flechePublicité

Test 3D Ultra Pinball : Le grand huit (PC) : 6/10 sur JeuxVideo.fr

Sortie 1999 sur PC

Les +

  • le thème de la fête foraine.
  • les nombreux modes proposés.
  • le multijoueur (?)
  • le multi-bille, vraiment très réussi.

Les -

  • les mini-tables.
  • quelques lags.
  • une seule table.
  • impossible de configurer les flips.
  • impossible de configurer l'inertie de la bille.
  • la musique rock carrément out.
  • les voix niaises de l'aide.
  • manque d'espace sur la table.
La note de jeuxvideo.fr
6.0
bon
Niveau d'attente
des lecteurs de Jeuxvideo.fr
Attendez-vous ce jeu ?
Voulez-vous discuter de 3D Ultra Pinball : Le grand huit sur le forum ?
Il vous suffit juste de cliquez sur le bouton ci-dessous pour créer votre sujet !
Publiée le 08/08/2006 à 00:08, par funambelle

Partager ce test

Test de 3D Ultra Pinball : Le grand huit

Parmi l’ensemble des séries réalisées à ce jour, la saga des 3D Ultra-Pinball s’est toujours distinguée par la richesse et l’originalité de son level-design. Certains joueurs se rappelleront d’ailleurs avec nostalgie le mythique Creep Night, se déroulant dans l’univers des goules et des zombies. Dernier né de la saga, 3-D Ultra Pinball : le grand huit a pour thématique les parcs d’attraction. Un choix qui coule de source, l’univers des forains et celui des bumpers partageant un amour commun pour les lumières stroboscopiques, les environnements sonores saturés, le choc et la vitesse.

Petits rodages avant les festivités.Retour au sommaire
petits-rodages-avant-festivites
Un menu austère, auquel on ajouterait bien un mode aventure...
Comme tout jeu de flipper qui se respecte, "3-D Ultra-Pinball : le grand huit" ne délivre pas tout son potentiel à la première partie. Il faudra d’abord se familiariser avec l’environnement de la table, la localisation des bumpers, la gravité de la balle et la sensibilité des flips. Celle-ci est d’ailleurs à fleur de peau, et l’on additionnera les tilts dans les premiers temps. A noter qu’une seule table est proposée. Elle comporte cependant deux mini-tables accessibles en cours de partie. On est bien loin de l’époque où l’éditeur proposait jusqu’à trois tables différentes plus réussies les une que les autres. Mais ne gâchons pas notre plaisir, "3-D Ultra Pinball : le grand huit" possède son lot de surprises.

Riche... et lourd à digérer.Retour au sommaire
riche-lourd-digerer
Le mode multi-bille, particulièrement réussi avec ses billes colorées.
Passons maintenant à un descriptif de la table. Celle-ci déborde littéralement d'objets, au point de manquer de lisibilité. Entre le stand de sucreries, les 15 rampes différentes où lancer sa bille et les différentes portes servant à activer les modes spéciaux, on perd souvent de vue la bille, ce qui est assez agaçant. Outre les sus-dits éléments, la table comporte des zones spéciales.

Le Crazy land tout d’abord, est une région du parc comportant cinq types d’attractions (montagnes russes, toboggans, etc). Sans être haletant, il se révèle assez difficile à prendre en main en raison de sa localisation, au coin supérieur gauche de la table. Les modes spéciaux qui altèrent le contenu de la table principale sont une réussite, dont le multi-billes (très rythmé), le mode « auto-tamponneuses » (pour sa difficulté) et le blocage de billes. Les joueurs les plus assidus seront récompensés de leur persévérance, car 3-D Ultra Pinball : le grand huit comporte de nombreux autres secrets.

Les petits gars de chez Sierra ont donc parfaitement exploité la thématique choisie, avec pour optique de proposer un titre axé arcade, bourré d’effets spéciaux (cinématiques 3-D, environnement virtuel, effets pyrotechniques).

Le bullet time n'était pourtant pas prévu...Retour au sommaire
le-bullet-time-n-etait-pourtant-pas-prevu
Un autre manège disponible.
Revers de la médaille, la table manque de réalisme. La balle n’a pas assez d’inertie, les flips sont un peu mollassons, et les effets sonores, quoique nombreux et variés, manquent d’épaisseur (16 bits au mieux).

Moins acceptable, on sera gêné en cours de partie par des ralentissements, sans doute parce que le soft ne supporte pas les configs trop puissantes. On pourra également pester contre les voix conviviales, à la limite de la niaiserie, qui ponctuent la partie de conseils inutiles.

Heureusement, le jeu est partiellement paramétrable, ce qui permettra notamment de configurer l’environnement sonore, régler le niveau de difficulté, le nombre de balles sauvées, etc. On regrettera cependant l’impossibilité de régler la gravité de la bille ou la sensibilité des flippers.

C'est pas le flip de ma vie, mais bon...Retour au sommaire
c-est-pas-flip-ma-vie-mais-bon
Allez hop, on tire les rideaux !
Parce que "3-D Ultra Pinball : le grand huit" manque de caractère, parce qu’on aurait pu espérer plusieurs tables différentes (quitte à faire dans le kitsch, pourquoi ne pas proposer une table « stand de tir et peluches », ou encore « salles d’arcades » ?), et parce qu’il est inadmissible de voir du lag dans un jeu de flipper, force est donc de repartir déçu, avec un vague sentiment de gâchis.

Un jeu de flipper assez réussi, mais pèche par manque de caractère. Même à un prix réduit, on le réservera aux inconditionnels du genre ou aux fans de la série des 3-D Ultra Pinball.
flechePublicité

Idées cadeaux JV

Partenaires Jeuxvideo.fr

Tests

Partenaires Jeuxvideo.fr

flechePublicité

Micromania

>Les meilleures offres jeux vidéo

flechePublicité