flechePublicité

Test Haegemonia : Legions Of Iron (PC) : 5/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 20 Novembre 2002 , PC

Les +

  • Graphismes magnifiques
  • Concept intéressant
  • Multijoueurs sympathique

Les -

  • Campagnes trop scriptées
  • Aspect gestion sommaire
  • Interface ratée
  • Scénario ridicule
La note de jeuxvideo.fr
5.0
moyen
La note des internautes
9.3

(6 votes)
Publiée le 11/12/2002 à 18:12, par Nerces

Haegemonia : Legions Of Iron

Quand les développeurs d'Imperium Galactica se rapprochent du mythique HomeWorld c'est pour nous présenter l'une des réalisations les plus abouties du moment... Suffisant pour faire un bon jeu ?

Haegemonia
Pendant de très nombreuses semaines, les petits gars de chez Digital Reality auront réussi à nous mettre l'eau à la bouche avec leur prochain titre de conquête spatiale. Les captures d'écrans laissaient en effet apparaître un jeu doté d'un graphisme renversant... Peut-être le plus beau jamais vu tout simplement. Aujourd'hui ce fameux Haegemonia est disponible et il est grand temps de voir si le ramage se rapport au plumage !

Haegemonia est certes beau, mais il s'agit surtout d'un jeu de stratégie galactique censé combiner le meilleur de deux mondes : la stratégie temps réel à la HomeWorld et le jeu de gestion / conquête spatiale dans le plus pur style Imperium Galactica. Réunir ces deux aspects était d'ailleurs un défi autrement plus complexe à remporter que de réaliser un jeu esthétiquement réussi.


Terre vs. Mars : Fight !


Nous sommes en 2104. La Terre ne sert plus qu'à subvenir aux besoins de la recherche humaine transplantée sur la plus importante colonie spatiale : Mars. Forte de 700 millions d'habitants la planète rouge est le véritable moteur économique et scientifique. Soutenue par les nombreuses autres colonies disséminées aux quatre coins du système solaire et à l'origine de 90% des inventions techniques, elle désire plus d'indépendance et une véritable représentation au sein du parlement.

Haegemonia - Introduction
Haegemonia - Introduction
Haegemonia - Introduction

L'introduction est un peu courte mais fort jolie.

La Terre y est évidemment opposée et alors que les négociations viennent d'être interrompues, le vaisseau de la délégation martienne est détruit sur le chemin du retour. Une suite d'accusations survient alors et malgré d'ultimes tentatives de médiation, l'inévitable se produit : la Terre et Mars entrent en guerre. Une guerre délicate car si la population terrienne est plus nombreuse, Mars a l'avantage technologique... C'est ainsi que se termine une introduction certes peu originale, mais qui a tout de même le mérite d'apporter un vrai contexte pour démarrer le jeu.

La dualité présentée précédemment nous conduit évidemment aux deux campagnes solo que le jeu propose. Le choix entre les deux sera surtout un choix de difficulté au départ du fait des différences entre les deux peuples : les Terriens disposent de plus de ressources mais les Martiens sont bien plus avancés technologiquement parlant. Cette dualité n'est toutefois qu'un leurre car très rapidement, les deux entités se réconcilient pour coloniser d'autres systèmes et surtout pour faire face au traditionnel gros vilain. Ce dernier est bien sûr très très fort. Il fait peur à tout le monde mais en rassemblant nos forces et en oubliant ce qui nous divisent, on peut le battre... Oui je sais, ça devient franchement débilitant comme histoire, mais ce n'est pas de ma faute !


Haegemonia - Présentation de la mission
Un zeste de gestion


Oublions vite le prétexte pour nous concentrer sur le fond, après tout ce n'est pas parce que le scénario assommerait le plus ardent défenseur de Chuck Norris qu'il faut se désintéresser du reste ! Le jeu est en effet beaucoup plus riche et profond que ne le laisse sous-entendre cette pathétique entrée en matière et les rivalités entre les trois faction (Terriens, Martiens et Aliens) permettent de mettre en place un jeu de gestion qui semble tout à fait convaincant. Cet aspect gestion passe par la création de colonies qui subviendront ensuite à votre effort de guerre en fournissant les précieux vaisseaux de combat. Une colonie se construit assez facilement mais se gère de manière un peu plus délicate.

Une fois installés, les premiers colons permettent de produire quelques richesses, qui seront de plus en plus nombreuses à mesure que la colonie se développe. Pour ce faire il sera indispensable de conserver un haut niveau de moral, ce qui du même coup empêchera les gênantes rebellions ! Les richesses produites servent évidemment à produire de nouvelles unités militaires mais également à développer de nouvelles technologies. Ces dernières pourront simplement améliorer vos unités (meilleur armement, meilleur blindage, équipement spécial...) ou alors agir sur vos colonies en améliorant le confort ou la productivité de vos concitoyens.

Bien qu'il soit relativement sommaire, cet aspect gestion permet de varier agréablement les tâches qui incombent au joueur, au moins en début de partie. Très rapidement cependant, l'ensemble devient trop brouillon. Les colonies sont de plus en plus nombreuses et à mesure qu'elles se développent il faut répéter les mêmes gestes sans arrêt des dizaines de fois. Il est par exemple presque indispensable de créer toujours plus de vaisseaux marchands afin de relier les différents systèmes et engranger le plus de richesses possible. Mais pour les mettre en place il faut faire avec un pathfinding et une intelligence artificielle des plus limités, qui sont d'ailleurs à l'origine de l'impression de flou artistique qui se dégage de l'ensemble.

Haegemonia - Une sélection peu évidente
Haegemonia - Une défaite clairement expliquée... C
Haegemonia - Trop d

Entre sélections délicates et menus peu clairs, Haegemonia est confus.


Beaucoup de stratégie


Ce flou artistique se retrouve d'ailleurs dans la partie guerrière du jeu où le contrôle des unités et plus généralement l'interface du jeu, sont bien difficile à appréhender. Les habitués de HomeWorld trouveront assez vite leurs marques, mais les nouveaux venus seront paumés pendant un bon moment. Les premières missions servent heureusement de guide de prise en main et permettront de se familiariser avec les contrôles parfois un peu surprenant du jeu. Il n'en demeure pas moins que certains continueront à trouver que tout cela manque franchement de confort et de clarté.

Les missions vous mettront toutes au prise avec des adversaires qu'il faudra affronter à la manière d'un classique jeu de stratégie temps réel. Vous disposez d'unité réparties en différents groupes, vous pourrez leur assigner différents ordres et les lancer à l'attaque de l'ennemi. Malgré les quelques choix possibles, j'ai eu bien du mal à éprouver les mêmes sensations qu'avec HomeWorld. L'aspect confus du mode de représentation se fait largement sentir et on regrettera que le jeu ne se déroule pas vraiment en trois dimensions. L'espace se résume en fait à une sorte de représentation en trompe l'oeil sur un seul véritable plan. De plus, les combats semblent parfois pouvoir très bien se dérouler sans notre intervention. Nos vaisseaux se débrouillent très bien tout seul et ce qui gouverne nos adversaires tient parfois davantage de la bêtise artificielle.

Haegemonia - Recherche scientifique
Ces quelques lacunes sont gênantes et elles suffisent d'ailleurs pour empêcher Haegemonia d'atteindre le rang d'incontournable. Mais elles ne sont pourtant pas les seuls défauts que nous avons pu relever et le plus important d'entre eux est encore à venir : il s'agit du manque de souplesse du jeu. Tout y est incroyablement scripté et pour réussir les objectifs proposés il faudra se conformer à ce que les développeurs avaient prévus. Cela ne serait pas encore trop gênant si les explications en cas d'échec étaient plus complètes ! De la même manière, les développeurs n'ont semble-t-il pas été capable de mettre au point une opposition suffisamment efficace. Dès lors ils ont été obligé de trouver un moyen pour éviter que le jeu ne soit trop facile et la durée de vie trop faible. Ce moyen a été de limiter les possibilités des joueurs : impossible de définir ses propres priorités entre production et recherche, ou impossible de produire autant d'unités que l'on souhaite (le maximum dépend de notre grade).


Techniquement impressionnant


Les éléments énoncés précédemment gâcheront le plaisir des joueurs les plus exigeants et, pour les autres, ils donnent au jeu un caractère étrange. L'aspect jeu de stratégie dans l'espace plutôt rare dans les jeux actuels est cependant gâché par les limitations déjà énoncées. De la même manière et alors que la mise au point de colonies efficaces est plutôt sympa, on se retrouve à devoir emprunter tel cheminement technologique et non tel autre ! Ces défauts rendent le jeu bien peu réaliste et contribuent à lasser le joueur.

Heureusement l'aspect graphique est là pour relancer l'intérêt. Il faut voir en effet comment les développeurs ont réussi à rendre l'espace magnifique. Ce n'est bien sûr pas réaliste mais pour le coup ça n'a pas vraiment d'importance : on admire et c'est tout ! Les planètes sont toutes plus belles les unes que les autres et la modélisation des vaisseaux est simplement impressionnante. Les effets de lumières sont peut-être un peu trop nombreux mais donnent une autre dimensions aux combats et on se prend à chercher les angles les plus spectaculaires plutôt que les plus efficaces dans les batailles !

Haegemonia - Un feu d
Haegemonia - Oh ! La Terre...
Haegemonia - Une explosion impressionnante

Explosions ou simple décors, Haegemonia reste magnifique en toutes circonstances !

La bande son est évidemment plus discrète mais n'en demeure pas moins efficace. Les voix des personnages sont un peu en retrait par rapport à l'ambiance sonore et surtout à la musique, mais cela n'est pas vraiment gênant. La réalisation technique d'Haegemonia est incontestablement une réussite et c'est d'autant plus vrai qu'elle ne nécessite pas de disposer d'un monstre. C'est ainsi qu'avec un simple Duron 800 équipé d'une GeForce2 MX400 et de 192 Mo de mémoire, j'ai pu profiter d'un jeu vraiment très joli même si limité au 800x600 (n'en demandons pas trop)... Les qualités techniques d'Haegemonia pourront convaincre certains joueurs mais pour beaucoup, une réalisation graphique, aussi époustouflante soit-elle, ne suffit pas à faire un bon jeu.


Conclusion


Même s'il est sympathique à jouer, Haegemonia est sans aucun doute une immense déception, essentiellement du fait du gâchis qu'il peut représenter pour l'amateur de stratégie spatiale. A mi-chemin entre le bon vieux Imperium Galactica et le novateur mais difficile d'accès HomeWorld, Haegemonia ne choisi jamais vraiment sa voie. Il en résulte un soft un peu bâtard qui ne satisfera personne complètement.

Certains regretteront cet aspect jeu de stratégie temps réel mal fignolé et beaucoup trop limité alors que les autres reprocheront aux développeurs de guider de manière nettement trop importante le développement des colonies (le système des points recherche par exemple). Tous seront cependant d'accord sur un point évident dès les premières minutes de jeu : Haegemonia est un jeu bien trop dirigiste pour être vraiment passionnant.

Ne soyons pas complètement négatif et certains y trouveront leur compte. La réalisation graphique absolument époustouflante devrait d'ailleurs suffire pour convaincre nombre de joueurs. Haegemonia s'adresse donc aux amateurs de gestion / stratégie qui préfèrent être tenu par la main que de se prendre la tête à comprendre tous les tenants et aboutissants d'une situation donné.


Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 9.3
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : daffytheduck
Bon
Trés bon Rare son les space opera à offrir un univers de cette qualité. Si le scénario reste basique et n'atteint pas celui d'un Homeworld, il se laisse jouer avec plaisir. L'interface a le mérite d'être claire et soignée, la prise en main est peut être délicate au début, il faut apprendre à gérer la caméra et le déplacement des vaisseaux mais une fois le tout maîtiser, ls aff suite ...
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : MasT3R
Très bon
J'ai eu le meme probleme, j ai commence une 1ere fois à y jouer, et j arrivais pas trop à comprendre l interface, tres vite je me suis decouragé et l ai rangé en me disant que c etait pas terrible. Puis qq semaines plus tard j ai ressaye en m accrochant un peu plus et là j ai decouvert un tres grand jeu. Long, riche complexe avec une histoire à rebondissement, si vous aimez la SF et la conquete sp suite ...
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Haegemonia : Legions Of Iron

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité