flechePublicité
Publiée le 24/08/2010 à 00:08, par Zick

Partager cette actu

GC 10 : Présentation de Red Orchestra 2

Parmi les grands FPS multijoueur du moment on retrouve les inévitables Modern Warfare, Team Fortress 2 et autres Halo ou Killzone. Mais quand le joueur PC - le véritable joueur PC – cherche un titre dont le gameplay est capable de lui résister plus de 50 heures, le choix est très vite réduit. En fait, il n’a même pas le choix, puisque ce FPS multijoueur hardcore à un nom : Red Orchestra. Le deuxième épisode de la série nous était justement dévoilé lors de la GamesCom 2010, en voici nos impressions.

Pour les véritables hardcore gamersRetour au sommaire
pour-veritables-hardcore-gamers
image 1
Première précision : non, nous n’avons pas pu voir le mode solo, pourtant très prometteur de Red Orchestra : Heroes of Stalingrad (ou RO 2). Le fondateur de TripWire Interactive, qui nous faisait la présentation de son titre le dévoilera dans un futur proche. Même topo pour les véhicules du jeu, qui seront bien présents, mais dévoilés plus tard dans l’année. Le développeur s’est plutôt concentré sur les nouveautés apportées au mode multijoueur. Et elles sont très nombreuses. Il faut tout d’abord savoir que le jeu pourra accueillir 64 joueurs sur ses cartes, et que les bases du jeu restent fondamentalement les mêmes. Axe contre Alliés, Allemand contre Russe et Américain (me semble-t-il), le programme est inchangé depuis le premier épisode. On notera toutefois que certaines cartes visiblement appréciée de la communauté ont été reprise pour RO 2. Danzig fait parti de celles-ci et le développeur était fier de nous montrer le résultat sur le nouveau moteur 3D du jeu, l’Unreal Engine 3.

N/A
image 1
D’une manière générale, il faut bien admettre que RO 2 est loin d’être le plus beau FPS de tout les temps. Loin s’en faut, et TripWire assume cet aspect un peu oldschool (mais finalement très lisible) pour se concentrer sur des éléments de gameplay plus concret. Le HUD est toujours aussi minimaliste, la balistique et physique des armes a été entièrement revue (chaque arme possède sa propre balistique), et il est désormais possible de faucher des malheureux à travers des couvertures en béton. Evidemment, il n’y a toujours pas de croix de visée lorsque l’arme n’est pas épaulée. Tant qu’on est dans les armes, les fusils de snipers possèdent maintenant deux viseurs. L’un se trouve dans la lunette de zoom et l’autre se trouve au bout du fusil, comme un fusil classique. Lorsque j’ai demandé si cette arme possédait vraiment deux viseurs, le boss de TripWire m’a répondu que son studio avait carrément investit dans l’achat (légal m’a-t-il aussi précisé) d’armes de la Seconde Guerre Mondiale. Pas de doute, on est entre de bonnes mains.

N/A
image 1
Outre ces quelques nouveautés de gameplay, TripWire a aussi bossé sur ses modes de jeu. RO 2 introduira donc le mode CountDown, dans lequel une équipe attaque et une équipe défend des objectifs. Sauf qu’ici, on ne respawne pas à chaque mort, chaque attaquant et défenseur n’a le droit qu’à une unique vie (à l’exception de rares key stages, où les attaquants pourront respawner plus d’une fois). Et pour forcer tout ce petit monde à ne pas camper, un compte à rebours sera présent. Oui, ça semble difficile. Pour épauler tout ce beau monde, la fonction de commandant a été revue. C’est lui qui dirige les autres joueurs et c’est aussi lui qui peut faire appel à des bombardements (c’est toujours pratique, surtout quand on sait que les bâtiments sont désormais destructibles) ou des tirs localisés de mortiers. Il n’est d’ailleurs pas élu, il est automatiquement choisit par le serveur, qui va se baser sur son classement. Un Battelfield Rank sera mis en place pour hiérarchiser les joueurs. Joie.

Red Orchestra : Heroes of Stalingrad est attendu pour l’année prochaine, sur PC uniquement.
flechePublicité

Idées cadeaux JV

Partenaires Jeuxvideo.fr

Partenaires Jeuxvideo.fr

Partenaires Jeuxvideo.fr

flechePublicité

>Les meilleures offres jeux vidéo

flechePublicité