flechePublicité
Publiée le 09/06/2011 à 00:06, par Zick

Partager cette actu

E3 : Prototype 2

Prototype premier du nom est l’exemple typique du jeu avec un bon fond mais gâché par une multitude de petites choses gonflantes. En fait, la majorité des joueurs de Prototype se contentait d’explorer et de massacrer tout ce qu’il était possible de tuer en ville et de faire le minimum avec le scénario. Les développeurs l’ont d’ailleurs bien compris et ont décidé de corriger le tir avec un Prototype 2 bien plus tranchant et surtout plus passionnant. Explications.

Un nouveau hérosRetour au sommaire
nouveau-heros
image 1
C’est bien simple, les développeurs de Radical Entertainement ont commencé la présentation en faisant la liste des choses qui n’allaient pas dans Prototype. Autant dire que la présentation du deuxième épisode a mis quelques bonnes minutes avant de commencer. La première chose qui, selon eux, venait pourrir la vie du joueur était Alex Mercer, le héros tiédasse du premier opus. Torturé par son statut de super-héros malgré lui, déchiré par la fuite de sa sœur, et sanglotant tous les dix mètres sur les conséquences de ses actions, Alex Mercer est le genre de héros émo dont on aimerait bien se passer dans un jeu dont le gameplay mise tout sur la brutalité des combats. Pour ce second épisode, Alex fera donc place à James Heller, un ancien soldat contaminé par les super pouvoirs d’Alex et dont le but est de se venger de ses anciens employeurs. Pourquoi et comment, ce seront des choses à découvrir tout le long de la campagne, que ce soit par l’intermédiaire de missions secondaires ou par l’assimilation de la mémoire de personnages importants. L’avantage de James, c’est qu’il est bien moins sujet aux états d’âmes et que le massacre de mutants/civils/militaires lui pose moins de problème que l’ancien héros.

N/A
image 1
Vous l’aurez compris, le but de Radical est de rendre Prototype 2 moins couille molle que son aîné. D’une part, la surface de jeu a été considérablement agrandie. Si l’action se passe toujours à New York, elle n’est désormais plus confinée à Manhattan. Ce sont en tout trois zones différentes que devra explorer James. Manhattan est bien présente et se trouve en zone rouge, là où l’infection mutante est la plus présente. La zone jaune est juste à côté et concentre aussi bien des civils que des mutants. Il ne sera donc pas rare de voir des soldats faire des patrouilles. Enfin la zone verte est une zone complètement saine et contrôlé par les soldats. Ces trois zones différentes sont présentes pour diversifier le gameplay. Des environnements différents signifient qu’il faudra adopter des comportements différents pour réussir les quêtes qui leurs sont liées. A terme le jeu devrait être beaucoup moins répétitif que le premier épisode et proposer plus de diversité de gameplay.

Des pouvoirs mortelsRetour au sommaire
pouvoirs-mortels
image 1
Le gameplay, justement, il a évolué. Radical a fait en sorte que les combats soient beaucoup moins brouillons et plus lisibles qu’auparavant. Désormais, les cibles proches peuvent être lockées et il est possible grâce à différents indicateurs de dasher ou dodger pour éviter des coups ou une roquette qui arrive lâchement par derrière sur le joueur. Plus intuitifs, les combats deviennent également plus violents. Radical a bien compris que les monstrueux pouvoirs du Prototype étaient quelque chose qui plaisait beaucoup. De nombreux pouvoirs issus du premier épisode sont donc conservés (le vol, les lames sur les bras ou la possibilité de se transformer en un ennemi qu’on vient de tuer) et de nouveaux font leur apparition. Comme la biobomb. Ce pouvoir est très pratique pour venir à bout de groupes d’ennemis sans se prendre la tête. Il suffit simplement d’approcher d’un adversaire et de lui faire avaler un bout de son ADN. Quelques secondes plus tard, une dizaine de tentacules mutantes vont percer son corps de part en part et tuer tous les ennemis alentour. L’arbre de compétence de James sera à ce titre bien garni. Et une seule partie ne suffira pas à le remplir complètement. Les développeurs nous promettent des profils de jeux suffisamment différents (plutôt tank, plutôt rapide, plutôt furtif) pour pousser le joueur à rejouer.

N/A
image 1
On termine par un mot sur la technique. C’est un tout nouveau moteur graphique qui fait tourner Prototype 2. Bien loin du vilain premier épisode, celui-ci est capable d’afficher une distance de vue un peu plus généreuse et nous épargne le vilain clipping présent dans le premier épisode. Les ennemis ont également gagné en taille et en nombre. Il ne sera pas rare de combattre des mutants de plusieurs étages de haut ou d’affronter une cinquantaine de zombies à la fois. On ne s’en plaint pas.

Prototype 2 est attendu pour 2012 sur PC, Xbox 360 et PS3.
flechePublicité

Idées cadeaux JV

Partenaires Jeuxvideo.fr

Partenaires Jeuxvideo.fr

flechePublicité

Micromania

>Les meilleures offres jeux vidéo

flechePublicité