flechePublicité

Test Le Pic Rouge (PC) : 3/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 29 Avril 2008 , PC

Les +

  • Les graphismes
  • Les bruitages
  • Quelques musiques

Les -

  • La réalisation générale archaïque
  • Les doublages
  • Les dialogues
  • Le manque d'énigmes
  • Des minijeux inutiles
  • La durée de vie
  • Le manque d'ambiance
La note de jeuxvideo.fr
3.0
bof
La note des internautes
3.0

(1 votes)
Publiée le 28/04/2008 à 13:04, par Jean-Marc

Aventure au sommet, le Pic Rouge en Test

Les frères Strougatski sont une source de jeu à la mode, après S.T.A.L.K.E.R. et Hard To Be A God, voici Le Pic Rouge, une adaptation aventureuse d'un de leurs romans.

Le Pic Rouge
Décidément à la mode, les œuvres des frères Russes Strougatski font l'objet de nombreuses et diverses transcriptions vidéoludiques. Après une excellente adaptation sous forme de jeu de tir à la première personne avec S.T.A.L.K.E.R. : Shadow Of Chernobyl et une version catastrophique, sous forme de jeu de rôle, avec Hard To Be A God, c'est dans un registre différent qu'une autre de leurs œuvres, « L'Auberge de l'Alpiniste Mort », est adaptée. Les développeurs d'Electronic Paradise se sont donc lancés dans l'aventure point & click pour nous offrir un pseudo Agatha Christie - Devinez qui?.

Les dix petits nègres font du ski


Dans les Alpes autrichiennes, au beau milieu de paysages enneigés qui s'étendent à perte de vue, se trouve l'Auberge de l'Alpiniste Mort. C'est l'endroit qu'à choisi Peter Glebski, un inspecteur de police, pour profiter de quelques jours de congé bien mérités. Ce lieu est connu en raison de la légende du fameux alpiniste mort. Une pièce de la bâtisse lui est spécialement dédiée sous la forme d'un petit musée. À peine arrivé, notre héros est accueilli par Alek Snevar, le patron de l'Auberge, au physique très Sean Connery et à la voix de Morgan Freeman. Pour mettre ses clients dans l'ambiance, il leur raconte les histoires de l'Alpiniste décédé et suppose même que les étranges phénomènes qui se produisent seraient probablement l'œuvre de ce dernier.

Le Pic Rouge
Le Pic Rouge
Le Pic Rouge

C'est dans ce climat que commence notre aventure et rapidement, nous nous retrouvons enfermés dans notre chambre dont il faudra trouver le moyen de sortir. C'est là l'une des rares énigmes qui nous seront proposées. En effet, ces dernières non seulement ne sont pas nombreuses, mais elles ne vous retiendront pas très longtemps. Les mécaniques de tout bon jeu d'aventure « point & click » se retrouvent dans ce titre, mais comme nous allons le voir, elles ne sont pas du tout maîtrisées par les développeurs. Allons directement à l'essentiel, tout ce que Le Pic Rouge a pour lui, sont ses graphismes très agréables et détaillés avec quelques animations de-ci de- là, des bruitages très nombreux, divers et complets et des musiques, certes peu nombreuses, qui remplissent leur mission d'ambiance, mais qui sont malgré tout très mal utilisées.

Press Start #1 - Arrivée à l'hôtel

Press Start #1 - Arrivée à l'hôtel

La réalisation est clairement en deçà de tout ce qui se fait actuellement en matière de point & click à la troisième personne. Les déplacements de Glebski sont d'une lenteur pénible et les changements rapides d'écrans avec un double clique ne sont pas tout le temps possibles. Le pointeur de la souris prend tout son temps pour réagir quand nous survolons un point intéressant des décors, nous faisant rater un objet important ou une sortie de pièce. Les musiques se déclenchent aléatoirement sans raison particulière, ne sont pas tout le temps fonction de l'ambiance ou ont des hausses de volume soudaines empêchant d'entendre les dialogues. Parlons en des dialogues tiens ! Ces derniers sont sans queue ni tête, arrivent à tourner en rond, donnent l'impression que les personnages ne se répondent pas, mais énoncent des choses dans le vide ou permettent de répondre à des questions non posées. Ajoutons à cela de gros problèmes de traduction rendant incohérentes certaines explications. Ainsi, pour nous dire que quelqu'un ne veut pas descendre du balcon sur le toit, on nous annonce que la personne ne veut pas descendre du plafond (Comme vous le verrez dans notre vidéo exclusive). Le héros a une voix monotone et monocorde, les divers protagonistes bénéficient d'un doublage plus ou moins réussi. On sent bien que les doubleurs n'étaient pas du tout investis dans leur personnage. Certains doublages vont même jusqu'à ne correspondre ni au bon dialogue, ni aux bonnes personnes. La modélisation des personnages est grossière et aucune synchronisation labiale n'est présente lors des gros plans. L'inventaire n'est pas mieux servi avec des objets sans nom ou avec des noms incomplets. Le système de notes est peu pratique et rédigé dans un français approximatif. Les objets que l'on peut récupérer ne le sont qu'à un seul endroit bien précis même si on les retrouve à plusieurs endroits différents. Enfin, l'Auberge est très grande et nous passons notre temps à la parcourir sans cesse de long en large, à faire des allers-retours permanents, à la recherche de ses occupants.

Le Pic Rouge
Le Pic Rouge
Le Pic Rouge

Nous avons clairement le sentiment de nous retrouver dans un jeu datant d'une dizaine d'années en arrière avec des mécanismes d'aventure de base non maîtrisés. On en vient à se demander si les développeurs ont déjà vu ou joué à ce genre de jeu avant de vouloir en faire un. Les événements se produisent sans raison particulière, nous accomplissons diverses tâches sans vraiment savoir pourquoi, nous progressons, mais sans savoir vers quoi, ni pourquoi. Et au moment où nous avons l'impression que l'aventure, l'enquête policière tant attendue va commencer, tout se termine brutalement au bout de seulement six à dix heures de jeu au lieu des trente promises. Et ce ne sont pas les trois fins alternatives qui vont améliorer le constat. Alors on nous parle de quête principale et de quêtes secondaires facultatives. Ces dernières sont tellement facultatives que pas un des personnages ne nous dirige vers l'une d'elles. Pour tenter d'égayer le joueur qui s'ennuie comme un rat mort, quelques minijeux sont présents (ski, fléchettes, black jack, billard), mais inutiles et inintéressants au possible. Telle une mauvaise série Z, le titre regorge d'incohérences et de mauvais raccords. Dommage, il avait tout pour devenir un grand...

Vidéo Exclu #1 - Enigme et minijeux

Vidéo Exclu #1 - Enigme et minijeux

Conclusion


Le Pic Rouge passe complètement à côté de ce qu'il aurait put être en raison d'une réalisation d'un autre temps, aux innombrables défauts. Son rendu visuel très agréable, accompagné de bruitages très bien intégrés permettra de faire passer la pilule aux plus courageux d'entre vous qui tenteront tout de même l'expérience. Mais gare à l'ennui et à l'abasourdissement devant les incroyables approximations de ce titre. Malgré tout, nous progressons dans cette histoire qui, bien que censée nous en montrer plus, n'y arrive pas et ne nous en donne finalement pas vraiment envie.



Ce jeu vous intéresse ? Retrouvez-le dans le
gif : petite Flèche orange
Comparer les prix de Le Pic Rouge sur PC

Le Pic Rouge
Le Pic Rouge
Le Pic Rouge
Le Pic Rouge
Le Pic Rouge
Le Pic Rouge
Le Pic Rouge
Le Pic Rouge
Le Pic Rouge
Le Pic Rouge
Le Pic Rouge
Le Pic Rouge
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 3.0
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Bon
Bon scénario J'ai acheté ce jeu directement sur le site de l'éditeur Anuman Interactive et j'ai été livré rapidement dès sa sortie. Malgré quelques rares bugs dans la voix de morgan freeman je trouve le jeu très bon avec une bonne intrigue et pas des plus cher dans le même genre. Il n'est pas parfait mais vaut son prix.
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : heliam21
Bon
Test Test complet en français du Pic Rouge ici : www.rexware.fr...
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Le Pic Rouge

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité