flechePublicité

Test Les Enquêtes De Nancy Drew : Danger Au Coeur De La Mode (PC) : 0/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 13 Octobre 2006 , PC
Publiée le 03/10/2006 à 00:10, par Vincent D

Test de Les Enquêtes de Nancy Drew : Danger au coeur de la mode

Extrêmement célèbre Outre-Atlantique, Nancy Drew a déjà connu bon nombre d'adaptations vidéo-ludiques. Alors que le quinzième opus (The creature of Kapu) s'apprête à sortir chez eux, nous avons droit quant à nous au titre précédent : Danger in design, traduit en français par Danger au cœur de la mode. Après avoir dans un premier temps prévu de sortir un plus ancien titre, Micro Application a en effet décidé de se mettre à la page et d'imposer encore d'avantage le personnage de Nancy Drew pour son troisième jeu dans l'hexagone.

Nancy Drew à la mode de chez nousRetour au sommaire
Paris capitale mondiale de la mode !
Il n'est pas question ici d'évoquer les semaines de défilés de haute couture qui rythment la vie parisienne, mais bien d'introduire la nouvelle aventure de Nancy Drew : Danger au cœur de la mode.

En effet la célèbre détective américaine va cette fois visiter Paris. Evidemment, point de visite touristique à l'horizon, mais bien plutôt une enquête dans l'univers impitoyable de la mode. Minette, une des créatrices de mode les plus réputées de la capitale, se comporte depuis quelques temps de façon très étrange. Elle porte continuellement un masque sur elle, et pique des crises qui défient l'entendement...
Nancy Drew s'est vu confier cette affaire par un des clients de Minette, qui souhaite s'assurer qu'elle est encore apte à exercer son art et travailler de manière optimum.

Une des particularités du scénario est que Nancy Drew a une couverture. Officiellement assistante de Minette, elle devra se montrer très discrète lors de son enquête.

Des évolutions sans révolutionRetour au sommaire
On ne change pas une méthode qui fonctionne. Ainsi, comme dans les deux premiers opus, vous commencerez par un petit didacticiel qui vous permettra de mieux vous familiariser avec les fondements du jeu et de l'univers de Nancy Drew. Ce dernier sera très utile à ceux qui découvrent la série pour la première fois. Quant aux autres, il ne seront pas négligés pour autant. En effet si les principes de base du jeu restent inchangés, certaines nouveautés et changements font leur apparition. Ainsi, même si cela peut vous paraître par moments fastidieux, il est très utile de passer par cette étape, d'autant que vous pourrez choisir les rubriques qui vous intéressent, et donc éviter d'entendre parler de ce que vous connaissez déjà.

Au rayon des nouveautés, notons la disparition du téléphone portable au profit des cartes téléphoniques. Que les adeptes du progrès ne se méprennent pas, ceci n'est pas un choix délibéré, mais juste lié à la nature de l'enquête de Nancy, qui devra plus que jamais faire preuve de discrétion.
Tout comme le téléphone portable, le réveil ne sera plus présent dans cette aventure, bien que le moment de la journée pourra de temps en temps avoir quelque incidence. En effet, quand il se fera tard, Nancy ne s'hasardera pas dans les rues de Paris.

Une des principales innovations de cet épisode réside justement dans les moyens de transport. Nancy utilisera en effet le métro parisien pour ses déplacements. Lorsque vous déciderez de changer de lieu, vous aurez alors sous vos yeux le plan du métro, chaque lieu « explorable » étant matérialisé par une station.

Une fois ces quelques évolutions assimilées et du même temps le didacticiel terminé, vous arriverez alors chez la fameuse Minette, dans un ancien moulin aménagé en maison de mode. C'est ici que commence réellement l'aventure.

La tendance est au vintageRetour au sommaire
Le temps pour faire connaissance avec Heather, l'assistante de Minette, suffira sans nul doute pour vous rendre compte que les quelques innovations déjà citées sont minimes. Les adeptes des précédents épisodes ne seront donc pas dépaysés.

Ainsi, l'interface reste strictement la même, avec juste l'apparition d'un porte-monnaie dans la barre d'icônes visible au bas de l'écran. Nancy Drew aura donc besoin d'argent au cours de son enquête.
Vous aurez également la possibilité de choisir selon vos préférences entre une exploration automatique ou plus libre en le configurant dans les options. Cependant, ne rêvez pas : même en choisissant la seconde, vous resterez assez bridé dans vos actions et vos déplacements. Certains seront même de temps à autres dérangés par l'aspect parfois approximatif de ce système d'exploration. Une sensation qui provient principalement de la vue à la première personne, pas si fréquemment utilisée dans le genre de l'aventure. Il arrivera que vous cliquiez sur une flèche directionnelle et vous vous retrouviez ailleurs que souhaité. Ce petit défaut gênera certains joueurs, tandis que d'autres n'y verront sans doute pas un réel problème.

Un aspect bien plus préjudiciable - et qui saute immédiatement aux yeux de tous - est l'univers graphique. Rappelons que l'on n'a découvert Nancy Drew dans l'hexagone que très récemment (2005 pour être précis), et donc que ces aventures nous arrivent avec un certain décalage par rapport aux Etats-Unis. Le fait que Danger au cœur de la mode soit sorti il y a juste quelques mois Outre-Atlantique ne se serait pas forcément remarqué si on ne le savait pas déjà. Cependant, les graphismes sont assez pauvres, tant dans l'ensemble qu'au niveau des détails. Ils restent cependant à peu près convenables la plupart du temps, mais donnent malgré tout une impression vintage et vieillot dont on se serait volontiers passé, même (surtout ?) dans le monde de la mode.

Cette sensation de kitch se retrouve d'ailleurs dans d'autres aspects du titre. Il en va ainsi des dialogues, avec une post-synchronisation des lèvres des personnages parfois incohérente, et avec le rendu visuel des dialogues lors du choix du sujet. Il ne faut pas pour autant s'y méprendre : le doublage est d'assez bonne facture, et les personnages sont pour la plupart crédibles et identifiables.

Mais ce qui gêne dans ce côté un peu ancien, c'est d'avoir justement la sensation de jouer à un jeu qui date. On se demande même si l'action du jeu ne se situe pas à une période antérieure à ce dernier.

Des fondations solides, des finitions approximatives !Retour au sommaire
Pour autant, résumer Danger au cœur de la mode à ce simple constat serait très injuste et réducteur, d'autant plus qu'il n'y a pas de réel changement sur cet aspect là par rapport aux précédents opus de la série. On savait donc à quoi s'attendre, et les adeptes de la série sauront aller au-delà ces défauts pour apprécier les atouts du titre.

En effet, que ce soit outre-Atlantique ou dans l'hexagone, le succès de la série réside dans le fait d'avoir trouvé un compromis entre le point & click classique et le myst-like. Ce pari est à nouveau relevé brillamment dans Danger au cœur de la mode. Les puzzles seront assez nombreux, et le fait de pouvoir les effectuer dans l'ordre désiré est très appréciable. D'abord parce que cela permet d'éviter la linéarité, souvent problématique dans les titres de ce genre. Ensuite, et de façon plus pragmatique, parce que évite de rester coincé face à une énigme et d'avoir à consulter une solution, non sans s'être préalablement arraché les cheveux. Le jeu y gagne en fluidité, autant dans la progression scénaristique que dans le gameplay lui-même.

Concernant l'univers du jeu, l'humour est un ingrédient important de Danger au cœur de la mode. Si on rit peu aux éclats, il est assez fréquent que certaines situations ou dialogues fassent décrocher quelques précieux sourires.
La galerie des personnages est assez vaste, et le monde de la mode constitue en la matière du pain béni.
On aurait certes pu aller encore plus loin et éviter parfois un certain conformisme, mais si les personnages sont souvent typés, ils ne sont pas pour autant trop caricaturaux. C'est essentiel pour l'immersion du joueur dans l'histoire, pour lui permettre de s'identifier à eux.
Pour en finir avec cet aspect, l'humour est parfois présent de manière plus sous-entendue, à travers par exemple différents clins d’œil. La lecture des différents magazines trouvés ici ou là vous permettra parfois de vous distraire, et le nom du critique de mode Monsieur Caleçon en fera rire certains, tout en laissant d'autres dubitatifs.

Ceci est certes un détail, mais il est révèlateur d'une vraie problématique de ce jeu et plus généralement de la série. A quel public Nancy Drew s'adresse t-il ?
Il est clair que c'est en priorité le jeune public qui est visé. Dans le jeu, cela devient vite une évidence, que ce soit dans le côté naïf de certains dialogues et personnages, dans le fait que Nancy tutoie le joueur (la joueuse ?) lors du didacticiel ou encore dans certains traits d'humour.
Mais réduire Nancy Drew à une simple collection de jeux pour enfants serait une grave erreur. Il n'est pas toujours simple de venir à bout de certains puzzles, qui constituent pour partie d'entre eux de vrais challenges. Et si le jeu offre deux niveaux de difficultés, les changements ne sont en réalité pas si notables, et cantonnés principalement à deux puzzles.

Si vous aimez les jeux d'aventure mais craignez d'être trop âgé pour jouer à Danger au coeur de la mode, laissez de côté cet a priori : il n'a pas forcément lieu d'être.

Rien de neuf sous le feu des projecteursRetour au sommaire
En fait, le frein se trouverait plutôt ailleurs. Car si Au cœur de la mode s'avère être un titre plutôt correct, les innovations sont pas assez conséquentes pour surprendre le joueur ayant déja essayé les précédents opus. Car une fois passé l'effet de surprise des précédents épisodes et plus particulièrement de la Malédiction du manoir de Blackmoor (le tout premier jeu Nancy Drew distribué en France), le constat est tout autre. La sensation de déjà vu et de monotonie parfois procurée par cet ennuie parfois, et risque de vous faire passer à côté de l'aventure. Si le fait de visiter le monde de la mode partait d'une bonne idée, cela peut pour cette raison ne plus vraiment importer à partir d'un certain moment.

Finalement, Au cœur de la mode est plutôt à conseiller aux nouveaux venus dans le monde de Nancy Drew ou plus généralement dans celui de l'aventure. Naturellement, les inconditionnels de la série devraient être ravis, le jeu étant d'assez bonne facture et dans la parfaite lignée de ses prédecesseurs, tant par ses énigmes et puzzles que par son scénario qui tient la route, ou encore sa durée de vie plutôt satisfaisante. Les autres risquent d'être plutôt déçus et préféreront passer leur chemin.

Si les avis diffèreront, une chose reste sûre : Nancy drew continuera d'enquêter. Que cela soit outre-Atlantique, avec la sortie imminente du quinzième opus, The creature of Kapu, ou chez nous avec Dernier train pour Blue Moon Canyon, on n'a pas fini d'entendre parler de notre jeune héroïne.

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 9.8
1 BONNE RAISON DE NE PAS Y JOUER
L'avis de : galnice1
A éviter
Nul! Il est moche, sans scénario veritable, et très linéaire!
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité