flechePublicité

Test Battlefield 2 : Forces Blindées (PC) : 0/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 06 Juin 2006 , PC
Publiée le 14/06/2006 à 00:06, par Bertrand (Team)

Test de Battlefield 2 : Forces Blindées

De manière malheureusement assez prévisible, Armored Fury s'inscrit dans la continuité du précédent booster pack pour Battlefield 2, Euro Force. EA n'a donc pas changé son fusil d'épaule, même suite à l'accueil général plus que mitigé réservé à ce dernier, et livre donc ici une mini-extension qui, sans être ratée ,peine à faire croire que l'éditeur vise autre chose que le porte-monnaie. Ce second booster arrive même à fournir un contenu inférieur en quantité au précédent, du fait de l'absence d'un nouveau camp et des armes allant avec.

Moins + moins = encore moins ...Retour au sommaire
Bien sûr, le fait qu'il n'y ait pas de nouveau camp n'enlève rien à la jouabilité, et on peut arguer qu'en choisissant de mettre l'accent sur la composante blindée, la couleur était annoncée, et qu'il n'était dès lors pas nécessaire de mettre en oeuvre d'une nouvelle faction. Dommage toutefois, car la qualité des voix associée aux sympathiques modèles de personnages est pourtant l'un des bons aspects du jeu. Qu'importe, le but est de prendre part à des combats de blindés, et l'objectif en tant que tel est déjà suffisament consistant.

Aussi est-on surpris quand on cherche le réel apport de Armored Fury à Battlefield 2 car, ô tristesse, on ne trouve que peu de choses marquantes.

On ne change pas une formule qui marcheRetour au sommaire
Alors, oui, étant taillées pour 64 joueurs, les cartes ont retrouvé une taille digne de ce nom. Mais de par leur conception, toujours sur le même principe d'équilibrage établi dans le jeu d'origine, on ne voit pas tant que ça l'accent sur les forces blindés. Celui qui s'attend à trouver des combats où se rencontreront un grand nombre de chars d'assaut sera déçu dans la majeure partie des situations. Et ce pour une simple raison : malgré la possibilité de larguer des véhicules depuis les airs, il n'y a pas de changements apportés à la mécanique du jeu. Tant mieux, diront les fans, tant pis, penseront ceux qui voulaient un peu de variation sur le fond.

Cela étant dit, si l'accent n'est pas si conséquent que cela sur les tanks, qu'en est-il de l'infanterie ? Théoriquement, les possibilités de survie de cette dernière face à une offensive de blindés sont pour le moins limitées. Or, en effet, tant que l'on n'a pas trouvé ses repères, entre les avions d'attaque au sol, l'artillerie et divers mastodontes d'acier, il ne fait pas bon lever la tête. Mais dès qu'on a repéré les endroits clefs, il suffit d'attendre une Jeep (ou un hélicoptère léger, voir plus loin) puis de foncer vers sa destination. Avec un peu de chance et de préparation, et pour peu que l'adversaire ne soit pas bien organisé, ça roule !

Ruser ou conduire, il faut choisir !Retour au sommaire
Quand on se dit qu'il eut suffit de diminuer le nombre de jeeps au profit des chars pour simuler plus facilement l'impression d'une offensive de blindés, on ne peut que penser qu'il en faut pour tous les types de joueurs, et que le client est roi. Et puis, à l'approche de BF 2142, on ne va pas risquer de jeter un froid avant l'heure.

Ainsi, contrairement aux apparences, le joueur fantassin (hormis le soldat anti-char), s'il s'arme de ruse et d'un peu de patience, pourra bel et bien trouver quelques jolis coups à faire, soit en s'infiltrant derrière les lignes ennemis, soit en attendant sagement prés d'un lance-missile antichar. Si en plus vous avez des mines ou du C4, inutile de vous faire un tableau... Alors, même si cela ne fait pas tout dans une partie, soyez rassurés : Armored Fury peut offrir quelques bons moments à l'infanterie, en attendant que les renforts arrivent. Reconnaissons qu'EA a veillé un minimum à ce que la piétaille ne soit pas que chair à canon, en évitant de faire comme dans Battlefield 2.

Bienvenue au Flight Club ...Retour au sommaire
Passons aux forces aériennes. Paradoxalement, et même si cela s'inscrit dans la logique de la guerre moderne, ce sont les avions et les hélicoptères qui sont à l'honneur dans Armored Fury. C'est même uniquement à ce niveau que se situent les ajouts au jeu, en excluant une voiture et un camion, lot de consolation pour les amis des chenilles. On trouve donc trois nouveaux hélicoptères et trois avions d'attaque au sol, soit, vu sous un autre angle, deux véhicules de plus que dans Euro Force. Comme c'est généralement le cas, ce sont les forces aériennes qui vont mener une bonne partie de la danse. Priez pour ne pas vous retrouver dans une équipe sans pilote digne de ce nom car, si vous ne devenez pas très vite un as de la défense anti-aérienne, les chances de victoires de votre camp en seront d'autant plus amoindries.

Au registre des avions, on trouve le Fantan Q-5, copie chinoise du chasseur-bombardier soviétique Mig-19, suivi du fameux A-10 Thunderbolt, ou tueur de chars pour les intimes, un avion doté de la souplesse d'un fer à repasser mais qui fait disparaître du terrain toute forme de relief indélicat, et autres bosses à roues ou à chenilles. Le troisiéme oiseau de fer est ici le SU-39, un engin qui, tout en conservant un certain potentiel comme intercepteur, joue très bien son rôle en appui au sol.

C'est coté hélicoptère que se trouve la plus agréable urprise de Armored Fury. En effet, vous pourrez mettre la souris sur trois appareils de reconnaissance : le OH-6A, aussi appelé Littlebird, le WZ-11 et l'EC-635. Ces engins légers, rapides et maniables, permettent à un groupe de trois soldats d'effectuer une percée dans les lignes ennemis (renforçant ainsi au passage le rôle des rampants, notons-le). Bien sûr, ces hélicoptères, bien que dotés d'un blindage léger et de mitrailleuses, n'ont pas de réelle vocation offensive. Au mieux, ils vous permettent de vous débarrasser de petits importuns, mais évitez tout engagement avec un adversaire d'une taille supérieure à un buggy. Notez aussi que ces engins volants étant à la base des appareils de reconnaissance, EA à eu l'ingénieuse idée d'en faire l'équivalent de drones. Ce qui est évidemment bien pratique pour débusquer l'adversaire où qu'il se terre.

Rien de tel qu'une nuit étoilée pour habiller un feu d'artificeRetour au sommaire
Les véhicules mis à part, le coeur du sujet reste bien sûr les cartes. Au nombre de trois, elles offrent des cadres de jeu trés distincts l'une de l'autre. Operation Road Rage est la plus originale, prenant pour décor un échangeur autoroutier non loin d'une paisible bourgade. Operation Harvest se déroule dans l'un des greniers à blé des Etats-Unis, et offre essentiellement comme terrain de jeu les champs et les exploitations agricoles allant avec. Midnight Sun se déroule dans un port à la frontière de l'Alaska, et permet de jouer une bataille de nuit, dans laquelle la pleine Lune vient régler tout les problémes de visibilité que certains ont pu connaître dans l'extension Forces Spéciales. Comme quoi, en attendant que EA découvre l'invention des piles longues durées, rien ne vaut l'utilisation des ressources naturelles...

Comme un bon jeu de série B...Retour au sommaire
Que Armored Fury soit un pack de cartes jouables, voire amusantes, est une chose. Qu'EA veuille faire prendre des vessies pour des lanternes est une autre. Armored Fury ne met quasi pas plus en avant les blindés que certaines cartes de Battlefield 2 / Euro Force. Il n'y a aucune amélioration notable du moteur du jeu, et un tank de 30 tonnes ne pourra toujours pas franchir une simple palissade. On ne retrouvera pas non plus de Jeep équipée de lance-missile, alors même que cela avait été intégré avant, ce qui aurait pourtant permis certaines tactiques intéressantes. On imagine d'ailleurs que l'équilibrage des cartes n'en a été que plus facile. Cela aurait pu éventuellement se comprendre pour des cartes offertes en bonus, mais n'oublions pas que Armored Fury reste une extension, certes petite, mais coûtant la bagatelle de 10 €. Soit le prix de certains jeux budget. Or, si la somme peut sembler modique pour certains, il n'en reste pas moins que cela est cher payé pour trois cartes et six véhicules. Armored Fury est donc à réserver aux inconditionnels de Battlefield 2 ou à ceux qui n'ont pas le temps ou la curiosité d'aller voir du coté des mods gratuits créés par la communauté.

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.3
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Laufey
Moyen
Bilan mitigé pour cette addon (comme pour les autres d'ailleurs). Je ne le conseil qu'aux fans de la série et a ceux qui voudrait un peu de changement, sinon ce pack est loin d'etre indispensable. Le point noir comme d'hab, il faut rejoindre un serveur qui fait tourner spécifiquement ces maps, y a pas de mélange avec les anciennes.
1 BONNE RAISON DE NE PAS Y JOUER
L'avis de : flx
A éviter
EA fait de mieux en mieux: encore un add-on ridicule avec ses 3 pauv' maps et queslques vehicules. Il y a de nombreuses rigidités pour y jouer: il faut se connecter au net, jouer avec un compte etc... pour celui qui veut se faire une petite partie vite fait c'est raté ça prend des plombes. Une fois que tout fonctionne on a fai le tour des nouveautés en environ 30 seco suite ...
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Battlefield 2 : Forces Blindées

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité