flechePublicité

Test Art Of Murder : FBI Confidential (PC) : 0/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 21 Août 2008 , PC
Publiée le 05/08/2008 à 00:08, par Mannfred

Test de Art of Murder : FBI Confidential

On n’a pas souvent la chance de rire d’une enquête du FBI sur un serial killer, surtout à ses dépens. Mais Art Of Murder : FBI Confidential remplit parfaitement cette tâche, mais sans le faire exprès, hélas. Les Polonais de City Interactive ont bravement tenté d’intégrer à leur point & click de nombreux procédés censés ravir les fans de séries TV policières, mais sans y parvenir pour autant. Peu de jeux d’aventure ne s’attaquent au genre policier moderne et bien moins encore ne le font avec succès. Art Of Murder en est l’exemple type.

Je crois que nous avons affaire à un … « Serial Killer » !!!Retour au sommaire
je-crois-que-nous-avons-affaire-serial-killer
Mince! Plus de papier dans l'imprimante... Ça c'est une mission de taille pour l'agent Bonnet
Art Of Murder : FBI Confidential de City Interactive est un point & click classique en vue à la 3ème personne. Le joueur y incarne Nicole Bonnet, jeune recrue du FBI de New York dont le partenaire vient d’être abattu en service dans des circonstances mystérieuses. Elle est alors assignée à une autre enquête impliquant une série de meurtres violents et au caractère rituel pour le moins étrange. Bien décidée à faire la lumière sur cette affaire, ce sera bien entendu au joueur de faire éclater la vérité et de découvrir quels secrets cachent ce meurtre. L’occasion de visiter moult lieux exotiques : du centre de New York jusqu’à la ville de Cuzco au Pérou (bah pourquoi pas ?). Dans une parodie de ce que l’on pourrait prendre pour un travail d’enquêteur, encore moins réaliste de ce que l’on peut voir à la télévision, l’agent Bonnet (prononcez Beaunette) recherche les indices à travers les scènes de crimes. Elle les ramène à son agence pour des tests et utilise ce qu’elle en a trouvé pour pouvoir continuer son enquête et trouver d’autres preuves. Pour le moment, rien que du très classique.

Le problème réside dans le fait qu’aucun de ces éléments qui auraient pu être très intéressants dans un point & click ne sont intelligemment intégrés dans Art Of Murder. Dans un désir maladroit de satisfaire les fans du genre en puzzles, les développeurs ont utilisé le moindre prétexte pour pouvoir faire la chasse aux objets à ramasser. Par exemple, la première « mission » demandée au joueur sera de taper son rapport d’enquête et de l’imprimer, mais là, c’est le drame : pas de papier dans l’imprimante, il faut donc trouver une rame de feuilles blanches pour pouvoir accomplir sa trépidante mission d’agent spécial du FBI. Pitoyable.

Et ce n’est guère mieux pour le reste de l’histoire ou de personnages. Bien trop d’éléments de Art of Murder paraissent inappropriés et pas réalistes pour un sous. Tout d’abord, l’agence du FBI de Bonnet se constitue en tout et pour tout de cinq personnes : l’agent Bonnet bien sûr, une secrétaire, son patron, un enquêteur nommé Nick (qui, on-ne-sait comment réussit à garder son emploi sans jamais se présenter au bureau à l’heure ni répondre au téléphone) et l’ex-partenaire de Bonnet qui ne passe pas la scène d’introduction –toutes mes excuses donc, quatre personnes en fait-. Pareillement, l’agence est désespérément vide. Elle se situe dans un garage abandonné en rénovation nous explique-t-on. Manque de réalisme encore avec les scènes de crimes qui malgré l’avancée du temps ne sont jamais nettoyées. De même les décisions de l’agent Bonnet dont la logique est des plus discutable. Comme par exemple se rendre seule dans des lieux poliment qualifiables de coupe-gorges ou saisir des indices sans mettre de gants et y laisser ses empreintes. Bref, un manque flagrant de crédibilité.


L’art du meurtre loin d’être maîtriséRetour au sommaire
art-meurtre-loin-etre-maitrise
On appréciera la qualité des décors, relevant un petit peu l'ensemble
Si le scénario reflète aisément la carence évidente dans le budget investi dans Art Of Murder, il en va de même au niveau gameplay et qualité technique. Puisqu’il s’agit d’un jeu d’aventure classique de type point & click, c’est donc sans surprise que l’on doit y résoudre nombre de puzzles. De façon très classique, ceux-ci se résolvent après avoir scanné l’écran avec la souris pour rechercher ce que l’on peut ramasser ou examiner comme objets. Ici encore, ceux-ci sont des plus incongrus pour une enquête du FBI. A titre d’exemple, j’ai éclaté d’un fou rire lorsque l’agent Bonnet en pleine investigation ramasse un bouchon d’évier en s’écriant joyeusement « Bonne idée, ça pourrait servir ! ». Comme c’est à la mode de plus en plus dans les jeux d’aventure, il est aussi possible de laisser le jeu détecter les interactions possibles. Si l’on n’est pas fan de la chasse aux pixels, Art Of Murder nous couvre en permettant de cliquer sur une icône de loupe qui met en valeur ce que l’on peut récupérer, examiner ou utiliser. Soit.

Le titre facilite encore plus les choses en vidant l’inventaire de tous les objets qui ne sont plus utiles entre chaque transition, ne laissant pas le joueur se cramer les neurones en tentant désespérément de combiner le bouchon d’évier avec la cartouche d’encre de l’imprimante. De même, Nicole Bonnet refuse de quitter un lieu avant d’y avoir accompli tout ce qui était nécessaire en indiquant au joueur qu’ « il y a encore quelque chose à faire ici ». Cela lui évite d’avoir à errer entre les différents environnements de jeu et concentre la résolution des puzzles à de petites zones.

De fait, les énigmes sont extrêmement aisées. Seulement quelques-unes d’entre elles nécessitent un petit effort intellectuel de raisonnement. La plupart se résolvent soit grâce à des essais ou des erreurs, soit si l’on a pris soin de récupérer tout ce qui peut l’être et essayé de le combiner dans son inventaire. La difficulté et le challenge sont loin d’être au rendez-vous et une fois de plus sans grande plausibilité. Je pense pouvoir affirmer sans me tromper que les agents du FBI ont toujours avec eux une torche électrique, ce qui leur évite de devoir jouer à l’apprenti électricien pour remettre de la lumière dans un escalier sombre avec des fusibles rafistolés…

Pour parler du côté technique, City Interactive rattrape malgré tout un petit peu le niveau. Si l’on oublie le doublage exécrable –qu’on peut heureusement zapper- et les erreurs de traduction, la bande-son reste décente. La musique s’intègre bien à l’ambiance glauque des scènes de crimes et a le mérite de ne pas saouler le joueur. Coté graphismes, l’animation 3D des personnages n’est pas excellente mais reste crédible. Les cinématiques qui ponctuent le jeu sont correctes. C’est au niveau des environnements et des décors que l’on saluera l’effort des développeurs. Ceux-ci, bien que statiques, bénéficient d’une qualité étonnante en considération du reste de la production générale. Ils se présentent bien, bénéficient de détails agréables à l’œil et révèlent un mérite artistique s’intégrant parfaitement au background que l’on doit tout de même relever.


City Interactive nous livre un jeu d’aventure point & click des plus classiques et au final bâclé. Le petit budget investi dans Art Of Murder se traduit cruellement dans l’ensemble du jeu : une intrigue intéressante mais mal exploitée, un manque flagrant de crédibilité à la limite de la parodie, des énigmes sans difficulté, un doublage raté…etc. Le seul vrai point positif se situe au niveau de la qualité des environnements mais qui sont bien loin de justifier un prix –pour le coup- plus qu’exorbitant de 30euros.

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 7.5
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
J?ai adoré ce jeu pc. J?ai été surpris par le graphisme, la jouabilité et surtout le scénario du jeu Art of Murder FBI Confidential www.jeu-a-telecharger.com... après l?avoir téléchargé. C?est un jeu d?aventure rempli d?intrigue et de suspense. À ce prix, je le conseille vivement aux gamers. Bon jeu vidéo !
1 BONNE RAISON DE NE PAS Y JOUER
L'avis de : Anonyme
A éviter
Jeu sans intérêt, vous avez un planche sur laquelle vous avez des objets et vous devez devez retrouvez les objets d'une liste juste en cliquant dessus, c'est seulement ça le jeu.
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Art Of Murder : FBI Confidential

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité