flechePublicité

Test Les Sims : Histoires De Vie (PC) : 0/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 08 Février 2007 , PC
Publiée le 07/02/2007 à 00:02, par Fabio

Partager ce test

Test de Les Sims Histoires de Vie

Sept ans déjà que l’on vit aux côtés de nos amis les Sims. Sept ans, deux titres, de multiples extensions, et une communauté gigantesque. Les Sims, c’est personnaliser un monde à sa guise, avec un nombre de possibilités incommensurable. Alors que la sortie des traditionnelles extensions se poursuit à un rythme soutenu, les équipes en charge de la licence se sont en parallèle branchées sur un courant alternatif à travers une trilogie indépendante. Un virage à 90° qui offre la possibilité de vivre la destinée de deux personnages tourmentés par l’amour !

Une histoire, enfin…Retour au sommaire
histoire-enfin
Michelle
histoire-enfin
Lucas
histoire-enfin
Une boutique où vous pouvez acheter les derniers habits à la mode.
histoire-enfin
Michelle... avant de recroiser son ex.
C’est assez paradoxal : quand on pense Sims, on pense avant tout à « liberté ». On crée sa famille, on choisit et décore sa maison, on se fixe notre propre cadre, avec des objectifs qu’on ne sera même pas tenus de conserver au final. Oui, c’est ça Les Sims. Pour autant, on ne cachera pas qu’on puisse à la longue être lassé de cette omnipotence, de cette absence de contraintes. C’est là qu’Histoires de vie se place, en offrant un cadre restrictif à son utilisateur. Une série indépendante qui peut également s’avérer une bonne initiation pour un joueur non averti ; en quelque sorte, comme un grand tutorial, avant de se lancer avec assurance dans le grand vide. Pour tout vous dire, c’est même cette population qui est visée en priorité.

Ce premier épisode nous met donc successivement dans la peau de Michelle et Lucas. Un premier essai pas franchement excitant : le cadre est urbain, et nos deux protagonistes n’ont rien d’excentrique, à priori. C’est donc une « première » en douceur ; gageons qu’Histoires de naufragés (de sortie dans quelques mois) soit un peu plus épicé. Le mode Histoire commence obligatoirement avec Michelle Mabel. Elle a récemment perdu son emploi, et sa tante lui a laissé la maison pendant quelques jours. L’occasion de faire connaissance avec les gens du quartier et de tomber amoureuse quatre ou cinq fois, pas moins. L’histoire est divisée en chapitres, qui comportent chacun un certain nombre d’objectifs à réaliser. Sitôt fini le quatrième chapitre avec Michelle, vous débloquez l’histoire de Lucas. La configuration est là assez différente. Lui n’a pas besoin de trouver un travail, et il possède déjà un petit pécule en tant que patron reconnu d’une entreprise de haute technologie. Mais comme on dit, l’argent ne fais pas le bonheur, et notre pauvre Lucas est bien malchanceux en amour. A vous d’y remédier.

Concrètement, c’est assez simple, voire simpliste. Vous avez dans l’interface un onglet spécifique dédié aux objectifs de votre protagoniste. Ils sont de deux sortes : un objectif principal, qu’il faut obligatoirement réaliser pour avancer dans l’histoire, et trois désirs annexes, qui feront progresser votre personnage. Certains d’entre eux sont très basiques (boire ou manger) ; d’autres se situent sur le moyen ou le long terme et nécessitent des pré-requis (développer ses relations pour aller plus loin dans l’intimité, par exemple). On apprécie vraiment le fait que tout est très bien expliqué, ce qui confirme que le titre est bien adapté à une population de novices. Le scénario est très linéaire, voire dirigiste. On regrette parfois de ne pas pouvoir faire certains choix, mais c’est le jeu. Chaque fois qu’un objectif est réalisé, un autre s’affiche, si bien que les temps d’accalmie sont extrêmement rares. Il faut également prendre en compte le fait que vos Sims ont des besoins primaires (manger, se reposer, se laver, avoir une vie sociale). On est donc parfois quelque peu frustré par le manque de temps pour effectuer des activités plus ludiques. Signalons que le mode Achat est quand même disponible ici. Avec l’argent durement gagné (ou pas), vous pouvez donc vous faire plaisir à tout moment en achetant le dernier canapé à la mode. Vous pouvez également aller consommer sur les terrains communautaires : au restaurant, à l’épicerie, dans les boutiques, ou encore dans une salle de remise en forme.

Une certaine liberté, quand même !Retour au sommaire
certaine-liberte-quand-meme
image 1
certaine-liberte-quand-meme
image 2
Parce que la durée de vie du mode Histoire n’est pas éternelle (et que la linéarité du scénario fait qu’il est peu intéressant de recommencer l’aventure X fois), on nous offre également le traditionnel mode Libre, celui qu’on connaît tous. Mais avant ça, un petit mode composé de plusieurs tutoriaux fera office d’initiation. Il est très bien réalisé, pas trop long, juste le B.A.BA de ce qu’il faut savoir. Au niveau de l’interface, on est sur du Sims 2. C’est plutôt clair, et très détaillé. Le nombre d’onglets peut d’ailleurs être un peu déroutant au départ. Il y a les besoins primaires de vos protagonistes, leurs aspirations, leur histoire, les relations avec les personnes rencontrées, les compétences (qui peuvent évoluer avec l’entraînement), les traits de personnalité, ou encore l’inventaire. Ce qu’on aime également, c’est le nombre démesuré d’interactions possibles avec les autres résidents ou avec le décor. C’est ce qui fait véritablement la grande force de la série. Rien n’a été touché de ce côté-là, heureusement. Pour en revenir au mode Libre, il est l’équivalent de ce qui se fait dans un Sims 2 basique, et se décline en trois phases enchevêtrées : la construction de sa maison, l’emménagement et l’achat du mobilier, et la simulation de vie. Avant ça, il aura bien entendu fallu générer sa famille et personnaliser chaque membre du foyer. A vous ensuite de fixer les objectifs de votre choix.

Indispensable ?Retour au sommaire
indispensable
image 1
Pour quelqu’un qui n’a pas encore été touché par le phénomène, la série Histoires s’avère une excellente option de départ (précisons d'ailleurs que vous n’avez pas besoin de posséder Les Sims 2 pour le faire fonctionner). Pour attirer le plus grand nombre, le jeu a d’ailleurs été optimisé pour des configurations modestes, et en particulier les ordinateurs portables. Les pré-requis sont plutôt faibles (256 de RAM pour un ordinateur de bureau) et la palette d’options graphique extrêmement large, ceci permettant aux configurations plus élevées d’avoir quelque chose de correct - même s'il faut avouer que le moteur commence à dater. On doute par contre d’un intérêt probant pour le fan du genre. Celui-ci possède – sans doute – les différentes extensions et, de ce fait, un accès à un contenu beaucoup plus grand. Reste le mode Histoire, mais pour 50 euros, cela fait peut-être un peu cher... Enfin, les fans ne comptent pas, non ?

Si vous n’avez pas encore goûté au phénomène, Histoires de vie est un excellent premier choix, une mise en bouche bien menée. Notre jugement est un peu différent si vous êtes un fan de la première heure ; en effet, le mode Histoire ne semble pas justifier à lui seul la somme demandée.

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 7.9
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
!!!!!!!!!!!!tro bien!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Cet avis vous a-t-il été utile ? oui / non
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : tatiana_pondja
Bon
Moi je trouve qu'il est fantastik avec kelke modifications il serait parfè
Cet avis vous a-t-il été utile ? oui / non
flechePublicité

NEWSLETTER

Reçois gratuitement les news par mail !

LES OFFRES

Playlist Les Sims : Histoires De Vie

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Dungeon Of The Endless

Dungeon Of The Endless

Pour tous joueurs | PC , Mac
flechePublicité
flechePublicité