flechePublicité
Publiée le 30/08/2005 à 00:08, par joce

Partager cette actu

Interview de Nicolas Cerrato, manager du clan GoodGame

SOMMAIRE

Les GoodGame font partie des équipes qui dominent actuellement la scène française du sport électronique, et se sont d'ailleurs illustrés une fois de plus lors de la toute dernière Coupe de France des Jeux Vidéo, au cours de laquelle ils ont obtenu le titre de champions de France sur Counter-Strike, discipline reine s'il en est, ainsi que sur Warcraft 3. Nous avons eu le plaisir d'interviewer leur manager, Nicolas Cerrato, alias Incolas. L'occasion d'en apprendre un peu plus sur le sport électronique en général et les GoodGame en particulier....

Bonjour Nicolas. Peux-tu tout d’abord te présenter ?Retour au sommaire
Je m'appelle Nicolas Cerrato, j'ai 26 ans et je suis manager de l'équipe goodgame. Dans le monde du sport électronique, on me connait aussi sous le pseudo « Incolas ».

Quel a été ton parcours de joueur, des tout débuts jusqu’à aujourd’hui ?Retour au sommaire
J'ai commencé à jouer sur Sega Master System à 9/10 ans. Puis j'ai joué sur à peu près toutes les consoles (mon frère bossait dans les jeux vidéo) jusqu'à 15/16 ans. Ensuite je me suis consacré au basket pendant plusieurs années et j'ai commencé à rejouer quand j'ai découvert le jeu en réseau sur PC avec Command & Conquer, WarCraft 2 et surtout StarCraft. J'avais 18/19 ans à ce moment là. J'ai créé une équipe à StarCraft avec des amis. Puis au bout de 2 ou 3 ans sur StarCraft, j'ai arrêté de jouer et j'ai rejoint une équipe que d'autres amis venaient de fonder : goodgame.

Peux-tu nous en dire plus sur les Good Game : genèse de la team, étapes clefs, objectifs…Retour au sommaire

A Poitiers, en 2005, pendant la Coupe de France des Jeux Vidéo
Goodgame a été fondé en mars 2000 par les meilleurs joueurs de StarCraft et de Magic: The Gathering français. Magic a été assez vite abandonné.

L'objectif de l'équipe était simple : trouver des sponsors de façon à ce que ses membres puissent se rendre à un maximum de compétitions. En septembre 2000, on a recruté une équipe Counter-Strike, qui est aussi devenue la meilleure équipe de France. En Avril 2001 on a signé notre premier sponsor : Lycos.

En 2003, on a gagné le premier titre de champion de France de l'histoire de Counter Strike, un titre qu'on a de nouveau conquis en 2005. Entre temps, on a fait pas mal de voyages à l'étranger et de compétitions en France bien sûr. En 2005 on a aussi remporté le titre sur WarCraft 3.

L'objectif de l'équipe est triple : rester #1 en France, devenir #1 mondial et passer au statut professionnel (salarié) pour les joueurs.


Comment a évolué ta relation aux jeux vidéo au cours du temps ?Retour au sommaire
En fait depuis que je joue en réseau, je ne joue plus en solo. Jouer contre un ordinateur a perdu tout intérêt : je ne lis plus les magazines, les previews, les tests, etc. Ce qui m'intéresse c'est le côté humain du jeu en réseau. D'autre part, en veillissant un peu, je consacre de moins en moins de temps à jouer : mon jeu c'est devenu mon boulot, c'est-à-dire mon équipe, le sponsoring, etc.

Qu’est-ce qui te plaît le plus dans ton « métier » ?Retour au sommaire
Le fait que je me sois battu pour le faire exister et que ce soit un truc que personne n'ait fait. C'est marrant de défricher sans arrêt.

Et ce qui te plaît le moins ?Retour au sommaire
Le temps que ça prend. Parfois j'aimerais avoir un peu plus de temps pour moi plutôt que d'être sans cesse obligé d'en faire plus :)

Quel a été le plus grand moment de ta vie de joueur ? Peux-tu raconter ce moment ?Retour au sommaire
De joueur ? Sans doute la découverte de Battle.net avec StarCraft. C'était incroyable de savoir qu'on pouvait n'importe quand contre n'importe qui grâce à internet, qu'il y avait des compétitions, etc.

Eprouves-tu parfois un sentiment de répétition / de déjà-vu lorsque tu prends part à des compétitions ?Retour au sommaire
td class=align_center>
Oula, oui de plus en plus.

En fait, c'est surtout dans tout ce qui entoure la compétition que je ressens ça. Les matchs, les victoires, les défaites, ce n'est jamais pareil : c'est pour ça qu'on y va.

Mais pour ce qui est de faire le trajet (avion, voiture ou train), aller à l'hôtel, gérer les repas, tous ces trucs là, c'est toujours pareil et un peu ennuyeux à la longue..


Comment fait-on, une fois votre niveau atteint, pour continuer à progresser ?Retour au sommaire
Bah, on se souvient des matchs qu'on perd, donc on se dit qu'il y a encore de la place pour du travail. Là, on se demande qu'est-ce qu'on peut améliorer, on regarde les enregistrements des matchs, on cherche les erreurs, puis à les corriger.

Quelle est selon toi la part de la chance ou du hasard dans un match ou une compétition ?Retour au sommaire
Je pense qu'elle est très faible. Counter-Strike c'est beaucoup de technique, individuelle et collective, et du mental. C'est rare de perdre par malchance. Surtout que dans la plupart des compétitions, on a le droit de perdre un match à un moment ou à un autre et finalement remporter le tournoi.

Quelles sont vos relations avec les autres teams françaises et étrangères ?Retour au sommaire
On connait surtout les teams françaises du plus haut niveau national. Les relations sont bonnes. Il y a parfois quelques rivalités mais globalement ça se passe très bien. Niveau étranger, ça dépend des équipes et des pays, mais en général l'ambiance est plutôt cordiale entre les matchs, à l'hôtel, etc.

Certains jeunes joueurs, rêvant de devenir champions à leur tour, sont parfois prêts à tous les sacrifice, renonçant par exemple à toute vie sociale ou à une poursuite sérieuse de leurs études. Comment analyses-tu le phénomène ?Retour au sommaire
Je le condamne. Même en étant parmi les 50 meilleurs joueurs du monde, Counter-Strike ou WarCraft 3 ne sera pas un avenir dans les mois et les années à venir. Pour construire quelque chose de solide là-dessus aujourd'hui, il faut être dans le top 5 mondial.

As-tu un message à faire passer à ces jeunes ?Retour au sommaire
Vivez votre passion à fond mais soyez intelligents et ne mettez pas tout le reste de côté pour ça.

Qu’est-ce qui te semble le plus marquant dans l’évolution du sport électronique au cours des 2/3 dernières années ?Retour au sommaire
Sa professionnalisation, aussi bien chez les équipes que les organisateurs d'événements et l'intérêt que les sponsors potentiels et les médias y portent.

Quel est selon toi l’avenir du sport électronique en France et ailleurs dans le Monde ?Retour au sommaire

Nicolas en bonne compagnie à l'ESWC (Electronic Sports World Cup) 2004
Je pense que l'avenir est radieux pour le sport électronique. Le monde corporate commence à peine à comprendre l'intérêt qu'il peut y avoir à investir dedans. Quand on voit la façon dont le phénomène à continuer de grandir quand personne n'y prêtait vraiment attention, on peut se dire que ça ira de mieux en mieux à l'avenir. La France a un peu de retard dans ce domaine mais des compétitions comme la Coupe du Monde, qui est organisée par Ligarena, une société française, vont permettre de le ratrapper.


Crois-tu que nous verrons un jour des matches de sport électronique retransmis sur des grandes chaînes de télévision françaises ? Pourquoi ?Retour au sommaire
Oui je pense, car il y un véritable intérêt « sportif » et une intensité exceptionnelle dans les matchs de haut niveau. La question, c'est surtout de savoir quand.

Quels conseils donnerais-tu à une personne souhaitant atteindre à son tour un très haut niveau dans les compétitions internationales ?Retour au sommaire
Il faut s'entraîner régulièrement et surtout intelligement : savoir analyser ses erreurs et avoir la volonté de travailler pour les corriger. Il y a de véritables données techniques à assimiler et à maîtriser pour devenir bon.

En tant que joueur, quels sont les 3/5 jeux qui t’ont le plus marqué dans ta vie ?Retour au sommaire
Dans l'ordre chronologique : la série des Wing Commander, les jeux de stratégie de Blizzard (WarCraft 2, StarCraft, WarCraft 3), Counter Strike et DotA AllStars.

Et ceux que tu attends le plus ?Retour au sommaire
StarCraft 2.

A titre personnel, comment te vois-tu dans 10 ans ?Retour au sommaire
Quelque part dans le milieu du jeu vidéo, dans le sport électronique de préférence.

Pour conclure, as-tu un message à faire passer aux lecteurs de JeuxVideoPC.com ?Retour au sommaire
td class=align_center>
Quand ça va pas, mangez du chocolat.


JeuxVideoPC.com : Nicolas, sur ce très bon conseil, nous te remercions beaucoup pour ce témoignage et te souhaitons une excellente continuation !.


- Site officiel des GoodGame

- Site de la Coupe du Monde des Jeux Vidéo
- Site de Ligarena
- EsportsFrance.com

- Venez discuter de sport électronique sur les forums de JeuxVideoPC.com
flechePublicité

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

flechePublicité
flechePublicité