flechePublicité
Publiée le 11/06/2010 à 00:06, par BuN

Partager cette actu

Foot et jeux vidéos : 30 ans d'évolution !

Difficile de passer de passer à côté, c’est aujourd’hui le lancement de la Coupe du Monde de football en Afrique du Sud. Nous avons donc choisi de faire une rétrospective sur les jeux de foot. Des tout premiers titres en 8 couleurs aux derniers FIFA et PES, voici une petite rétrospective (non exhaustive) des jeux de foots les plus marquants de ces 30 dernières années.

1981 : Pelé SoccerRetour au sommaire
1981-pele-soccer
image 1
Pelé Soccer marque le véritable départ des jeux de football dans le jeu vidéo. C’est le premier succès d’un jeu à la fois en solo ou à plusieurs sur le même écran. C’est encore une ébauche de ce que l’on connaît : il n’y a qu’un seul attaquant, un goal et deux défenseurs sur le terrain. Le contrôle de m’attaque et la défense n’est pas différencié et lorsque l’équipe adverse a le ballon, on ne contrôle plus que le goal. Déjà doté d’une IA facile, moyenne et dure, le jeu possède aussi un système de Penalties
1981-pele-soccer
image 2


1989 : Kick OffRetour au sommaire
1989-kick-off
image 2
Il faudra attendre près de huit années avant de passer à la vitesse supérieure. C’est avec Kick Off que l’on franchira ce cap. De cinq, on passe à onze joueurs sur le terrain et le ballon possède désormais sa propre physique, c'est-à-dire qu’il n’est plus comme « aimanté » aux joueurs. Ces derniers se voient dotés d’attributs comme la vitesse ou la précision et le jeu apporte également une évolution graphique ou l’on commence à discerner les cheveux du maillot. Sans compter une nette amélioration des animations des joueurs. Certains en riront mais il a bien fallu commencer par le début !
1989-kick-off
image 1


1992 : Sensible Soccer alias Championship Soccer 94Retour au sommaire
1992-sensible-soccer-alias-championship-soccer-94
image 1
Trois ans plus tard, sort Sensible Soccer. Sans connaître une réelle évolution graphique, c’est surtout le gameplay et la physique qui change radicalement. La caméra se place en vue aérienne légèrement décalée (ce qu’on appelle le bird eye-view) avec un gameplay qui privilégie le jeu collectif. Les commandes se résument au tir, lobe, passe, et tête et le joueur peut imprimer des effets après le tir avec la croix directionnelle. Comparé à Kick Off, la vue est plus large et le HUD (l’affichage) ressemble de plus en plus à celui des retransmissions TV. On introduit pour la première fois des franchises avec 168 équipes disponibles et un mode d’édition pour créer sa propre équipe. En parallèle, le choix de format de compétitions proposé est riche et l’on peut également créer sa propre compétition de toute pièce (nombre d’équipes, système de poules, matchs aller-retour, règle des buts à l’extérieur, etc…). Sensible Soccer apporte un panel de nouveautés et un gameplay nerveux qui met un coup de fouet au genre.
1992-sensible-soccer-alias-championship-soccer-94
image 2


1993 : FIFA International SoccerRetour au sommaire
1993-fifa-international-soccer
image 1
Le premier FIFA arrive en 1993. Alors qu’il ne comporte aucune licence et que les joueurs sont fictifs, le jeu se distingue par son aspect graphique en 3D isométrique ainsi qu’un angle de caméra bien différent de tout ce qui a pu être fait auparavant. Il ne s’agit plus de progresser sur un gazon à la verticale mais bien en profondeur qui offre alors une nouvelle dimension à la simulation footballistique.
1993-fifa-international-soccer
image 2


1995 : FIFA Soccer 96Retour au sommaire
1995-fifa-soccer-96
image 2
FIFA Soccer 96 ou la première simulation réaliste au véritable sens du terme. On note l’apparition d’une véritable 3D, une véritable révolution pour le genre. On peut ainsi voir les premier replays d’action avec des angles de caméra identiques à ceux des retransmission télévisées. Ajoutons à cela des commentaires de qualité, les premiers à correspondre à l’action en cours et une licence officielle de la FiFA avec onze ligues mondiales. Le jeu a connu un réel succès dès le départ et marque ainsi l’entrée de la 3ième dimension des jeux de Foot.
1995-fifa-soccer-96
image 1


1997 : FIFA 98: Road to World Cup (En route pour la coupe du monde)Retour au sommaire
1997-fifa-98-road-to-world-cup-route-pour-coupe-monde
image 1
Ça y’est, c’est parti. La course à l’évolution graphique est de mise, et pour l’instant FIFA fait la course seul. Une énorme amélioration graphique (en tout cas sur Playstation, N64 et PC) est loin d’être son seul atout : on y trouve aussi 189 clubs officiels et complets (exit les noms fictifs), un jeu rapide et plus encore plus réaliste ainsi qu’une modélisation des personnages dans laquelle on commence à reconnaître les joueurs qui y sont représentés. C’était l’année de la coupe du monde (1998) et donc aussi l’occasion d’importer des sponsors officiels rendant l’ambiance des stades plus réalistes. Saupoudrez le tout d’une intelligence artificielle aux petits oignons et vous obtenez un plat des plus savoureux, d’autant plus délicieux que cette coupe du monde a été remportée par les bleus !
1997-fifa-98-road-to-world-cup-route-pour-coupe-monde
image 2


Janvier 2000 : Virtua Striker 2Retour au sommaire
janvier-2000-virtua-striker-2
image 1
Pendant que les autres perfectionnent le réalisme. Certains s’intéressent à d’autres aspects du gameplay. C’est ainsi que Virtua Striker 2 connaît un certain succès à l’époque car il fait l’objet d’une alternative arcade avec l’image d’un jeu qui ne se prend pas la tête et dont la prise en main est simple. Juste pour le fun en somme.
janvier-2000-virtua-striker-2
image 2


Octobre 2000 : FIFA 2001Retour au sommaire
octobre-2000-fifa-2001
image 1
La série des FIFA revient cette fois un opus qui marquera la fin de la première période de gloire avec la PS2. Le jeu devient alors trop arcade, trop rapide et c’est encore l’un des derniers où l’on peut tacler le gardien de but. Il reste néanmoins un épisode graphiquement abouti.
octobre-2000-fifa-2001
image 2


2002 : ISS Pro Evolution 2Retour au sommaire
2002-iss-pro-evolution-2
image 1
Le rival de FIFA fait parler de lui en bien. Même si depuis la sortie de l’opus sur Playstation 1, il est déjà une référence pour tous les amateurs de jeux de foot, cette version PS2 le propulse très haut en termes de popularité. Des sensations de jeux incroyablement réalistes de tous les points de vue. Des graphismes soignés qui tirent profit au maximum des possibilités du support, ainsi que des animations variées et fluide que l’on prend plaisir à observer depuis les différents angles de caméra complète le tableau. Au niveau de la jouabilité, même si le jeu fait l’objet de temps de réponses quelque peu longs et d’une prise en main difficile, il bénéficie malgré tout d’une aide semi-automatique pour les débutants et le tout devient maîtrisable après quelques heures d’entrainement..PES 2 devient l’alternative idéale aux FIFA et dès lors se créé deux types de public : les pro-FIFA et les pro-Pro Evolution Soccer, avec deux orientations de gameplay très différentes.
2002-iss-pro-evolution-2
image 2


2004 : Pro Evolution Soccer 4Retour au sommaire
2004-pro-evolution-soccer-4
image 1
Cet opus franchit des caps à tous les niveaux. Graphiquement au top pour l’époque, on commence à pouvoir zoomer sur les joueurs pendant les replays et surtout apercevoir leur visage détaillé. Techniquement on se rapproche de très près de la simulation au sens propre du terme. La jouabilité est poussée au top avec un bon équilibrage entre les actions individuelles et les actions collectives. Cet épisode marque le début de l’âge d’or des PES (nom qui succède aux ISS Pro Evolution).
2004-pro-evolution-soccer-4
image 2


2004 : FIFA 2005Retour au sommaire
2004-fifa-2005
image 2
FIFA revient à l’assaut avec un titre loin de l’image arcade que véhicule la série. En effet, cet épisode a énormément amélioré l’intelligence artificielle au niveau des gardiens de but et des placements de la défense. Si dans les précédents titres on pouvait se retrouver avec des scores de babyfoot, c’est désormais du passé. Car FIFA 2005 renoue avec les rencontres très serrées et des scores qui se rapprochent plutôt du 1-0. Graphiquement, rien à dire, pour l’époque c’est de plus en plus beau. C’est d’ailleurs l’un des arguments par rapport à son concurrent PES qui lui, privilégie un gameplay plus affiné. Les visages ne sont plus de vulgaires boules texturé mais bel est bien modélisé avec le nez, les oreilles sur les jambes on peut même apercevoir les traits des muscles. En somme, une belle réussite graphique.
2004-fifa-2005
image 1


2006 : PES 6Retour au sommaire
2006-pes-6
image 1
Pro Evolution Soccer 6, c’est l’épisode de transition vers les consoles dites « nextGen » pour l’époque, c'est-à-dire les actuels Xbox 360 et PS3. Avec un tout nouveau moteur graphique, on dit de cet épisode qu’il est, encore actuellement, le plus abouti de la série. En effet, en terme de jouabilité, l’aspect tactique est à son apogée, tout autant que le système de passes et la physique des joueurs et du ballon. Agrémenté de licences officielles et d’un mode en ligne très complet, PES se veut être un jeu nerveux et offensif
2006-pes-6
image 2


2007 : FIFA 08Retour au sommaire
2007-fifa-08
image 1
La guerre entre FIFA et PES continue mais cette année là, c’est FIFA qui marque le coup avec le début du renouveau de la série. On peut d’ors et déjà dire qu’on en a terminé avec l’aspect trop arcade du jeu et l’intelligence artificielle a été (encore) revue à la hausse. En effet, les déplacements sur le terrain ont énormément gagné en cohérence. Les joueurs ne focalisent plus sur le le ballon mais gèrent également leur adversaire de proximité et l’espace qu’ils doivent protéger. L’aspect visuel de FIFA mène décidément bien la danse avec un habillage hyper abouti qui maintient la série comme la référence graphique du genre. On se rapproche de plus en plus de la réalité tout comme on se sent de moins en moins dans un jeu vidéo en vue aérienne. Petit reproche, lorsque l’on se rapproche, la modélisation des visages est un peu ratée.

Malgré tout, avec plus de 600 équipes recensées et un total de 30 ligues, de nouveaux modes de jeux et des commentaires de très bonne qualité (à l’instar de son concurrent cette année là), FIFA redore son blason comme jamais et s’impose naturellement comme la référence cette année 2007.
2007-fifa-08
image 2


Octobre 2009 : PES 2010Retour au sommaire
octobre-2009-pes-2010
image 1
Le dernier épisode marquant de la série. Cette fois-ci, c’est PES qui prend le dessus graphiquement face à son rival FIFA. On se rapproche fortement du photoréalisme. La modélisation des personnages connus est impressionnante et détaillée et les techniques de motion-capture sont, elles aussi bien abouties puisque les animations des joueurs sur le terrain sont quasiment parfaites. L’ambiance des stades est également améliorée avec des commentaires bien meilleurs que dans l’opus précédent.
octobre-2009-pes-2010
image 2


Le Futur : Que nous réserve t-il?Retour au sommaire
Le Foot et les jeux vidéo, une histoire de bientôt 30 ans d'âge. 0, l'aventure en arrive à un rendu quasiment photo réaliste avec des plans de caméra comme, voir meilleur qu'à la télévision. Que nous réserve l’avenir ? Déjà, on peut dire que parmi les innombrables titres qui ont vu le jour, surtout deux licences dépassent largement les autres. On attend chaque année quel titre va surpasser l'autre et déjà, les premières images pour cette année ont été dévoilées récemment ci et . Ce que l’on peut dors et déjà affirmer c’est que les deux titres comptent repousser les limites tant en termes de graphisme et d’animation que d’ambiance dans le stade. On arrive à un point ou l’on parle plus de simulation que de jeu vidéo tant le rendu est bluffant. Rien ne permet de prédire quel titre dominera l’année, car Konami et EA ont plus d’un tour dans leur sac et la bataille risque d’être rude !
futur-que-nous-reserve-il
Remarquez ce flou de mouvement de PES 2011
futur-que-nous-reserve-il
La modélisation des joueurs et du public est tout simplement bluffante dans FIFA 11
flechePublicité

Idées cadeaux JV

Partenaires Jeuxvideo.fr

Partenaires Jeuxvideo.fr

flechePublicité

Micromania

>Les meilleures offres jeux vidéo

flechePublicité