flechePublicité

Test Agatha Christie : Le Crime De L'Orient Express (PC) : 0/10 sur JeuxVideo.fr

Jeu lié :



Sortie le 08 Décembre 2006 , PC
Publiée le 12/12/2006 à 00:12, par funambelle

Test de Agatha Christie : Le Crime De L'Orient Express

Le colonel moutarde avec le chandelier. Le chien des Baskerville et la bouteille de phosphore. L’Orient Express et le meutre de Mr Ratchett. Le dernier n’est pas le moins connu. Chacun a entendu parlé au moins une fois dans sa vie du Crime de l’Orient Express et de la célèbre romancière, Agatha Christie. L’œuvre a d’ailleurs été adaptée au cinéma et en bande-dessinée. Le jeu video était la suite logique. Qui n’a pas rêvé en effet de remplacer, le temps d’une partie, le mythique Hercule Poirot ? Cela tombe bien, car celui-ci est indisposé, et ce sera donc à vous de mener l’enquête, récolter les indices et remonter jusqu’au criminel. Traditionnaliste dans son gameplay, Le Crime de l’Orient Express se veut également fidèle à l’esprit du roman d’origine. Cela en fait-il un bon jeu ? La réponse est au bout du voyage.

Une licence soigneusement exploitée ?Retour au sommaire
licence-soigneusement-exploitee
image 1
licence-soigneusement-exploitee
image 2
licence-soigneusement-exploitee
image 3
C’est un crime assez répandu chez les éditeurs, lesquels savent bien qu’un jeu porté par un célèbre nom du cinema ou de la littérature s’assure déjà de belles parts de ventes, qu’il soit ou non bien réalisé. Alors, pourquoi s’embêter et investir des brouzoufs, puisque de toute façon, on le sait, ça va se vendre ? Dans le cas du Crime de l’Orient Express, on ne peut pas vraiment parler de médiocrité, car le titre est assez abouti, et on sent bien que les développeurs devaient avoir foi en leur projet. Seulement, cela sent terriblement le manque de moyens et de temps. Difficile également de ne pas trouver l’ensemble assez frileux.

A la manière d’un meurtrier en puissance qui reporterait toujours au lendemain son forfait, l’équipe de développement semble avoir sans cesse repoussé l’heure où il faudrait faire le jeu proprement dit. D’où un étalage de cinématiques vertigineusement long, ou encore une sucession de monologues où toute interaction semble avoir été bannie. A moins bien sûr que l’on nomme interaction la possibilité de choisir l’ordre des monologues tenus par ce tube de dentifrice obèse qui est censé représenter l’inspecteur Poirot, monologues qui devront tous y passer de toutes façon.

En gros, il faut bien une heure d’attente avant de pouvoir vraiment commencer à enquêter. Sans exagérer. C’est vraiment long, surtout quand le « film » n’a rien de prenant et que – juste un détail qu'il aurait été pertinent de mentionner aux développeurs – on n’est pas venu là pour être spectacteur. Si encore les cinématiques étaient techniquement abouties, comme dans Tunguska, on pourrait se dire que les gars de AWE Games pêchent par de trop grandes affinités avec le cinema d’animation. Genre complexe de réalisateur refoulé. Mais ce que AWE Games et Dreamcatcher nous donnent à voir n’est même pas une belle série de cinématiques. Seulement une succession d’anims pixellisés, et la tenante impression que ce train n’arrivera pas à démarrer.

Belle oie blancheRetour au sommaire
belle-oie-blanche
image 1
belle-oie-blanche
image 2
belle-oie-blanche
image 3
belle-oie-blanche
image 4
belle-oie-blanche
image 5
Démarrera ? Démarrera pas ? Un peu comme ce train qui ne cesse de s’arrêter, jusqu’à stopper pour longtemps en plein milieu de la toundra, il semblerait que le joueur soit systématiquement immobilisé, à quai entre deux phases de jeu toujours très courtes. Mais à l’inverse exact du train, ces phases de liberté et de mouvement adviennent précisément au moment où l’action s’arrête, lorsque le récit se met en panne après une scène critique. Des phases très courtes au début, puis qui se font plus fréquentes et plus longues au fur et à mesure du jeu, jusqu’au moment du crime, stade-clef à partir duquel il sera permis au joueur d’être enfin lui-même : un joueur. Si vous réussissez à être assez patient pour atteindre cette étape, sachez que le calvaire n’est pas fini. Dès le début de la partie, on vous avait confié le contrôle d’Antoinette Marceau, une belle oie blanche - on pense tout naturellement à Chicken Run, dépourvue du moindre charisme (pléonasme).

Après quelques aller-retours où vous devrez accomplir les tâches les plus ingrates, façon manutentionnaire du jeu d’aventure, et les interminables cinématiques dont il était question plus haut, ce cher déctective Poirot vous confie la lourde tâche de récolter des indices afin de remonter jusqu’au criminel. L’idée ? Passer d’un compartiment à un autre, visiter toutes les cabines et récolter tous les objets qu’on puisse y trouver, afin de se constituer une formidable banque d’objets divers à l’aide desquels votre mentor tirera ses propres conclusions – ou les fera dire à votre personnage, au cours de dialogues truqués. La tâche est particulièrement fastidieuse, puisqu’elle ne demande aucunement d’employer ses méninges. Seule compte votre faculté d’observation et votre capacité à cliquer méthodiquement sur tous les éléments du décor. Jusqu’au moment où … bug, impossible de ramasser ce ^%§!/ de marteau, alors qu’il est juste sous les yeux du personnage principal. Erreur de sauvegarde, plantage systématique ou objet encore inaccessible ? Le mystère restera entier et ne nous permettra pas d’avancer plus loin dans l’aventure. Si vous espériez un gameplay à la Sherlock Holmes – La nuit des sacrifiés, passez votre chemin. Les déductions, l’analyse des objets ou les associations d’objets, on y a droit, certes, mais toujours sous la tutelle d’un Poirot bien décidé à mâcher tout le travail, qu’on lui demande son aide (il suffit alors de suivre les directives dans l’ordre) ou non (mais ce cher Poirot nous dira néanmoins quels objets associer).

Alors, bien sûr, il faudrait être de mauvaise foi pour ne pas reconnaître la grande fidélité du titre au roman d’Agatha Christie. Les personnages du Crime de l’Orient Express sont tous là, de Poirot à la princesse russe, en passant par le couple d’amoureux transis. De même, le level design du train correspond très bien à l’image que l’on peut s’en faire, et il est suffisammment grand pour le découvrir par étapes. Malheureusement, le moteur graphique ne suit pas, et on ne peut que s’étonner des choix de l’équipe de développement en matière de couleurs, ces derniers semblant avoir tout fait pour rendre l’ambiance terne au possible. Si seulement il n’y avait que le manque de détails et l’absence d’animation dans les décors... Mais Le Crime de l’Orient Express ne se rattrape ni du côté des musiques (une manière peu onéreuse de rattraper un manque d’ambiance visuelle) ni du côté du character design. Les personnages manquent en effet cruellement de caractère, ce qui ne peut que décevoir quand on sait la richesse des modèles d’origine. Que ce soit dans les répliques, dans la modélisation ou dans l’animation des visages, la frilosité est reine. Où sont l’intelligence et le sens du suspense si typiques des œuvres de la célèbre romancière ? A l’heure qu’il est, on cherche toujours. Si vous les trouvez, soyez gentils, informez-en l’équipe de développement.

Le Cirme de l'Orient Express n'est pas un mauvais titre, mais préférez-lui Sherlock Holmes : La Nuit des Sacrifiés. L'adaptation est tout aussi fidèle, mais le gameplay mieux pensé. Et c'est beaucoup plus beau.

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 6.5
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
je suis fan excellent jeu ,trés prenant. Parfois la solution est difficile a trouver et on tourne un peu en rond .Cependant avec de la patience ,on y arrive. les décors sont superbes ,et Hercule Poirot ressemble réellement à celui décrit par Agatha Chritie elle même. Un vrai régal
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : jessie590
Bon
ce jeu d'aventure est vraiment sympa ,les enigmes ne sont pas trop dures comparé à un runaway par exemple,bon point and click
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Agatha Christie : Le Crime De L'Orient Express

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité