flechePublicité

Test Amnesia : The Dark Descent (PC) : 0/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 08 Septembre 2010 , PC
Publiée le 17/09/2010 à 00:09, par NatasFH

Partager ce test

Test de Amnesia : The Dark Descent

Après avoir développé la sympathique série des Penumbra, Frictional Games se lance dans une nouvelle aventure horrifique : Amnesia : The Dark Descent. Le studio indépendant signe ici l’un des titres les plus flippants qu’il soit.

peur-bleue
Mais quel est cet endroit ?
Le joueur incarne Daniel, un personnage au passé énigmatique qui se retrouve dans le château du Baron Alexandre de Brennenburg. Tout commence par une missive posée face à lui qui, semble-t-il, a été écrite de sa propre main et lui demande d’être celui qu’il n’a pas su être auparavant. Etrange. Rapidement, Daniel comprend qu’il est pris au cœur de forces obscures révélées par des expéditions en Afrique du Nord. Des explorateurs ont mis la main sur un orbe au pouvoir aussi mystérieux que meurtrier qui les suit désormais partout. La baron Alexandre quant à lui a tout l’air d’un type complètement secoué du bulbe qui tente par tous les moyens, tortures et assassinats en tête, de contrôler ce pouvoir destructeur. Vous vous lancez donc dans cet imbroglio en tentant de comprendre les tenants et aboutissants, sans oublier de survivre.

N/A
Pitié... Faites qu'il ne me voie pas !
Et pour cela, un seul moyen vous êtes offert : la fuite. Dans Amnesia, le joueur ne dispose d’aucune arme ni d’aucun autre moyen de défense. Il devra prendre ses jambes à son cou face aux créatures morbides arpentant les ténèbres du château pour trouver un coin sombre où se tapir et attendre que la menace s’éloigne. Il devra également gérer au plus près ses stocks d’objets, à commencer par les boîtes d’amadou servant à allumer bougies et lampes mais aussi, et surtout, la quantité d’huile dont il dispose pour faire fonctionner sa lanterne portative. La demeure est entièrement plongée dans le noir le plus complet et c’est là le premier ennemi du joueur. Car en plus de veiller sur sa santé physique, il doit absolument rester maître de sa psyché pour ne pas verser dans la panique et la folie. Pour cela, il ne doit pas rester dans l’ombre trop longtemps, ni rester dans des endroits qui provoquent chez lui des crises d’angoisse et des flashbacks qui paraissent venir de sa vie antérieure. Si son équilibre mental vacille, il ne tiendra plus debout et ne pourra donc pas échapper aux créatures mortelles lancées à ses trousses.

Etouffer devant son PCRetour au sommaire
etouffer-devant-pc
Le cœur représente votre santé physique et le cerveau votre équilibre mental
Vous l’aurez compris, Amnesia : The Dark Descent mise tout sur son ambiance sombre et étouffante pour faire frissonner le joueur. Et il y parvient à merveille en nous plaçant dans des situations toutes plus effrayantes les unes que les autres. Les décors mis à mal par une force inconnue pourrissent sous l’évolution d’une matière rouge sanguinolente et vivante. La gestion des lumières dans les environnements éclairées à la bougie ou à la torche oppresse littéralement le joueur qui, se sachant nu comme un ver face à la menace, avance toujours plus prudemment. Mais il ne doit pas traîner non plus pour ne pas voir ses réserves de lumière tomber à zéro et ainsi se retrouver dans le noir le plus complet, obligé de raser les murs à tâtons. C’est pourtant dans cette ambiance glauque à souhait qu’il va falloir faire fonctionner ses méninges pour venir à bout des énigmes qui parsèment l’aventure. Il va falloir fouiner partout pour trouver les indications nécessaires et les ingrédients pour confectionner une potion ou encore les éléments d’une machinerie qui, si elle ne démarre pas, vous empêche de progresser. Et, croyez-moi, on hésite bien souvent à ouvrir la prochaine porte.

N/A
Hmmm... Heureusement que j'ai récolté les indices pour trouver la solution !
Les développeurs, sadiques à souhait, ont même doté les ennemis de capacités qui augmentent encore la panique du joueur. Vous êtes poursuivi ? Courez dans une salle obscure et fermez la porte derrière vous. Mais cachez-vous vite ! Les monstres n’hésitent pas à démolir les portes pour aller vous chercher. Citons encore ce niveau dans lequel vous avez de l’eau jusqu’aux genoux. Sortez-en vite de cette flotte car une bête rôde sous la surface et traque tout ce qui se déplace dans l’eau. Seule solution : avancer en sautant de caisse en caisse et en balançant des morceaux de cadavres à la flotte pour occuper l’horrible chose. Des petits éclairs de génie qui poussent votre cœur à sortir de votre poitrine et vous obligent à changer de pantalon régulièrement. Techniquement parlant, le jeu ne souffre quasiment d’aucune critique. Le moteur graphique remplit son office avec brio, sans aucune chute de framerate ni bug notable. La bande son est excellente, avec des musiques renforçant encore la peur et des bruitages effrayant au possible. Les cris de femmes torturées, d’enfants en pleurs et d’agonie ne manqueront pas de vous geler sur place. Une véritable réussite que cet Amnesia : The Dark Descent auquel on ne reprochera qu’une durée de vie un peu courte et un scénario qui peut paraître confus, même s’il se dévoile un peu au fil de l’aventure. Préparez-vous à trembler car, si la confiance vous gagne en début de partie, vous allez vite déchanter grâce à une difficulté (et une peur) progressive savamment dosée même si le challenge est loin d’être insurmontable.

Une véritable perle du survival-horror que cet Amnesia : The Dark Descent. Avec sa vue à la première personne, la fragilité, physique et mentale, du personnage principal et son ambiance morbide et inquiétante au possible, même les plus aguerris risquent bien de ressortir leurs couches pour éviter de souiller leur fauteuil.

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.5
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : GymKhaNa
Très bon
Génial ! Que dire ? Developpé par 5 personnes à la base avec un petit budget, et boum ils nous concotent un chef d'oeuvre ! Je sais pas ou commencer tellement ce jeu est le summum de ce qui ce fait en mieux dans le survival-horror... Les RE, DEAD SPACE, SILENT HILL, sont plus rien à coter, aux oubliettes, et vive la descente en enfer Ce jeu nous prend aux tripes, par l'am suite ...
Cet avis vous a-t-il été utile ? oui (1) / non
1 BONNE RAISON DE NE PAS Y JOUER
L'avis de : Dovakim
A éviter
Trop lourd Trop lourd pour etre jouer normalement...
Cet avis vous a-t-il été utile ? oui / non (1)
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

flechePublicité
flechePublicité