ubisoft, c'est déjà le troisième retour. Déçu par le travail du studio Black Hole, l'éditeur a cette fois travaillé avec Limbic.

Au risque de passer pour un « vieux con », je garde souvenir ému des heures passées sur Heroes of Might & Magic 3. Sorti en 1999, l'épisode est pour l'immense majorité des fans, le meilleur de la franchise. La sortie de nouveaux opus en 2002, 2006 et 2011 n'a jamais éclipsé ce titre majeur et Ubisoft caresse l'ambition de lui proposer enfin une suite digne de ce nom grâce à sa collaboration avec les Allemands de Limbic. Might & Magic Heroes 7 doit sortir avant la fin de cette année sur PC, mais nous avons pu essayer - quelques heures durant - une préversion prometteuse.

Le meilleur des Heroes ?Retour au sommaire
Might & Magic Heroes 7
Lancée en 1995, la série Heroes of Might & Magic célèbre donc ses 20 ans. Ubisoft a clairement dans l'idée d'utiliser cet anniversaire pour faire parler du jeu et ambitionne ni plus ni moins que « de réaliser le meilleur opus de la franchise », dixit Erwan Le Breton, directeur créatif sur la marque. Sur le papier, il n'a pas été question de bousculer les fondamentaux et le titre proposera donc toujours le même mix de gestion sur une carte stratégique et de combats tactiques sur diverses « arènes ». Tout le sel du jeu repose d'ailleurs toujours sur la bonne utilisation des « héros », ces puissants personnages qui font office d'explorateurs, mais aussi de généraux une fois la bataille lancée.

Place au pitch, Ivan, le puissant Duc du Griffon, tente de mettre un terme à la guerre civile qui déchire le royaume. Il n'a toutefois aucune ambition politique et ne souhaite pas conserver le pouvoir une fois la paix revenue. Le scénario de ce Heroes 7 débute alors que le Grand Conseil tente justement de le convaincre qu'il est l'homme de la situation. Pour ce faire, les conseillers vont - un à un - lui raconter différentes histoires censées le convaincre. Des histoires qui prendront la forme d'autant de campagnes jouables destinées à varier les situations pour l'amateur de parties en solitaire. Vous vous en doutez, durant la session de prise en main, je n'ai pas pu faire le tour des différentes campagnes. En revanche, ces plus ou moins trois heures de jeu m'ont permis d'avoir un bel aperçu du jeu et de la faction du Bastion (Stronghold).

Like jvfr
fleche orange
Une carte belle et lisible : Quelle que soit la plateforme utilisée, quel que soit l'opus joué, un Might & Magic : Heroes implique de passer de longues sur la carte de campagne. On y contrôle ses armées, on y regarde la position des différentes factions adverses et on planifie ses prochains mouvements. Il est important que cette carte soit aussi lisible que possible et le passage à la 3D - sur Heroes 5 - n'avait pas été du meilleur goût. Pour Heroes 7, Ubisoft et Limbic se sont reposés sur l'Unreal Engine 3 et le rendu est charmant. Bien sûr, nous n'avons vu qu'un petit échantillon des cartes disponibles, mais qu'il s'agisse des environnements désertiques ou de plaines plus verdoyantes, c'est très réussi. Mieux, la lisibilité nous a semblé pratiquement parfaite : on décèle tous les éléments sans peine et aucun objet n'est jamais complètement masqué.

Might & Magic Heroes 7
fleche orange
Une composante jeu de rôle : Nous l'avons dit, les héros de la franchise font tout autant office d'explorateur que de généraux. Au travers de leurs exploits, ils sont aussi capables d'engranger des points d'expérience pour devenir toujours plus puissants. Cet aspect n'a pas été oublié, même si les développeurs de Limbic ont essayé de repenser un peu les choses. Pour l'évolution des héros, Heroes 7 se basera sur une « roue de compétences » regroupant plus de 100 aptitudes divisées en une douzaine de catégories. Au fur et à mesure de leur progression, les héros obtiennent des points que l'on peut répartir sur cette roue afin de débloquer des compétences que l'on imagine de plus en plus puissantes. Le fait est qu'un héros ne pourra jamais tout débloquer et sa progression sur 30 niveaux impliquera de faire des choix, des spécialisations en fonction des besoins du moment. Même s'il reste encore de très nombreux éléments à équilibrer, nous n'avons déjà pu juger de la variété qu'un tel système permet : nos cinq héros n'avaient finalement qu'une poignée de compétences en commun.

fleche orange
Factions des villes fixes : À la sortie d'Heroes 6, de nombreux joueurs avaient estimé qu'il s'agissait d'une bonne idée : après la conquête d'une ville, il était effectivement possible d'en changer la faction afin d'obtenir un territoire uniforme sur lequel une seule et unique faction était présente. Cela simplifiait évidemment la gestion des armées, mais supprimait toute la complexe prise en compte de l'animosité entre des créatures de nature différente. Bonne nouvelle, la « fusion » n'est plus d'actualité et l'animosité est logiquement de retour. Dans le même ordre d'idée, signalons que la possession d'une ville ne donne plus automatiquement le contrôle sur les mines et autres bâtiments des environs : il faut prendre possession de toutes les structures une à une... et c'est tant mieux !

fleche orange
De nouvelles options de combat : En jetant un simple coup d'œil aux différentes captures d'écran, il n'est pas évident de trouver des innovations dans le système de combat. Logique, Ubisoft n'a pas souhaité bouleverser les habitudes des joueurs et l'éditeur a par exemple décidé de conserver le découpage du champ de bataille en cases carrées plutôt que de passer à l'hexagone. En revanche, quelques subtilités ont été intégrées et la plus importante d'entre elles est sans doute la possibilité de prendre l'ennemi de côté... et de profiter alors d'un bonus. Une attaque par derrière octroyait déjà un avantage non-négligeable à l'attaquant, on peut maintenant aussi penser latéralement. Dans le même ordre d'idée, un système de couverture a été implémenté afin que les unités puissent exploiter le relief des champs de bataille. Enfin, des « compléments » d'armées pourront être ajoutés pour, par exemple, profiter d'engins de siège lors des assauts contre des fortifications ou de tentes pour soigner ses troupes.

Trailer GC 2014


Dislike jvfr
On a moins aiméRetour au sommaire
fleche orange
Un contenu moins riche ? À l'heure actuelle, toutes les créatures et toutes les options n'ont pas été dévoilées par Limbic. Cependant, le studio a d'ores et déjà confirmé la présence de six factions sur la version complète de Heroes 7 : Havre, Bastion, Sylve, Académie, Nécropole et Donjon. Sur le papier, cela devrait déjà offrir une belle variété de héros et de créatures, mais les habitués auront remarqué qu'il manque du contenu par rapport à Heroes 3. Ce dernier comptait effectivement huit factions de base et une neuvième a été intégrée plus tard. Autre problème, en faisant massivement intervenir la communauté, les développeurs se retrouvent avec deux factions elfes (Sylve et Donjon)... Elles seront évidemment très différentes, mais il y avait sans doute mieux à faire pour garantir la variété des factions ?

Might & Magic Heroes 7
fleche orange
La question de l'éditeur de cartes : Sur le très long terme, une bonne part de l'intérêt d'Heroes 3 ne repose pas sur les multiples campagnes solos présentent ou sur la pléthore de scénarios individuels imaginés par les développeurs. Non, l'un des atouts majeurs du jeu aura été la présence d'un éditeur de niveaux capable de proposer quantités de nouvelles cartes à faire en multijoueur. Ubisoft et Limbic sont parfaitement conscients de l'intérêt d'un tel outil, mais ne peuvent à l'heure actuelle pas garantir sa présence du Heroes 7. Il s'agit effectivement de quelque chose de très complexe à réaliser et, là je rejoints mes hôtes d'un jour, il est sans doute préférable de se focaliser sur la conception de campagnes réussies et de scénarios intéressants plutôt que d'essayer de tout faire à moitié. Aucune inquiétude à avoir en revanche côté multijoueur : le précieux mode hotseat est bel et bien de la partie.

Nos hôtes de chez Ubisoft ont été très clairs sur un point : Might & Magic Heroes 7 est en plein développement et de nombreuses variables sont encore à ajuster. Un tel titre ne se juge en outre pas après seulement trois ou quatre heures de jeu, mais une chose est déjà certaine, Limbic est sur la bonne voie. En faisant largement intervenir la communauté - au travers d'un site rassemblant 200 000 joueurs engagés -, le studio espère éviter les principaux écueils des précédents opus. On apprécie notamment que certaines décisions polémiques prises pour Heroes 6 ne soient plus à l'ordre du jour. Notre session de jeu nous a permis de découvrir une mission axée infiltration où les ennemis - trop forts pour nous - devaient être éviter et une carte plus classique. Dans un cas comme dans l'autre, nous ne pouvions pas lâcher la souris sans avoir complètement exploré l'intégralité de la carte / éliminé les adversaires... Plutôt bon signe, non ? Sortie prévue courant 2015, exclusivement sur PC.

Might & Magic Heroes 7

Might & Magic Heroes 7
Might & Magic Heroes 7

Might & Magic Heroes 7
Might & Magic Heroes 7
Might & Magic Heroes 7

Might & Magic Heroes 7
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Might & Magic Heroes 7

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité