flechePublicité

Preview Hearts Of Iron 4 (PC) : sur JeuxVideo.fr



Preview

  • Crusader Kings 2 ou Europa Universalis 4 constituent deux des plus gros succès tant critiques que commerciaux jamais remportés par Paradox Interactive. Logiquement, le studio suédois a donc décidé de décliner sa recette à la sauce Seconde Guerre Mondiale et se prépare à faire revenir sur le devant de la scène la franchise Hearts Of Iron. Un retour qui ne devrait toutefois pas intervenir avant...
Niveau d'attente
des lecteurs de Jeuxvideo.fr
Elevé
(Attendu par 100% des lecteurs)
(639 votes)
Publiée le 23/02/2015 à 23:02, par Nerces

Preview Hearts Of Iron 4 : plus question de laisser les Sudètes ?

Paradox Interactive transpose le concept des Crusader Kings 2 et autres Europa Universalis 4 à la Seconde Guerre Mondiale.

Hearts Of Iron 4
Crusader Kings 2 ou Europa Universalis 4 constituent deux des plus gros succès tant critiques que commerciaux jamais remportés par Paradox Interactive. Logiquement, le studio suédois a donc décidé de décliner sa recette à la sauce Seconde Guerre Mondiale et se prépare à faire revenir sur le devant de la scène la franchise Hearts Of Iron. Un retour qui ne devrait toutefois pas intervenir avant encore quelques semaines : les développeurs ont préféré prendre leur temps plutôt que d'aboutir à une sortie précipitée comme ce fut le cas au moment du troisième opus.

« This is peace in our time »Retour au sommaire
La saga Hearts Of Iron transpose le concept grand strategy de Paradox Interactive à la Seconde Guerre Mondiale. En ce sens, il nous invite à prendre en main n'importe laquelle des nations de 1936 afin de la mener à travers cette période que l'on va - par un sens aigüe de la litote - qualifier de « tendue ». Que vous optiez pour la France, l'Allemagne, le Tibet ou le Libéria, il s'agit toujours de veiller aux progrès sociaux, économiques et scientifiques de notre pays, de lui assurer sa place dans le concert des nations et de veiller à ce que les armées des autres pays ne viennent arroser d'un peu trop près nos glaïeuls.

Dans les faits, Hearts Of Iron 4 revêt davantage d'intérêt lorsque l'on prend le contrôle d'une nation majeure : la période historique concernée est bien plus courte que sur les autres Paradox et, de ce fait, nous n'avons pas vraiment ni le temps ni les moyens de faire prospérer une nation de troisième plan. Il y a sans doute moyen de s'amuser, mais ce n'est pas l'objectif principal d'un jeu qui nous propose surtout 1/ de refaire l'Histoire ou 2/ d'altérer son cours. Sur notre session de prise en main, nous avons par exemple pris un malin plaisir à sauver la Tchécoslovaquie comme n'avaient pas voulu le faire nos « vaillantes » démocraties occidentales... et tant pis si, au passage, nous avons un peu écorné l'idéal démocratique d'Edvard Beneš.

Trailer GC 2014


Like jvfr
fleche orange
Réécrire l'Histoire : Que l'on se plonge dans Crusader Kings, dans Europa Univeralis, dans Victoria ou dans Hearts Of Iron, le plaisir de redécouvrir quelques-unes des plus fameuses pages de l'histoire de l'humanité est pour une bonne part dans l'intérêt des jeux Paradox. Cela dit, il ne s'agit pas seulement de nous plonger dans une espèce de livre historique interactif puisqu'à côté des événements, des personnages et des techniques, réalistes, l'aspect uchronique n'est jamais oublié. Que se serait-il passé si les forces françaises avaient fait bouger la drôle de guerre ? Et si les V2 allemands avaient été équipés d'ogives nucléaires ? Les États-Unis auraient-ils pu maintenir une neutralité obstinée ? Autant de questions auxquelles Paradox nous laisse trouver nos propres réponses... après des dizaines et des dizaines d'heures de jeu !

Hearts Of Iron 4
fleche orange
Une progression plus guidée : Dans le plus pur style grand strategy cher à Paradox, Hearts Of Iron peut se jouer de manière totalement « libre », mais le joueur peut aussi choisir de suivre le nouveau système de missions mis en place par les développeurs. Il s'agit de toujours une sorte d'objectif du moment que l'on décide dès lors que le précédent a été réussi ou n'est plus faisable. Le nouvel objectif impose bien sûr de remplir certaines conditions et, ce faisant, il permet d'inciter des joueurs un peu perdus à aller de l'avant. Mieux, en mettant en place ce système, les développeurs ont trouvé un excellent moyen de toujours donner des pistes historiques aux joueurs : les objectifs proposés sont multiples, mais ils ont été classés du plus vers le moins réaliste historiquement parlant. On peut ainsi, consciemment, se lancer dans la négociation du pacte Molotov–Ribbentrop ou, au contraire, la délaisser complètement.

Hearts Of Iron 4
fleche orange
Nouveau système de commandement : Avec Hearts Of Iron 3, Paradox avait imaginé un très ambitieux système de commandement général des troupes qui souffrait d'abord de multiples bugs et, ensuite, d'une lourdeur finalement bien peu agréable. Paradox a appris de ses erreurs et s'est donc lancé dans l'écriture d'un système entièrement nouveau fait de commandants en charge d'unités (allouées par le jeu) et de lignes de front. Certaines seront des lignes de défense, d'autres des objectifs offensifs. On définit nous-mêmes ces lignes, on décide quels commandants leur sont assignés, dans quelles circonstances et, au final, on maîtrise avec une finesse qui semble assez redoutable toutes les phases de notre attaque ou, au contraire, de notre défense.

fleche orange
Un des plus « beaux » jeux Paradox : Lorsque l'on joue à un jeu de grand strategy, on passe son temps en face d'une carte du monde sur laquelle on va zoomer / dézoomer. Si l'aspect graphique n'est donc pas la clef, Paradox a tout de même compris qu'une jolie carte bien lisible est un peu indiscutable et Hearts Of Iron 4 est sans conteste le plus beau des titres du studio. Le dessin des côtes, celui des montagnes et la représentation des unités sont très élégants. Mieux, du fait du changement d'échelle par rapport aux autres productions Paradox, on profite ici de véritable cycles jour / nuit modélisés avec soin et qui permettent de vérifier la course du soleil. Une fois encore - après les réussites Crusader Kings 2 et Europa Universalis 4 - Paradox ne devrait pas avoir de mal à nous garder vissés devant notre écran !

Annonce du jeu


Dislike jvfr
On a moins aiméRetour au sommaire
fleche orange
Le plus pointu des Paradox ? Rejouabilité exceptionnelle, profondeur de la simulation et durée de vie proprement hallucinante sont quelques-uns des principaux atouts des jeux Paradox. Seulement voilà, la difficile prise en main et les didacticiels trop succincts sont parmi leurs pires défauts et Hearts Of Iron 4 n'est sans doute pas le dernier dans ce domaine. Du fait du rétrécissement chronologique de la franchise, tout est plus précis, tout est plus pointu que sur les autres titres du studio. Les erreurs pardonnent sans doute encore moins alors que l'aspect militaire nécessite une meilleure compréhension des avantage de telle ou telle doctrine, position. Espérons que Paradox soit, cette fois, enfin en mesure de proposer un didacticiel digne de ce nom... afin que tout le monde puisse enfin donner sa chance au jeu.

fleche orange
Moralement indéfendable ? Nous l'écrivions précédemment, sur notre session de prise en main, nous avions décidé de tenter d'assurer la survie de la Tchécoslovaquie. Pour y parvenir, nous n'avons pas hésité à faire ami-ami avec le puissant Troisième Reich et à virer du côté du fascisme. Bien sûr, il ne s'agit que d'un jeu et jamais Paradox ne verse dans les crimes de guerre ou la notion de crime contre l'Humanité. Reste que certains choix, le fait d'incarner certaines factions ou le développement de plusieurs technologies peuvent faire tiquer certains joueurs. Habitués des précédents opus de la franchise, nous n'avons jamais eu de problème avec Hearts Of Iron et Paradox a toujours été exemplaire dans son traitement, mais il est légitime de se poser des questions.

Hearts Of Iron 4
Hearts Of Iron 4

Hearts Of Iron 4

Tous les commentaires

  • raiden68
    24/02/2015 12:53:56

    inu raiden68 Sans en venir sur le plan diplomatique ni politique de l'époque car ce serait inutilement compliqué, il est vrais que d'un point de vue militaire ou plutôt stratégique la France au début du conflit a laissé passer de grosses erreurs du style du passage des Ardennes en incombe aux généraux Francais actuel. Mais on peux tout de même se féliciter d'avoir eu de Gaulle et la résistance Française dans cette guerre

  • inu
    24/02/2015 12:37:23

    raiden68  Bah au vu des performances diplomatiques, politiques et militaires françaises durant cette période... Après il est du devoir de quiconque jouant la France de faire mieux... ce qui n'est vraiment pas difficile.

  • raiden68
    24/02/2015 12:35:26

    inu "Ah oui on peut aussi accessoirement jouer les losers/serpillères gaulliste" Bah mon vieux, j'ose espérer que tu as au moins 75 ans pour émettre ce genre de jugement !

  • inu
    24/02/2015 11:49:53

    schope bah on peut aussi jouer les interventionnistes/opportunistes américains. ou alors les gentils bolchéviques de Staline et apporter les joies du communisme au monde entier...  Ah oui on peut aussi accessoirement jouer les losers/serpillères gaulliste.

  • inu
    24/02/2015 11:47:45

    Nerces  J'espère que tu n'as pas mal pris mes propos, loin de moi l'idée de te critiquer vu qu'on a les mêmes goûts video ludique. Les DLc oui c'est de l'argent pour des skins d'unités souvent assez bof bof... dommage qu'ils verrouillent cela et empêche les moddeurs de fournir de vraies icônes.  Enfin moi je m'en fout je joue avec les icônes militaires... donc les skin... rab.

flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Hearts Of Iron 4

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité